Monde immobilier

Achat du premier logement : premiers pas

Achat du premier logement : premiers pas

Achat du premier logement : premiers pas

Nul doute, l’achat du logement, tout comme la location, comporte des avantages et des inconvénients. Tout d’abord, avant de devenir propriétaire, vous devez évaluer votre santé financière, vos compétences en gestion financière, dont les montants à verser, la gérance des mensualités hypothécaires, les coûts liés à une propriété, tels l’entretien de la propriété, les réparations et les rénovations nécessaires. Les autres grandes dépenses seront les frais de chauffage, l’impôt foncier et la taxe scolaire.

L’achat du logement comporte des avantages et des inconvénients, c’est pourquoi cette décision ne convient pas nécessairement à tous. De plus, même si l’accession à la propriété se révèle le bon choix pour vous, vous devez comprendre que l’acquisition d’un premier logement dépasse les questions d’argent. Il s’agit surtout d’un choix émotif et d’une étape psychologique dans votre vie.

Toutefois, l’évaluation de votre situation financière est une étape obligatoire avant de prendre une décision éclairée à ce sujet. Pour le faire, évaluez le budget de votre ménage : Calculez le montant exact et réaliste de vos dépenses mensuelles habituelles. Ensuite, évaluez vos dettes : Si vous avez des dettes (emprunts, prêts-autos, frais de locations, marges de crédit, cartes de crédit, prêts étudiants, etc.), calculez-les à part, incluant les mensualités de remboursement, les intérêts et toutes les autres conditions relatives à vos dettes (n’oubliez d’ailleurs pas que si vous décidez d’acheter une maison, les prêteurs hypothécaires vous demanderont cette information). Finalement, faites le calcul du total de vos dépenses mensuelles (additionnez le total des dépenses de ménage mensuelles aux sommes relatives au remboursement des dettes).

Les frais d’occupation déterminent le pourcentage de votre revenu mensuel brut moyen qui s’appelle rapport d’amortissement brut de la dette (ABD). Au Québec, en général, pour que votre demande de prêt hypothécaire soit retenue, vos frais d’occupation mensuels (capital, intérêts, taxes et impôts, frais de chauffage) ou le rapport ABD ne devraient pas dépasser 32 % de votre revenu mensuel brut moyen (cette notion est représentée par l’acronyme CITC, pour capital, intérêts, taxes et chauffage). Les CITC peuvent inclure également des charges mensuelles de copropriété, ainsi que d’autres dépenses.

Ce n’est pas tout ! En effet, le montant consacré au remboursement mensuel de l’ensemble de vos dettes (CITC, prêt-auto, location de voiture, prêts étudiants, cartes de crédit, marges de crédit, tout autre paiement mensuel) ne devrait pas dépasser 40 % de votre revenu mensuel brut moyen.

Une fois vos calculs préliminaires terminés, s’ils vous semblent encourageants, et si vous vous sentez en confiance pour entreprendre le processus d’achat, la propriété est à votre portée. Contactez le prêteur hypothécaire pour des consultations plus profondes.

Par contre, si vos résultats indiquent que vous aurez de la difficulté à verser vos mensualités de remboursement de dettes (et par conséquent, à obtenir un prêt hypothécaires) vous inquiètent, prenez le recul et apportez quelques améliorations à la situation financière de votre ménage. Vous pouvez, par exemple, remboursez certains emprunts en premier, épargnez afin de verser une mise de fonds plus élevée, réexaminez le budget de votre ménage pour voir quelles dépenses pourraient être réduites.

Il se peut, la solution idéale serait celle de chercher une maison dans une gamme de prix inférieure, parce que votre première propriété ne doit pas être un château de luxe.

En tout cas, consultez un conseiller en crédit qui pourra aider à trouver un moyen de réduire vos dettes au minimum ou de vous recommander un programme de location avec option d’achat, un programme vous permettant de participer à la construction de votre maison, un programme spécial offert par la municipalité ou le gouvernement, etc.

N’oubliez pas qu’avant de vous accorder un prêt hypothécaire, le prêteur voudra savoir comment vous avez remboursé vos dettes et payé vos factures dans le passé. Pour ce faire, il examinera votre rapport de solvabilité provenant d’une agence d’évaluation du crédit (le bureau de crédit). C’est pourquoi avant de chercher un prêteur hypothécaire, obtenez une copie de votre propre dossier de crédit chez Equifax Canada Inc. et TransUnion Canada et examinez votre dossier afin de vous assurer que les renseignements qu’il contient sont exacts et complets.

Si vous n’avez pas d’antécédents en matière de crédit, commencez à établir votre solvabilité. Par exemple, demandez une carte de crédit et portez de petits achats à votre carte de crédit, en réglant votre état de compte dès que vous le recevrez. Si vous avez une mauvaise cote de crédit, consultez un conseiller en crédit ou discutez avec votre prêteur des options qui s’offrent à vous. En fait, aucun prêteur privé à Montréal, à Québec ou dans peu importe quelle ville du Québec ne refusera votre demande.

Bonne chance !

Rues St-Jacques et St-Pierre

Rues St-Jacques et St-Pierre

Coin des rues St-Jacques et St-Pierre à Montréal. Photo : © GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>