Images: Ville de Québec

Ville de Québec

Ville de Québec

Images : Ville de Québec

Attrayante et conviviale, la ville de Québec est le berceau de la francophonie en Amérique du Nord. La ville a su conserver son allure européenne et mettre en valeur ses extraordinaires richesses patrimoniales.

Avant l’arrivée de Jacques Cartier, en 1534, de 500 à 800 habitants vivent ici dans la bourgade Stadaconé située sur les berges du Saint-Laurent, à l’intérieur de maisons longues de 25 à 30 mètres sur 6 mètres.En plus de chasser et de pêcher, ces Amérindiens cultivent maïs, courges et haricots. La superficie totale du village est de 5 mille mètres, soit elle correspond environ à un terrain de football.

En 1541, Jacques Cartier tentera en vain de fonder une colonie près de Stadaconé. Cette même année, Jean-François de La Roque de Roberval arrive à son tour. S’établissant sur le site délaissé par Cartier, Roberval consolide le fort du cap, formé de deux corps de logis, d’une grosse tour et d’un bâtiment long d’environ 15 mètres, avec four, poêle et moulins. Mais comme celle de son prédécesseur, sa tentative de colonisation échoue et Roberval repart en 1543.

C’est le 3 juillet 1608 que Samuel de Champlain remonte le fleuve Saint-Laurent en compagnie de 26 engagés – bûcherons, charpentiers et laboureurs. Lorsqu’il arrive, point de trace de Stadaconé!

La population iroquoienne a déserté la vallée du Saint-Laurent pour des raisons que l’on ignore. Seuls des peuples nomades algonquiens fréquentent les lieux pour pêcher l’anguille et faire du troc.

Champlain s’installe donc sur la pointe de Québec, aujourd’hui place Royale. Rapidement, il fait construire son Abitation de bois sur l’emplacement de l’actuelle église Notre-Dame-des-Victoires. C’est ainsi que naît la colonie de la Nouvelle-France et la ville de Québec.

Aujourd’hui, la ville compte près de 500 000 habitants. Le français domine dans les conversations, puisqu’il est utilisé à la maison dans une proportion de 97 pour cent et au travail dans une proportion de 83 pour cent. La population de Québec est cependant ouverte à la diversité et l’on souhaite augmenter le nombre de nouveaux arrivants.

Les sports d’hiver y sont pratiqués de décembre à mars, mais le temps plus doux durant le reste de l’année permet la tenue d’une grande variété d’activités.

panorame ville quebec

La construction d’une cité parlementaire regroupant dans le même secteur la majorité des ministères de la province débute à la fin des années 1960. Photo : ©  GrandQuebec.com

centre ville quebec

La fête du 400e anniversaire a été un véritable succès! Centre-ville de Québec en juillet 2008. Photo : © GrandQuebec.com

quebec verte

Québec, la ville verte… Photo : © GrandQuebec.com

monument champlain

En 1898, pour son 290e anniversaire, Québec s’offre le monument Champlain. À l’occasion du 400e anniversaire de la ville, le monument a fait l’objet d’une restauration minutieuse. Lors des travaux, une caissette commémorative contenant des documents et des objets datant de 1898 a été trouvée dans le socle. Une nouvelle caissette y a été placée le 23 septembre 2008. Photo : © Grandquébec.com

montée de québec

Une montée… Aux débuts de la ville, un sentier communique entre l’Abitation de Champlain de la basse-ville et le fort Saint-Louis : ce chemin correspond en partie à l’actuelle côte de la Montagne. Photo : © GrandQuebec.com

kiosque de neige

À Québec, les saisons sont très marquées et les discussions sur les conditions météorologiques font partie du quotidien! Photo : ©  GrandQuebec.com

neige à québec

Ville nordique par excellence, l’accumulation annuelle moyenne de neige à Québec est d’environ 340 cm. Photo : © GrandQuebec.com

ecolobus

Dans les années 1940, le nombre d’automobiles augmente et cette situation, combinée à l’utilisation plus fréquente de l’autobus, entraîne la disparition des tramways, ou «p’tits chars» électriques des rues de Québec. Le 26 mai 1948, ils y circulent pour la dernière fois. Le lendemain, 140 autobus prennent la relève. Aujourd’hui, les écolobus viennent prendre la relève. Photo : ©  GrandQuebec.com

