Immigration au Québec

Achat d’une maison

Achat d’une maison

Achat d’une maison

Étapes incontournables

Si vous êtes un immigrant récent, l’acquisition d’une première habitation sera peut-être votre décision financière la plus importante que vous aurez à prendre durant les premières années de votre vie au Québec après le déménagement. Pour ces cas, des services et des programmes du gouvernement du Canada ont été conçus pour vous aider à acheter, rénover et adapter votre nouvelle maison ou condominium.

Par exemple, un certain nombre de programmes fédéraux sont accessibles pour aider les nouveaux arrivants et les jeunes familles à épargner pour une mise de fonds (ces programmes sont accessibles d’ailleurs pour tous les résidents du Canada) : le Régime d’accession à la propriété – RAP permet aux personnes admissibles de retirer un montant non imposable de leur REER (Régime enregistré d’épargne-retraite) pour acquérir un immeuble admissible. Le Compte d’épargne libre d’impôt, mieux connu sous le nom de CELI permet de gagner un revenu de placement exempt d’impôt, dont l’épargne peut être utilisée pour acheter une maison.

En tout cas, avant d’acheter une maison ou un condo, évaluez votre situation:

Réfléchissez sur votre situation financière, pour comprendre si vous êtes prêt à devenir propriétaire. N’oubliez pas qu’il vous faudra assumer certaines responsabilités en tant que nouveau propriétaire et que ces obligations peuvent être très différentes par rapport aux responsabilités de propriétaire dans votre pays d’origine. En fait, l’achat d’une propriété requiert une mise de fonds minimale de 5 % de son prix d’achat.

Engagez un expert en finances et faites ensemble la liste de tous les frais liés à l’achat de l’immeuble. En fait, ces frais peuvent inclure le notaire, les frais reliés au déménagement, etc.

Déterminez quels sont les professionnels qui peuvent vous aider lors de l’achat de votre propriété, par exemple, évaluer les besoins d’entretien et des réparations futurs de votre nouvelle maison, présenter une offre d’achat (un document juridique qui comprend le prix proposé, la date de clôture ainsi que toutes les conditions auxquelles cette offre est soumise – si vous faites affaires avec un courtier immobilier, celui-ci s’occupera de la rédaction de l’offre).

Rencontrez un courtier hypothécaire afin de faire les démarches pour obtenir une préautorisation hypothécaire. Il vous aidera à établir un budget réaliste.

Ensuite, commencez vos recherches pour une propriété. Il est recommandé de consulter un courtier immobilier qui pourra vous aider, et ce, tant au niveau de la recherche pour une propriété que pour son achat. C’est une étape très importante. Par exemple, si vous avez des enfants, il faudra se renseigner sur les écoles et garderies se trouvant à proximité.

Trouvez la maison ou le condominium qui vous convient du point de vue des finances, des besoins actuels et futurs, de l’emplacement, du type de l’immeuble (la ville et le quartier, le nombre de chambres que vous souhaitez, etc.) Avant de conclure la vente de la propriété, il est conseillé de la faire inspecter par un professionnel, même si du point de vue de la loi, rien ne vous y oblige. Par contre, l’inspecteur saura déceler les points faibles de la propriété et ainsi vous donner une meilleure idée de sa valeur réelle.

Dans la plupart des cas, les nouveaux résidents ont besoin d’une assurance hypothécaire pour acheter leur domicile. Dans ce cas, ils pourraient profiter du programme gouvernemental de l’assurance-prêt hypothécaire qui permet d’assurer les prêts accordés par des prêteurs agréés en vue de l’achat, de la construction, de la rénovation ou du refinancement de maisons unifamiliales ou d’édifices locatifs à logements multiples. Un autre programme, celui de l’assurance-prêt hypothécaire pour les habitations éconergétiques permet d’obtenir un remboursement correspondant à 10 % de la prime d’assurance-prêt hypothécaire. Ce programme permet également de prolonger la période d’amortissement des prêts hypothécaires dans le cas de l’achat d’une habitation éconergétique, ainsi que dans le cas de la rénovation de la maison dans le but d’en accroître l’efficacité énergétique.

Note importante : Consultez le guide sur l’achat d’un logement de la Société canadienne d’hypothèques et de de logement, ainsi que le guide sur la location d’un logement de cette société. Vous y trouverez un sommaire des responsabilités et des droits des propriétaires et des locataires, ainsi que des fiches de renseignements, des modèles de lettres et des conseils pratiques concernant l’achat ou la location.

Notons en passant que différents programmes sont offerts par le gouvernement du Canada pour la rénovation du domicile. Par exemple, il est possible de profiter de certaines subventions et mesures incitatives : Le crédit d’impôt pour la rénovation domiciliaire est un crédit non remboursable pour effectuer des travaux ou acheter des biens pour un logement admissible ; le programme de remboursement de la TPS/TVH pour habitations neuves permet de récupérer une partie de la taxe (TPS ou volet fédéral de la TVH) payée lors de l’achat de la plupart des maisons qui servent de lieu de résidence principal. Les subventions de l’Office de l’efficacité énergétique sont offertes aux personnes qui effectuent des rénovations visant à économiser l’énergie et à réduire la pollution. D’autres programmes sont également offerts par le gouvernement provincial et par les autorités municipales.

Victorian house

Victorian house

Votre première maison… Image : Megan Jorgensen

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>