Immigration au Québec

Marché de l’emploi : immigrants informaticiens

Marché de l’emploi : immigrants informaticiens

Marché de l’emploi pour les immigrants informaticiens

De nombreux informaticiens qui ont décidé d’immigrer au Canada et qui se trouvent encore dans leur pays d’origine, aimeraient savoir quelles sont les conditions pour travailler au Québec, comment se porte le marché de l’emploi dans le domaine des technologies de l’information dans la province, s’il y existe beaucoup d’offres d’emploi.

Tout d’abord, soulignons que l’industrie des Technologies de l’Information et des Communications à Montréal et dans quelques autres villes du Québec est bien vivante. En fait, Montréal classé parmi les chefs de vile en Amérique du Nord et au niveau du monde pour le nombre d’emplois dans ce domaine, et on compare souvent la région du Grand Montréal à celui de la Silicon Valley californienne. En effet, les technologies de l’information et des communications fournissent près de 10 % des emplois privés du Grand Montréal (soit, l’île de Montréal et les zones adjacentes de Laval, Longueuil, d’autres villes en Montérégie et dans les Laurentides). On compte plus de trois mille entreprises qui se spécialisent dans les TIC dans cette région et ce secteur grossit très vite, ainsi les tendances en matière de recrutement sont favorables aux candidats.

Les gouvernements fédéral et provincial, les agences gouvernementales, plusieurs grandes marques et commerces, un grand nombre d’entreprises ouvrant dans le domaine des sciences de la vie, les institutions bancaires et de services financiers, les assurances, les entreprises travaillant en télécommunications, les concepteurs et éditeurs de logiciels sont en recherche des professionnels, peu importe la taille de ces compagnies, soit de grandes entreprises, de moyennes et de petites.

Cependant, il faut admettre que Grand Montréal absorbe environ 70 % ou plus de tous les emplois dans l’industrie des TIC, avec une forte concentration d’ailleurs dans l’île de Montréal elle-même (Montréal, Westmount, Côte-Saint-Luc, Ville de Saint-Laurent, Montréal-Est, etc).

En général, les perspectives d’emploi dans le domaine informatique sont assez bonnes, ainsi l’intégration des immigrants informaticiens ne doit pas être très pénible.

Pourtant, pour postuler et être éligible à travailler au Canada, il faut être un citoyen Canadien, ou être résident permanent, ou encore posséder un permis/visa de travail (ce permis peut être temporaire, et même spécifique au pays d’origine du travailleur, comme le Permis Vacances Travail pour les ressortissants français).

Toutefois, si vos démarches d’immigration sont sur le point d’être finalisées, vous pouvez envoyer votre CV aux recruteurs qui seraient en mesure de vous aider à décrocher votre premier emploi et lancer ainsi votre carrière au Canada.

N’oubliez pas que plusieurs entreprises reconnues au niveau international se basent à Montréal ou dans ses environs. Plus encore, un certain nombre d’entreprises privées d’envergure déménagent au Québec régulièrement ce qui crée d’excellentes opportunités pour les nouveaux Québécois.

En tout cas, on cherche toujours des experts spécialisés en différents secteurs du domaine de la technologie de l’information et des communications, des spécialistes en bases de données, en intranet à Montréal, professeurs en informatique, développeurs des jeux, des entrepreneurs, etc.

Montréal dort

Montréal dort

Montréal dort. Photo : © GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>