Immeubles par localité

Vivre à Rigaud

Vivre à Rigaud

Vivre à Rigaud

La municipalité de Rigaud, née le 29 novembre 1995, est issue de la fusion de la ville de Rigaud avec la paroisse Sainte-Madeleine-de-Rigaud. Elle s’étend au pied de la montagne de Rigaud, en bordure du Lac de Deux-Montagnes et de la rivière des Outaouais, dans la région administrative de la Montérégie, sur une superficie de plus de 97 kilomètres carrés. La population de Rigaud est d’environ 7 mille Rigaudiennes et Rigaudiens. La municipalité de Rigaud fait partie de la municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges.

Aujourd’hui, Rigaud est un centre récréotouristique célèbre grâce à ses beaux paysages et aux diverses animations offertes par la ville au fil des saisons. En outre, la plupart des activités économiques et sociales de la municipalité sont basées sur le milieu naturel qui entoure la ville.

Le noyau urbain de Rigaud avec ses bâtiments historiques, ses commerces et ses bureaux, se concentre au pied de la montagne. Quant au secteur industriel de Rigaud, la plupart des industries longent l’autoroute Félix-Leclerc.

L’agriculture est une activité toujours présente sur le territoire de la municipalité. En effet, c’est à Rigaud qu’on trouve la plus grande concentration de producteurs laitiers dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges.

Rigaud est aussi connue comme centre de sports nautiques et de pêche.

La station du mont Rigaud possède un réseau de 25 kilomètres de sentiers de randonnée pédestre, équestre ou de ski de fond. De plus, on considère Rigaud comme la capitale ornithologique du Québec en raison du nombre élevé d’espèces d’oiseaux qui y nichent ou y séjournent.

Notons que Rigaud est aussi le siège du collège Bourget et du Centre d’apprentissage Rigaud, deux institutions d’enseignement connues hors du Québec et même hors du Canada.

La seigneurie qui a reçu le nom de Rigaud fut octroyée à Pierre de Rigaud de Cavagnal, officier de la marine, et au capitaine Pierre-François de Rigaud de Vaudreuil, son frère, en 1732. M. Pierre-François de Rigaud de Vaudreuil fut le dernier gouverneur général français du Canada et c’est lui qui signa la capitulation de Montréal, le 8 septembre 1860 et la reddition de la Nouvelle-France dix jours plus tard. En 1763, la seigneurie fut vendue à M. Michel Chartier de Lotbinière qui la cède à son épouse, Marie-Louise Chaussegros de Léry, en 1771. Plusieurs familles s’y établissent vers la fin du XVIIIe siècle et le premier curé résident de Sainte-Madeleine-de-Rigaud est nommé en 1804.

La paroisse Sainte-Madeleine-de-Rigaud est érigée canoniquement en 1830, et la municipalité de la paroisse de Sainte-Madeleine-de-Rigaud est constituée civilement en 1845. On y ouvre le collège Bourget, dirigé par les Clercs de Saint-Viateur, en 1850, et on fonde le sanctuaire Notre-Dame-de-Lourdes en 1874. L’église Sainte-Madeleine est érigée en 1919.

Au fil des ans, plusieurs entreprises industrielles viennent s’installer dans ces lieux.

Coordonnées de Rigaud :

391, chemin de la Mairie
Rigaud
J0P 1P0

Téléphone : 450 451 0869

Site internet de Rigaud: www.ville.rigaud.qc.ca

Rigaud

Rigaud

Ville de Rigaud

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>