Immigration au Québec

Ouvrir un restaurant au Québec

Ouvrir un restaurant au Québec

Ouvrir un restaurant au Québec

Ouvrir un restaurant ou une cafeteria ne sera pas une tâche facile. Il vous faudra bien étudier le marché, parce que certains endroits sont sursaturés de restaurants. Il faut tout d’abord connaître l’industrie de la restauration, concevoir et développer votre stratégie de marketing, vous renseigner sur les statistiques et les tendances mises à jour dans le secteur de la restauration. D’ailleurs, la restauration, c’est un travail exigeant et difficile et vous ne pouvez rien laisser au hasard avant de démarrer votre entreprise.

Avant tout, obtenez de l’information sur les données de la performance financière et les répertoires d’établissements dans la région de votre choix, ainsi que sur les salaires et toutes les autres dépenses de base (loyer, services de traiteur, etc.).

Évaluez les acquisitions potentielles et ce qui constitue un prix équitable. Il se peut que vous devriez penser à l’achat d’une franchise comme option au démarrage d’une entreprise de restauration. Votre banque ou votre société de financement vous renseignera sur les investissements et sur la possibilité de crédit.

Pensez à chaque détail : Naturellement, il est très important de créer un menu qui saura séduire les clients, mais le choix des fournisseurs qui seront en mesure de répondre aux besoins de votre entreprise, la création d’une ambiance chaleureuse, le transport des aliments, les besoins relatifs au menu et à la cuisine, le contrôle des stocks, sont autant d’éléments qui vous demanderont beaucoup de temps, mais qui vous aideront à mettre votre restaurant en valeur.

Il vous faudra vous conformer aux règles et règlements en matière de restauration. En effet, vous verrez qu’un grand nombre de règlements régissent l’industrie des services d’alimentation au Québec, de l’entreposage des aliments jusqu’à la vente de boissons alcoolisées : Permis et licences relevant des administrations fédérale, provinciales et municipales; taxes de vente s’appliquant aux services de restauration ; déclaration des pourboires et des gratifications aux fins de l’impôt sur le revenu ; réglementation en matière de ressources humaines (l’embauche du personnel, les normes de travail et de la rémunération, etc.) ; la certification Sceau rouge ; règlements sur la salubrité des aliments, les rappels de produits, les allergies, la sécurité et beaucoup plus.

Renseignez-vous sur les systèmes de payement par cartes de crédit ou de débit, sur les guichets automatiques que vous pourriez installer dans votre établissement, sur le système POS au Québec (Point of Sale ou Point de vente, un système qui vous permet de porter l’appareil de payement au client qui peut payer l’addition sans se lever de sa table, ainsi que choisir le montant de pourboires en pourcentage ou en chiffres absolus, etc.)

Renseignez-vous sur les directives de l’Agence canadienne d’inspection des aliments pour de l’information nutritionnelle (ces directives sont facultatives, mais elles peuvent vous aider à gagner de la clientèle solide).

Trouvez des entreprises de location à bail qui pourraient vous aider à acheter des articles comme de l’équipement, des véhicules et du stock par le biais de financement reposant sur l’actif. Demander l’avis de confrères, de conseillers d’entreprise peut favoriser le démarrage de votre entreprise de rêve.

La vaisselle, service de traiteur

La vaisselle, service de traiteur

Ouvrir un restaurant au Québec, c’est pas facile, mais c’est bien possible !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>