Histoire du Québec

Soeurs Grises

Soeurs Grises

Soeurs Grises

La communauté des Sœurs Grises ou des Sœurs de la Charité fut fondée en novembre 1737 par Marie-Marguerite d’Youville, veuve et mère de deux enfants, la première personne née au Canada à être canonisée.

La communauté des Soeurs Grises a été la première communauté religieuse fondée par une femme, née au Canada. Madame d’Youville (Marie-Marguerite Dufrost de Lajemmerais), avec trois autres compagnes s’engage à vivre en commun avant tout pour se dévouer aux pauvres.

La mission apostolique de la congrégation des Sœurs grises comprend plusieurs valeurs: la solidarité avec les pauvres; la prise de risques pour la promotion de la justice; l’attitude contemplative et la découverte de la présence constante de Dieu dans leur vie; l’ouverture, le soutien mutuel et la coresponsabilité dans la congrégation et dans l’Église; la protection du caractère sacré de la vie.

Dès sa fondation, la congrégation était une association laïque de bienfaisance. Les sœurs hébergent les enfants trouvés, aident les malades, inhument les morts. En 1747, ces sœurs assument la direction de l’Hôpital Général de Montréal.

Les frères Charon, qui oeuvrent alors à l’hôpital, sont très populaires, et les gens se moquent des religieuses en les appelant soeurs grises (au sens d’«éméchées»). Une autre version veut que les religieuses aient été accusées à tort de vendre de l’alcool aux Indiens et de les «griser». En 1755, lorsque la communauté est reconnue officiellement, les soeurs prennent un habit gris par allusion à ce surnom.

Ces religieuses s’adonnent aux soins infirmiers, s’occupent des pauvres, des personnes âgées, des malades contagieux, des infirmes, des aveugles, de l’enfance abandonnée, de l’hébergement des orphelins, des incurables et des aliénés. La mère d’Youville aménage douze chambres de retraite pour les « filles tombées » (cette première maison de charité s’appellait Jérico).

Les soeurs assistent les familles en distribuant nourriture et vêtements. Elles visitent et soignent les prisonniers, elles mettent sur pied un service de visites à domicile, chose jamais vue au Canada.

En 1840, les Sœurs grises sont chargées d’un hôpital à Saint-Hyacinthe. Quelques années plus tard, elles prennent en main au Manitoba l’hôpital de Saint-Boniface, sur la rivière Rouge, et entreprennent une oeuvre d’éducation à Bytown (Ottawa). En 1849, elles ouvrent un orphelinat à Québec.

Aujourd’hui, les religieuses de la communauté des Sœurs grises forment cinq communautés distinctes qui descendent toutes de la même fondation. Il y a environ 3000 sœurs, parmi lesquelles près de 800 vivent et travaillent à Montréal et 900 à Québec.

Communautés autonomes des Soeurs Grises :

siège soeurs grises

Siège des Soeurs Grises de Montréal. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

26 Comments

  1. pierrette masson

    2011/03/11 at 6:56

    bonjour jaimerais savoir jai une tante religieuse que je nai jamais connue et je cherche une photo delle,elle sappellait emma grenier fille de moise grenier et odile duquette elle sappellait aussi je crois sr-marie donatien je ne sais ou la trouvé je veux dire avoir une photo delle car elleserait décédée le 22/11/1962 a outremont,elle a été surement posée mais je ne sais pas ou trouvée si cétait pour les soeurs grises ou autres communautées pourriez-vous maider pour que je puisse voir sa photo elle était la soeur de ma grand-mere et cest important pour moi.merci.

  2. pierrette masson

    2011/03/14 at 3:33

    bonjour jaimerais savoir ,comment je pourait voir une photo de la soeur a ma grand-mere elle sappellait emma grenier et a changée pour sr marie donatien,elle est une tante je sait quelle est décédée ces parents étaient moise grenier et odile duquette.cest tres important pour moi. merci.

  3. Ary

    2011/05/12 at 4:35

    Salut Pierrette, je sais que c’est long à faire, mais peut-être que tu pourrais fouiller dans les archives (à la bibliothèque)? Il y aura sûrement des photos.

