Vues du Québec

Cabane à sucre

Cabane à sucre

Cabane à sucre
Temps des sucres

La cabane à sucre est l’endroit où on fabrique le fameux sirop d’érable et quelques autres produits d’érable. Le site comprend une érablière où l’acériculteur récolte la sève de printemps des érables (eau d’érable). La transformation en sirop d’érable est faite sur le site à l’aide d'un système de bouilloires et de cuves où la concentration de sucre s’accroît à chaque bouilloire.

Les cabanes à sucre sont apparues au Québec au début du XIXe siècle et sont demeurées une tradition populaire typique du Québec contemporain, mais on en retrouve dans d’autres provinces du Canada (notamment au Nouveau-Brunswick et en Ontario) et aux États-Unis, dans l’état de New York et dans les régions nord de la Nouvelle-Angleterre.

On utilise principalement deux systèmes pour récolter l’eau d'érable : 1) La chaudière ou seau, où l’eau est accumulée dans un récipient fait en bois ou en aluminium. Chaque jour, un ramasseur vient récolter l’eau dans la chaudière et la transverse dans un grand récipient mû à l’aide d'un tracteur ou des chevaux. 2) Les tubulures ou la tuyauterie d’érablière. Cette méthode relie les arbres directement à la cabane à sucre à l’aide d'un réseau de tubes.  Cette méthode permet d’éviter de devoir se déplacer et empêche les insectes et morceaux d'écorce de se retrouver dans la production. Son installation est d’ailleurs moins coûteuse, mais plusieurs affirment qu’elle nuit  à l’état des arbres, notamment à cause de la succion.

À partir du sirop d’érable, les acériculteurs produisent de la tire, du beurre, du caramel, des bonbons, des pains de sucre, du coulis et de la gelée.  Plusieurs domaines fabriquent des boissons alcoolisées ou même du pain, et proposent des activités de plein air et de l'animation sur place.

Une cabane à sucre peut être est commerciale ou familiale. Les commerciales sont grandes, avec de l’équipement élaboré, conçues pour produire leurs produits en grande quantité, mais également pour recevoir des visiteurs et pour déguster le sucre.

Aujourd’hui, de nombreuses familles possèdent une cabane à sucre familiale qui est le plus souvent rudimentaires.
Dans les deux types de cabanes à sucre, on sert un ou des mets traditionnels de la ruralité québécoise ancestrale. Un repas traditionnel servi dans ces cabanes peut se composer par exemple d’une omelette, de pommes de terre, de jambon, de fèves au lard, d’oreilles de crisse, le tout arrosé de sirop d’érable. Un autre mets traditionnel est la tarte au sirop d’érable ou tarte au sucre.

érablièere

La transformation en sirop d’érable est faite  à l’aide d'un système de bouilloires et de cuves. Photo : © GrandQuebec.com

érablièer boulloire

La concentration de sucre s’accroît à chaque bouilloire. Photo : © GrandQuebec.com

cabane èa sucre

Cabane à sucre dans son érablière. Photo : © GrandQuebec.com

cabane

Parfois, on appelle la cabane à sucre sucrerie, tout simple. Photo : © GrandQuebec.com

sirop erable

Une forêt d’érables, avec son réseau de sentiers pour l'entretien et l'exploitation. Photo : © GrandQuebec.com

recolte

Système de récolte pour collecter l'eau des érables. Photo : © GrandQuebec.com

cadiere

    Cabane à bouilloire pour transformer l'eau en sucre. Photo : © GrandQuebec.com

cabane degstatio

    La cabane à dégustation. Photo : © GrandQuebec.com

salle

Salle à manger. Photo : © GrandQuebec.com

tuyaux cabane a sucre

On utilise principalement deux systèmes pour récolter l’eau d'érable : 1) La chaudière ou seau, où l’eau est accumulée dans un récipient fait en bois ou en aluminium. Chaque jour, un ramasseur vient récolter l’eau dans la chaudière et la transverse dans un grand récipient mû à l’aide d'un tracteur ou des chevaux. 2) Les tubulures ou la tuyauterie d’érablière. Photo : © GrandQuebec.com

erabliere tuyaux

Cette méthode relie les arbres directement à la cabane à sucre à l’aide d'un réseau de tubes. Cette méthode permet d’éviter de devoir se déplacer et empêche les insectes et morceaux d'écorce de se retrouver dans la production. Son installation est d’ailleurs moins coûteuse, mais plusieurs affirment qu’elle nuit  à l’état des arbres, notamment à cause de la succion. Photo : © GrandQuebec.com

cheval erabliere

À partir du sirop d’érable, les acériculteurs produisent de la tire, du beurre, du caramel, des bonbons, des pains de sucre, du coulis et de la gelée. Photo : © GrandQuebec.com

sirop d'érable

Promenade en traîneau. Photo : © GrandQuebec.com

promenade erablère

Plusieurs domaines fabriquent des boissons alcoolisées ou même du pain, et proposent des activités de plein air et de l'animation sur place. Photo : © GrandQuebec.com

les rondines

Les photos ont été prises dans La p'tite cabane d'la côte Les Rondins, Table champêtre. Photo : © GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>