Histoire du Québec

La vie vers 1760

La vie vers 1760

La vie au Québec dans les années 1760

En 1763, Mme Brooke, née Frances Moore, vient au Canada sur le territoire de l’ancienne Nouvelle-France conquise récemment par la Grande-Bretagne. Elle est l’épouse du révérend John Brooke, de la garnison anglaise des forces armées de Sa Majesté George III.

Pendant cinq longues années, Mme Brooke a vécu au Canada, pays dont les mœurs et le mode de vie étaient bien différents des coutumes et traditions anglaises. De retour à Londres en 1769, Mme Brooke publie un roman basé sur les destinées de deux caractères fictifs: Emily Montague et Edward Rivers. Le roman The History of Emily Montague est une œuvre épistolaire dont les péripéties sont racontées à travers les lettres échangées entre une foule de personnages.

On peut discuter à volonté des qualités artistiques du roman, mais une chose est indéniable, c’est qu’«Emily Montague» nous a laissé une description fidèle et détaillée de la vie quotidienne au Canada à cette époque.

L’ambiance, les coutumes des habitants du Canada, leurs visions du monde, les bals, les rencontres avec les Amérindiens, les pique-niques dans la campagne et les œuvres de bienfaisance des sœurs des couvents reflètent d’une façon très fidèle la vie du pays.

The History of Emily Montague a été traduite en français et publiée au Canada. Le roman a été applaudi par les lecteurs francophones comme un récit très juste et certains se sont même reconnus dans les personnages. Il y eut des discussions pour savoir qui étaient les personnes réelles qui se cachaient derrière les personnages du marchand, du prêtre, de l’officier ou de l’aubergiste.

Est-ce que l’écrivaine Frances Brooke est toujours juste envers le pays et ses habitants? Personne ne peut le dire. Le roman est imprégné de la personnalité de l’auteure qui a décrit ce qu’elle a vu et ce qu’elle a ressenti. Si elle porte parfois un regard critique sur certains aspects de la vie des Canadiens français, c’est aussi une vision personnelle sur les relations entre les deux Canada de l’époque. Mais l’écrivaine ne manque jamais de respect envers les gens dont elle ne partage pas les opinions, la religion et les mœurs.

Voici quelques extraits du roman The History of Emily Montague, nous présentant la vie au Canada telle que vue par l’écrivaine Frances Brooke :

fondation macdonald stewart

Quelques objets de l’époque, collections offertes par la Fondation MacDondald-Stewart au Musée du Château Ramezay. Photo : © GrandQuebec.com

Lire aussi :

1 commentaire

  1. Françoise Boisvert

    2012/09/08 at 3:37

    Où je peux me procurer ce livre en français

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>