Immeubles par localité

Habiter à Clermont (Charlevoix)

Habiter à Clermont (Charlevoix)

Vivre à Clermont

La population de la ville de Clermont dans la région de Charlevoix est de près de trois mille personnes.

Étant une destination touristique par excellence, Clermont peut devenir votre choix de résidence, puisque le coût des maisons y est moins élevé qu’à Montréal ou dans la capitale du Québec. Pourtant, le potentiel de développement économique et industriel de Clermont est prometteur.

Si vous envisagez d’acquérir un gîte ou un petit hôtel, vous pourrez profiter du potentiel touristique de cette belle région.

Clermont, note historique

Il y a tout lieu de croire que les villes de Clermont, au Québec, et de Clermont-Ferrand (Auvergne), en France, doivent leurs noms à leurs localisations géographiques respectives qui ne sont pas sans traits communs. Les similitudes entre les sites des deux villes sont en effet révélatrices à cet égard. Toutes deux sont situées au contact de la plaine et des montagnes. Étymologiquement, le toponyme Clermont proviendrait du latin Clarus Mons, Clair Mont, qui désignait, au haut Moyen Âge, une hauteur déboisée, et c’est cous ce nom latin qu’était connue la capitale de l’Auvergne dès le VIIIe siècle. Celle-ci fusionnaa avec la ville de Montferrand en 1630 pour former l’agglomération de Clermont-Ferrand, devenue depuis la métropole du Massif Central et le centre d’une concentration urbaine de 260 000 habitants. Érigée aux confins de la plaine de la Limagne et des Monts Dôme, appelés aussi Chaîne des Puys, des volcans éteints depuis longtemps., la ville de Clermont-Ferrand, tout en jouant le rôle de préfecture du département du Puy-de-Dôme, est reconnue comme un foyer industriel très dynamique. Elle abrite, entre autres, le siège de la firme Michelin qui constitue la plus grande manufacture de pneumatiques de France.

Située sur l’une des grandes routes qui joignent le Nord de la France au Midi, à 380 km de Paris, celle que l’on appelle la Ville Noire, à cause de ses nombreux édifices et monuments bâtis en pierre volcanique très sombre, dans les styles gothique et Renaissance, est aussi un centre touristique important. Sa monumentale cathédrale gothique en lave noire, achevée par Viollet-le-Duc, ses nombreux hôtels classiques et ses musées attirent les passionnés de l’art urbain. Ces visiteurs ne manquent d’ailleurs pas d’aller y voir également quelques évocations de Vercingétorix, le chef gaulois des Arvernes, de même que la maison natale de Blaise Pascal.

Une douzaine de colons ont quitté Clermont-Ferrand pour la Nouvelle-France à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe. Mais ils n’ont pas fondé la ville de Clermont au Québec. Il semblerait plutôt que le nom de cette ville charleoisienne, fondée en 1935, provienne du nom de la paroisse de Saint-Philippe-de-Clermont, établie au début des années 1930 par le célèbre écrivain Félix-Antoine Savard. Ce dernier aurait ainsi voulu rendre hommage à Blaise Pascal (1623-1662), écrivain français, auteur des Pensées, qu’il admirait pour son genie. On pourrait croire également que le site de son nouvel établissement, situé dans une plaine d’effondrement en bourdure du massif des Laurentides, sur le rebord méridional du Bouclier canadien, ne fut pas sans lui rappeler le site comparable de la ville natale de son héros, établie, elle aussi, dans une plaine d’effondrement du Massif Central.

Clermon, située à 150 km au nord-est de Québec, près de La Malbaie, est aujourd’hui une petite ville de 4 000 habitants et, à l’image de son homonyme française, une localité industrielle étalée autour de son usine de pâte à papier, bien active depuis 1920.

La vue générale de ville de Clermont

Photo : Vue générale de la ville de Clermont. La photo a été prise par Olivier Fortin © Réseau des CACI de Charlevoix

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *