Photos de Montréal

Hôtel de Ville de Montréal

Hôtel de Ville de Montréal

Photos de l’Hôtel de Ville de Montréal

Construit entre 1872 et 1878, le monumental hôtel de ville de Montréal est situé au sommet d’un dos-d’âne naturel, rue Notre-Dame, dans un secteur traditionnellement voué à l’administration publique de la métropole québécoise.

Le corps principal de bâtiment et la terrasse de l’adjonction surplombent le champ de Mars. Grâce à cet emplacement, les façades de l’édifice, ses toits en cuivre et son campanile sont visibles de loin.

La composition et l’architecture générale appartiennent à la tradition classique et plus particulièrement à celle de la France, ce que confirment d’emblée les hauts toits brisés à la Mansart, l’architecture monumentale du Second Empire français, des éléments inspirés de la Renaissance italienne, mais aussi, plus discrètement, d’autres éléments, comme les nombreuses ouvertures segmentaires.

Un incendie survenu en mars 1922 détruit l’Hôtel de Ville. Seuls les murs extérieurs sont conservés. Ainsi la Ville de Montréal est obligée à reconstruire l’édifice. Un étage de pierre est ajouté à l’occasion et les toits brisés sont construits différemment. Le chantier avance dès 1923. L’inauguration de l’immeuble reconstruit a lieu le 15 février 1926.

En 1932-1934, l’édifice est agrandi à l’arrière vers le champ de Mars.

Aujourd’hui, l’édifice comprend un étage de soubassement, trois étages principaux – incluant le rez-de-chaussée surélevé – et un étage de comble surmonté par de hauts toits brisés et par un campanile.

L’adresse civique de l’Hôtel de ville de Montréal : 275, rue Notre-Dame Est.

façade de l'hôtel de ville

La façade principale de l’Hôtel de Ville de Montréal présente une composition symétrique en cinq parties verticales comprenant un avant-corps central et des pavillons d’angle. Ces divisions équilibrent les séparations horizontales créées par les différents types d’étages. Le haut comble, les cheminées et le campanile accentuent quant à eux la hauteur et la monumentalité de l’ensemble. Photo : © V. Petrovskiy

style français et toscane

L’avant-corps central de la façade principale de l’édifice. Entrée monumentale, balcon de l’hôtel de ville, horloge et campanile, autant de composantes qui annoncent sa fonction. Les fûts et les chapiteaux des colonnes suggèrent l’ordre toscan mais leurs bases et leurs proportions générales, ainsi que les détails de l’entablement, tiennent tout autant des ordres dorique et ionique. L’ordre de l’étage au-dessus est corinthien. Photo : © V. Petrovskiy

campanile de l'hôtel de ville

Le campanile et l’horloge soulignent la fonction publique de l’hôtel de ville. L’importance de la fonction administrative municipale transparaît dès la construction d’origine dans les grandes dimensions de l’édifice et la quantité de fenêtres. On peut y voir le premier grand immeuble de bureaux de Montréal. Tandis que l’avant-corps central marque le caractère monumental de l’édifice, le balcon permet le contact avec la foule – le général de Gaulle y a lancé son « Vive le Québec libre » en 1967.  Photo : © GrandQuebec

champs de mars hotel de ville de montreal

Le nombre d’étages de l’édifice comprend celui auquel on accède par la place Vauquelin et la rue Gosford (adresse civique 510, rue Gosford, façade latérale), et l’étage de comble; l’adjonction postérieure comprend deux étages, dont celui de plain pied avec le Champ-de-Mars et avec le sous-sol du corps de bâtiment principal. Photo : © V. Petrovskiy

façade latérale de l'hôtel de ville de montréal

    La façade latérale de l’édifice donne sur la place Vauquelin. La façade principale et les façades latérales, à l’exception du niveau de l’étage ajouté dans les années 1920, ont été faites de pierre grise de Montréal (calcaire, groupe géologique de Trenton), provenant probablement d’une ancienne carrière du secteur des actuelles rues Saint-Grégoire et des Carrières, au nord du Plateau Mont-Royal. Photo © V. Petrvoskiy

sculptures alfred liberté hotel de ville

Vestibule de l’Hôtel de Ville. Travailleuse canadienne, dite Femme portant un seau, et Le semeur. Sculptures en bronze d’après des originaux en plâtre d’Alfred Laliberté, réalisées dans les années 1920 Photo © V. Petrovskiy

jacques drapeau

Monument de Jean Drapeau, l’un des maires les plus connus de la ville, installé en face de l’hôtel de ville. Photo © V. Petrovskiy

Hôtel de ville en automne

Hôtel de ville en automne

Hôtel de ville en automne. Photo : GrandQuebec.com

façade latérale

Façade latérale de l’Hôtel-de-Ville de Montréal

Façade latérale qui donne sur la rue Gosford. Photo : GrandQuebec.com

1 commentaire

  1. Michel Pratte

    2013/01/08 at 1:22

    Il ne s’agit pas du monument de Jacques Drapeau mais de JEAN DRAPEAU maire de Montréal

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>