coin quebec

Au début des années 1960, des édifices abandonnés et délabrés entachent la vieille ville, mais la création de l’arrondissement historique du Vieux-Québec en 1963 puis l’adoption d’une loi visant à promouvoir la restauration de la place Royale en 1967 sont autant d’initiatives qui vont redonner vie à Québec. Finalement, ces efforts mèneront à l’inscription de l’arrondissement historique de Québec sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’Unesco, en 1985. Photo : © GrandQuebec.com

descente rue quebec

Avant la guerre de la Conquête, Québec est la cible d’attaques des Anglais à deux reprises. La première fois, en 1629, les frères Kirke en prennent possession au nom de l’Angleterre, mais la ville rendue à la France en 1632. Photo : © GrandQuebec.com

peinture quebec

Pour le 400e anniversaire de Québec, les ambitions ont été grandes : faire de cet anniversaire une «année exceptionnelle de commémoration». Photo : ©  GrandQuebec.com

fleuve st laurent

Champlain pense à la défense du village qu’il fonda. En 1620, il fait construire sur le cap le fort Saint-Louis (tout près de l’actuel Château Frontenac). L’endroit est stratégique, parce que le fort surplombe le Saint-Laurent et domine l’Abitation tout en bas. Quelques bâtiments de bois entourés d’une palissade forment le fort. Photo : © GrandQuebec.com

frontenac sur la colline

Vue sur le Château Frontenac. Photo :© GrandQuebec.com

murs du quebec

Murs de Québec. Photo : © GrandQuebec.com

maison chevalier

Rue Cul-de-Sac. Photo : © GrandQuebec.com

hotel de glace

Hôtel de glace. Photo : © GrandQuebec.com

manege de quebec

C’est le Manège de Québec. Hélas, il n’existe plus. Photo : © GrandQuebec.com

quebec en hiver

La ville en hiver. Photo : © GrandQuebec.com

casse_cou

Rue du Petit-Champlain avec l’escalier Casse-Cou au fonds. Photo : © GrandQuebec.com

edifice price

En 1927, la Price Brothers projette de construire un édifice de 16 étages pour installer son siège social. Ce projet suscite la controverse: d’un côté, les opposants à l’érection d’un gratte-ciel en plein cœur du Vieux-Québec; de l’autre, les partisans du progrès et de la modernité. Le conseil municipal accorde finalement le permis de construction en 1929. Inauguré en 1931, l’édifice Price (à droite) rappelle l’Empire State Building de New York, construit à la même époque. Au centre : Musée de l’Amérique française. Photo : © GrandQuebec.com

une fontaine de québec

La fontaine en face de la Gare du Palais. Photo : © GrandQuebec.com

porte prescott

Porte Prescott. Photo : ©  GrandQuebec.com

porte st louis

Porte Saint-Louis. Photo : © GrandQuebec.com

porte st jean

Porte Saint-Jean. Photo : © GrandQuebec.com

fontaine tourny

Fontaine de Tourny. Photo : © GrandQuebec.com

tourny nuit

Fontaine de Tourny de nuit. Photo : © GrandQuebec.com

citadelle de québec

Citadelle de Québec. Photo : © GrandQuebec.com

calèche à québec

Promenade en calèche. Photo : © N.T.

rue petit champlain

Rue Petit-Champlain. Photo : © GrandQuébec.com

rue st jean

Rue Saint-Jean. Photo : © V. Petrovskiy

promenade dans le vieux quebec

Promenade dans le Vieux-Québec. Photo : © V. Petrovskiy

parc montmorency

Parc Montmorency. Le parc Montmorency. Dominant la côte de la Montagne, le parc Montmorency, nommé ainsi au début du XXe siècle à la mémoire de Mgr François de Laval – on a longtemps cru à tort que son véritable nom était François de Montmorency-Laval – est un charmant petit espace ombragé aux abords du palais archiépiscopal et des murs du Vieux-Séminaire. Le passé de ce parc est intimement lié à l’histoire politique du Québec, car à cet endroit a longtemps siégé la Chambre de l’Assemblée.  Photo : © Grandquébec.com

Voir la suite :

1 commentaire

  1. goudjil

    2011/10/26 at 6:56

    c’est magnifique chez vous.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *