Vues du Québec

Courville

Courville

Le secteur de Courville, arrondissement historique

L’arrondissement historique de Beauport a été créé en 1964, par le gouvernement du Québec. En 1985, on a agrandi son territoire. Sur quelque 7 kilomètres de longueur figurent, de part et d’autre de l’avenue Royale, 664 bâtiments, dont 504 ont une valeur patrimoniale.

L’histoire proprement dite de Beauport commence, il y a plus de 350 ans, lorsque Robert Giffard obtient en concession l’un des premiers fiefs de la Nouvelle-France. Au fil du temps, des bâtiments de tout âge et de tous styles s’implantent sur ce territoire. L’arrondissement présente en majorité des maisons qui se distinguent par une multitude de détails : éléments décoratifs, portes, fenêtres, moulures, balustres de galeries et ornementation.

La richesse de l’arrondissement historique de Beauport s’explique notamment par le fait que ses limites recoupent quatre secteurs qui, pendant longtemps, se sont développés de façon autonome : le secteur de Giffard (du parc des Martyrs à la rivière Beauport), le secteur de Beauport (de la rivière Beauport à la rue Pie-XII), le secteur de Villeneuve (de la rue Belle-Rive à la rue d’Artois) et le secteur de Courville (de la rue d’Artois au manoir Montmorency). Des fenêtres aux formes variées représentant des âges et des styles différents.
L’arrondissement est aussi caractérisé par la disposition fréquente de ses maisons en dents de scie par rapport à l’avenue Royale.
Entre 1634 et 1655, le territoire de l’ancien Courville est d’abord attribué en différentes concessions. Les premiers colons, notamment les Pelletier, les Provost et les Mignault, s’installent à l’extrémité est de la seigneurie de Beauport, près du Sault Montmorency. À l’origine, il s’agit d’une minuscule colonie agricole. Puis, au tournant du XVIIIe siècle surtout, le territoire se peuple jusqu’à former une petite agglomération essentiellement rurale dans la seconde moitié du XIXe siècle.

En 1912, avec le développement d’activités industrielles liées au potentiel hydroélectrique du secteur Montmorency, le village de Courville voit le jour. La chute de Montmorency attire de plus en plus de touristes, grâce à l’essor des moyens de transport. En surplomb, l’ancienne ville Haldimand, construite en 1781, a été transformée en hôtel en 1901. La compagnie de chemin de fer qui en est propriétaire y a aménagé un parc récréatif et un terrain de golf. Elle a aussi installé un funiculaire. Tous ces équipements annoncent la longue vocation touristique du site.

Encore aujourd’hui, le secteur de Courville conserve ce caractère de petit village du début du siècle. Le patrimoine architectural y est plus tardif, puisqu’il s’est développé, principalement au tournant du siècle. Cependant, il présente une plus grande homogénéité par rapport au reste de l’arrondissement.

La place de l’église domine le paysage urbain. Au centre figure l’imposant temple Saint-Louis-de-Courville, dont le style et le décor empruntent au roman, au gothique et à l’architecture byzantine. On remarque aussi le presbytère, l’ancien hôtel de ville au revêtement de fabrique faisant écho à celui de l’église ainsi que la maison Tessier-dit-Laplante. Tous ces bâtiments prennent place dans un ensemble harmonieux.

Ville d’histoire, de culture, de nature et de vie, Beauport a développé, au cours des siècles, des richesses qui font la fierté des citoyens et séduisent les visiteurs. Avec sa grandiose chute qui déferle au pied du manoir Montmorency et sa baie qui convie les amateurs de planche à voile. Beauport se révèle un lieu de panoramas et de paysages naturels exceptionnels.

On peut aussi découvrir la ville par ses cours d’eau. En bordure de la rivière Beauport, un centre d’interprétation et un parc ont été aménagés. Des sentiers pédestres permettent de suivre le tracé de la rivière et d’apprécier la nature. Le long de la rivière Montmorency, se trouve également le Camping municipal de Beauport. On y offre des activités de baignade, de canotage, de volley-ball et, en hiver, un réseau de pistes de ski de fond. Les cyclistes peuvent, par ailleurs, profiter d’un réseau protégé de 15 kilomètres, qui sillonne l’agglomération d’est en ouest et du nord au sud.

Côté patrimonial, les maisons de l’arrondissement historique de Beauport, réparties le long d’un axe d’environ sept kilomètres, les traces de l’ancien bourg du Fargy, la maison Bellanger-Girardin et plusieurs maisons classées demeurent des attraits majeurs.

Beauport, c’est aussi le dynamisme de ses résidants qui disposent d’une salle d’art et d’exposition à l’intérieur de la bibliothèque Étienne-Parent. Cet équipement culturel d’envergure fait l’orgueil des usagers. D’autre part, les activités culturelles débordent largement ce cadre. Elles prennent ainsi d’autres formes à l’intérieur de la maison Bellanger-Girardin, une vitrine appréciée sur le patrimoine beauportois. Plusieurs activités d’animation s’ajoutent enfin à ces manifestations culturelles.

La place de l’église avec, à gauche, l’ancien hôtel de ville, au centre, le temple Saint-Lois-de-Courville et, à droite, le presbytère. Une vue de la place de l’église de Courville vers 1937. Source de la photographie : Archives nationales du Québec, collection Edwards.

Kent House

Kent House

Scène d’hiver au Manoir Kent au début du XXe siècle. Source de la photographie : Archives nationales du Québec

Avenue Royale

Avenue Royale

Une portion de l’avenue Royale au début du XXe siècle (Archives nationales du Québec) Beauport – Avenue Royale / Fred C. Würtele . – octobre 1897. Une vue en perspective de l’avenue Royale au début du siècle. On remarque la présence de modèles architecturaux à toit à deux versants, de modèles de la seconde moitié du XIXe siècle avec toits dits « à la Mansard » et d’un gros bâtiment avec toit en pavillon, plus récent (Archives nationales du Québec, collection Magella Bureau).

Giffard

Manoir Giffard

Une vue du manoir seigneurial de Robert Giffard prise au XIXe siècle (Archives nationales du Québec, collection initiale)

Avenue Larue

Avenue Larue

Avenue Larue. Photo : © GrandQuebec.com

avenue Royale

Avenue Royale

Avenue Royale. Photo : © GrandQuebec.com

piste cyclable

Piste cyclable

Portion de la piste cyclable à Courville. Photo : © GrandQuebec.com

pub la Chapelle

Pub La Chapelle

Pub La Chapelle, au 2492, avenue Royale. Photo : © GrandQuebec.com

Brideau

Rue Brideau

Rue Brideau. Photo : © GrandQuebec.com

Rue Brideau

Rue Brideau

Rue Brideau. Photo : © GrandQuebec.com

Brideau et Larue

Brideau et Larue

Coin de la rue Brideau et l’avenue Larue. Photo : © GrandQuebec.com

Grand-Sault

Rue Grand-Sault

Rue Grand-Sault. Photo : © GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>