Photos de Montréal

Basilique Notre-Dame

Basilique Notre-Dame

Basilique Notre-Dame de Montréal

Construite entre 1824 et 1829, la basilique Notre-Dame de Montréal est la première église de style néo-gothique construite au Canada.  À son inauguration, cette église était le plus grand temple (toutes confessions confondues) en Amérique du Nord. En 1891, la chapelle du Sacré-Cœur, connue comme la chapelle des mariages, a été ajoutée à la basilique, mais elle a été entièrement reconstruite en 1980, après un incendie qui l’avait lourdement endommagée en 1978.

Depuis sa fondation, la basilique Notre-Dame a été le théâtre de grands événements religieux et culturels : les funérailles de sir Georges Étienne Cartier en 1873, les funérailles de Pierre-Elliot Trudeau en octobre 2000, celles de Maurice Richard en 2001, la messe que le pape Jean-Paul II y a célébré en 1984, ou encore, le mariage de Céline Dion et René Angélil en 1994.

La basilique est un lieu très actif sur le plan événementiel. Par exemple, durant la saison estivale, plusieurs concerts sont donnés par des orchestres reconnus. L’Orchestre symphonique de Montréal s’y est déjà produit à plusieurs reprises.

Le Cimetière Notre-Dame-des-Neiges est affilié à la basilique Notre-Dame. Situé sur le mont Royal, ce cimetière est le plus vaste au Canada.

basilique notre dame

Les tours jumelles de Notre-Dame. Terminée en 1841, la tour ouest, appelée La Persévérance, abrite le gros bourdon baptisé Jean-Baptiste. La tour est, appelée La Tempérance, est terminée en 1843. Cette tour loge un carillon de 10 cloches. Photo : © V. Petrvoskiy

tour la tempérance

La tour La Tempérance vue depuis la rue Saint-Sulpice. Les tours de Notre-Dame ont été complétées par l’architecte John Ostell. Photo : © V. Petrvoskiy

place d'armes

Place d’Armes devant la basilique. Photo : © GrandQuebec

chair de la basilique

La chaire est un joyau de la basilique. Le prêtre y montait pour y prononcer son sermon et sans amplification électronique, sa voix pouvait être entendue de partout. L’architecte Victor Bourgeau (1809-1888) a dessiné cette chaire lors des rénovations des années 1870. Louis-Philippe Hébert (1850-1917), sculpteur réputé, en a réalisé l’ornementation, notamment, vus au sol, les deux prophètes de l’Ancien Testament, Ézéchiel et Jérémie. Comme pour le retable, la chaire signifie que l’Ancien Testament de la Bible est à la base de la foi chrétienne. Photo : © V. Petrvoskiy

tour temperance

  La tour est de la basilique, terminée en 1843 et appelée La Tempérance. Elle loge un carillon de 10 cloches. Photo : © V. Petrvoskiy

christ dépose couronne

Le Christ assis et enseignant. Photo : © V. Petrvoskiy

plafonds de la basilique

    La basilique a été le théâtre de grands événements religieux et culturels et aujourd’hui des milliers de gens la visitent tous les jours. Photo : © V. Petrvoskiy

mariage dans la basilique

Des centaines de mariages y sont célébrés chaque année. Photo : © V. Petrvoskiy

crucification de jésus

La Crucifixion de Jésus. Photo : © V. Petrvoskiy

plafond_de_la_basilique

    Les ouvriers ont mis seulement 35 mois pour construire l’église, entre 1824 et 1829, d’avril à octobre. Photo : © V. Petrvoskiy

crucification

Le Christ crucifié. Photo : © V. Petrvoskiy

intérieur de la basilique

    Le peintre Ozias Leduc (1864-1955) a décoré une partie de la nef et les fonts baptismaux. Photo : © V. Petrvoskiy

pape Jean Paul II

    Le pape Jean-Paul II y a célébré une messe pour les enfants le 11 septembre 1984. Photo : © V. Petrvoskiy

cadeaux

    L’église Notre-Dame est la première église de style néo-gothique construite au Canada. Photo : © V. Petrvoskiy

Façade latérale

Façade latérale

Rue St-Sulpice, façade latérale de la cathédrale Notre-Dame et la chapelle du Sacré-Coeur (chapelle des mariés). Photo : GrandQuebec.com

notre dame marguerte bourgeoys

La première enseignante de Montréal, la sainte Marguerite Bourgeoys. Photo : © V. Petrvoskiy

baptemes

    Environ 120 baptêmes y sont célébrés chaque année. Photo : © V. Petrvoskiy

vitraux basilique

Pour souligner les fêtes du centenaire de Notre-Dame en 1929, le curé Olivier Maurault voit à la réalisation de nouveaux vitraux de pour lesquels il amasse les fonds nécessaires.

vitrail

Il décidera lui-même de la thématique des vitraux du rez-de-chaussée, évoquant la vie religieuse et sociale du temps de Ville-Marie. L’artiste québécois Jean-Baptiste Lagacé en dessinera les cartons. Photo : © V. Petrvoskiy

vitraux

Les vitraux seront réalisés à l’atelier de Francis Chigot à Limoges, en France. Photo : © V. Petrvoskiy

fonts baptismaux

    Le peintre Ozias Leduc (1864-1955) en a décoré les fonts baptismaux. Photo : © V. Petrvoskiy

st pierre

Au-dessus, au niveau du garde-corps, se trouve une série de statuettes représentant, entre autres, le Christ assis et enseignant, saint Pierre et saint Paul et d’autres personnages. Photo : © V. Petrvoskiy

apôtre

Sur l’abat-voix, se dressent quatre pères de l’Église. Deux de l’Occident, saint Augustin (IVe siècle) et saint Léon le Grand (pape du Ve siècle). Deux de l’Orient, saint Basile le Grand (IVe siècle) et saint Jean Chrysostome (IVe siècle). Ceux-ci marquent la tradition fidèle de l’Église à ses origines. Photo : © V. Petrvoskiy

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>