  4. Raymond Chainé

    2011/06/11 at 2:18

    Je trouve ce site des plus intéressant et instructif. Je suis à monter mon arbre généalogique et je voudrai savoir si les Soeurs Grises avait cumulée une liste des orphelins arrivant d’Irlande vers les années 1844-1847 puisque mon arrière grand-père serait venu d’Irlande orphelin et adopté par Séphirin Chainé de St-Félix de Kingsey.
    Merci à l’avance,

    Raymond Chainé

  5. admin

    2011/06/13 at 11:40

    Bonjour M. Chainé, pour toute recherche généalogique nous vous recommandons de joindre le site internet des Soeurs Grises : http://www.sgm.qc.ca qui seront en mesure de vous répondre. Bonne chance!

  6. Alain Rioux

    2011/07/28 at 1:51

    J’aimeerais connaître l’hitoire du costume des Soeurs de la charité: origine, créateur, inspiration etc.
    Merci de me recommender un site explicatif.
    Alain Rioux

  7. normande gosselin

    2011/08/23 at 3:56

    je voudrais savoir une seule chose ! il y a une religieuse qui a pris soin de moi pendant des années a Quebec ELLE ÉTAIT AVEUGLE…AVEUGLE JE ME SOUVIENS MÊME DE SES LUNETTES rondes et noir car ma mère a moi etait aveugle aussi ,cette bonne soeur je l’appellais SOEUR MARIE-THÉRÈSE s.v.p aider moi je veux seulement une photo d’elle .elle a tous fais pour moi ! si je me souviens bien de 1962 a 1971 peut être plus aussi j’ai oublier mais elle ?je ne l’ai jamais oublier elle a tous fais pour moi et mes deux frères ont allais chez J.B LALIBERTÉ AU MAIL ST-ROCK ET ELLE M’HABILLAIT DE LA TÊTE AU PIED .POURQUOI CETTE RELIGIEUSE est si dur a retrouver je sais très bien quelle est décèder mais il doit rester quelque chose d’elle non ???elle a fais du bien a tellement de monde ex:dépouillement d’arbre de noel etc j’ai 51 ans et elle reste dans mon coeur une seule photo je ne demande rien d’autre p.s elle venait me chercher en limousine noir je demeurais au 243 rue de villiers a Quebec la derniere fois aider-moi s.v.p je l’ai tellement aimé ???p.s si ont est capable de retrouver DON BOSCO ou mes frères allait pourquoi pas SOEUR MARIE-THÉRÈSE NON MERCI A L’AVANCE
    NORMANDE GOSSELIN QUI ATTEND VOTRE RÉPONSE S.V.P
    JE VOUS EN SUPPLI RENSEIGNER VOUS ,MOI ICI RIEN NE FONCTIONNE DANS TOUTES MES RECHERCHE

  8. Leticia HAUAD

    2011/11/22 at 6:22

    Bonjour:
    J’ai suis interesée de connaitre un peu plus de la congregation Soeurs grises. Sera t il possible de visiter le couvent.?
    Je suis à Sherbrooke.
    Merci bien,
    Leticia Hauad
    tel .819-812-3174

  9. Goulet

    2011/12/03 at 1:33

    Bonjour je voudrais savoir si Sœur St Martial est toujours vivante, elle étais à l’institut St Joseph de la délivrance en 1966,je l’ai toujours apprécié et je ne l’ai pas oublier merci de m’aider
    Pierre Goulet

  10. Nicole Lanctot

    2011/12/06 at 7:04

    J’ai accoucher d’un garcon en 1958 j’avait 15 ans et ma mere ma obliger d e le donner elle s’appellait Irene Lemieux nom mde fil;le et Lanctot de mariage moi je m’appelle Nicole Lanctot ,elle ma envoyer au couvent des soeurs grises de trois riviere j y ai rester tout le long de ma grossesse et apres la naissance de l’enfant il ont garder le bébé qui était un garcon je n’ai jamais revue cette enfant et je voudrait le retrouver mais personne ne veu m ‘aider allors je sais que dans les archeves il y a surement des renseignements qui pourait m’aider s.v.p. puvez vous me contacter ou me donner des renseignement qui pourait m’aider merci a l’avance .

  11. Élisabeth Roy Ramsay

    2012/07/04 at 12:56

    J’aimerais connaître le nom en religion de Marguerite Roy, soeur de la Charité de Québec, fille de Pierre-Georges Roy, archiviste et de Eugénie Marsan de Lévis. De plus les dates de sa naissance, de son entrée au Couvent et la date de son décès. Merci de m’aider à compléter ma fiche généalogique.

  12. Richard Vandal

    2012/09/20 at 3:37

    Dans les 50, j’étais à l’Orphelinat de Sorel et j’y ai connu Soeur Contois, musicienne. J’aimerais savoir si elle vit encore et j’apprécierais grandement avor une photo d’elle jeune et aujourd’hui. Où est-elle héberger présentement. En signe de gratitude j’aimerais lui rendre visite.

    Merci de faire le message. Richard Vandal 450 583 3186, Verchères.

  13. Richard Vandal

    2012/09/20 at 3:41

    Bonjour, j’ai étudié à l’orphelinat de Sorel en 1952 …. et j’y ai connu Soeur Contois. Elle m’a enseigné la musique « sommaire » en créant une petite chorale et nous allions chanter pour les personnes agées. Je garde un merveilleux souvenir d’elle. J’aimerais savoir où elle demeure, si on peut communiquer ensemble et si possible avoir une photo d’elle jeune et une d’aujourd’hui. J’espère qu’elle a gardée son coeur bon enfant.

    Merci de répondre à ce courriel. Richard Vandal

  14. Nicole

    2013/02/11 at 1:51

    Une enorme masse noire plane sur la tete des soeurs de la charite du Quebec.
    Personne ne peut ignorer les horreurs qu’elles ont commises de 1905 a 1960 environ pour une maltraitance entremesur des milliers de pauvres enfants orphelins dans un but purement financier au Mont-Providence,La Dorea etc………avec la complicite des psychiatres pour leurs experiences de la chlorpromazine,chocs electriques,lobotomies,prelevements d’organes et j’en passe.Combien de petits corps dans les cimetieres,porcheries……..Psychiatres Ewen Cameron ,colonel de l’Armee americaine,Heinz Lehmann etc…….finances pour leurs macabres recherches par la CIA.De grace ,ne parlez pas de bonte ,ni de devouement,mais de degout.

  15. Rejeanne Grenet

    2013/06/09 at 9:34

    Je suis parfaitement d’accord avec Nicole ! Ma mère et sa jumelle ont malheureusement séjournés dans le couvent à Québec vers les années 35, 40 ! 6 ans de maltraitances abominables !
    Maman est atteinte de Parkinson avec démences qui là ramène à ces moments douloureux de son enfance.Sa jumelle,a une infirmité du aux mauvais traitements de ces chères soeurs de la Charité !Maman a vécu toute sa vie en ayant peur de mourir et que nous ses enfants,soyons envoyer dans un tel endroit.Naturellement,ses enfants non jamais reçus de PARDON !
    Tout était caché !Je suis contente de voir que Nicole en a parlé.Quand je vois maman revenir dans ses mauvais souvenirs, j’ai mal et je suis en colère !
    Je suis consciente cependant, je sais qu’il y avait de bonnes personnes aussi seulement maman était au mauvais endroit au mauvais moment!

  16. lisette vezina

    2013/08/12 at 10:19

    J’aimerais savoir ou est situé l’orphelinat Bethléem à St-Henri, j’ai été là en 1946 avec les sœurs grises. sur quelle rue ?

    Merci.

    Bien à vous.

    • Francine

      2015/10/01 at 8:08

      J’ai recherché pour vous la rue où se trouvait l’orphelinat St-Henri, surnommé l’asile St-Henri. elle se trouvait sur la rue st-Pierre. Je crois avoir trouvé aussi des photos

      Bonne chance

      Francine

      • Louise Riendeau

        2016/02/14 at 8:56

        Bonjour, je suis allée au couvent Bethléem qui était situé au Carré Richmond. Il y avait un parc en avant du couvent. Du temps où je suis allée, la blouse bleue ainsi que la tunique avec panneaux avant étaient de mise.

  17. Françoise Lavallée

    2014/01/12 at 1:04

    ho merci , Lisette, je cherche depuis très longtemps sur internet la photo de cet orphélinat car j’y ai fait un court séjour vers 1952. j’ai maintenant 71 ans et je me mémore souvent cet épisode. j’étais pensionnaire au foyer St Henri jusqu’en 1953..donc je n,ai pas rêvé.

  18. Henri Coutlée

    2014/01/14 at 2:29

    Bonjour, J’aimerais trouvé une photo, peinture, ou autre de Thérèse Genevièse Coutlée 3* Soeurs supérieur de la congrégation.
    Merci pour votre attention.

  19. monique vouligny

    2014/02/15 at 5:36

    bonjour, j’aimerais bien savoir ou je pourrais trouver les archives de mon année chez les Sœurs Grises de Nicolet..j’y ai fait un séjour de 13 mois a la suite du décès de ma mère et j’y ai vécu une maladie grave.
    .le médecin veut savoir laquelle. merci de votre collaboration.

  20. Danielle Beausoleil

    2014/03/01 at 5:38

    Bonjour,
    J’aimerais savoir si sœur Solange Poirier est en retraite dans vos établissements. J’avais le plaisir de la rencontrer lors de ses visites pour ses examens, à l’hôpital de Saint-Jérôme. Je travaillais aux centres de prélèvements. Je n’ai pas oublier cette personne aimante et toujours souriante. Pourriez-vous communiquer avec elle pour lui dire, que je pense à elle et qu’elle sera éternellement dans mon cœur.
    Merci de votre attention.
    Danielle

  21. Dion Pierre

    2014/04/17 at 1:28

    Comme Lisette Vezina et Françoise Lavallé, je cherche une photo de l’orphelina Bethléem. Dans les années cinquantes, j’allais visiter la tante de mon père qui était supérieure ou économe, je ne suis pas certain des fonctions qu’elle occupait à l’époque, elle s’appelait Soeur Germaine Beaulieu. Je me souviens qu’elles avaient un berger allemand qui s’appelait « prince ».
    J’ai trouvé sur une carte de montréal de 1879, un emplacement sur la rue Richemond face au square Richemond, en retrait de la rue St-Antoine, le dit emplacement est identifié comme étant « Bethlehem Orphans Home »

    • Louise Riendeau

      2016/02/14 at 9:03

      Oui, c’était bien carré Richmond et il y avait un berger allemand que les soeurs laissaient dans la cour lorsque nous les pensionnaires étions parties à l’intérieur.

  22. jeannine heroux racine

    2014/11/21 at 2:07

    J’étais au couvent Bethléem dans les années 1948-49, et la soeur supérieure etait bel et bien Soeur Germaine Beaulieu.Nous avions comme enseignante de diction la gentille et jolie comedienne Francoise Gratton,que j’adorais,elle est décédéela semaine derniere. Le couvent était sur le Carré Richmond. Toutes les soeurs de ce couvent etaient des femmes extraordinaires, j’ai bien aimé ces années de pensionnat.

  23. Collette Le Paven

    2016/08/05 at 12:00

    Je suis à la recherche sur la vie de Ma Mère qui dis avoir été placé pensionnaire dès l’âge de 4 ans
    Manon Lacroix Léveilée est née en 1933 et avait une soeur et un frère que j’ai sue mais je connais mème pas leurs prénom.

    Elle habitait avec sa Mère et elle a parlé une fois très très vite fais d’une Tante. Elle disait sortir juste quelques fois par années soit Ppâques – Noël des fêtes Importantes quoi

    Je serais reconnaissante si quelqu’un pouvez me donner des Vraies Bonnes Informations pour que je puisse du moins voir dans quel cartier qu’elle a vécu avec sa famille, des photos d’écoles, Des Photos peut être avec sa famille ect…

    Je suis très très sérieuse dans mes demandes et recherches S’il Vous Plait

    Merci bien si quelqu’un (e) peut me donner quelques informations

    J’ai connue PERSONNES de sa Famille, Ni ma grand-mère, grand-père, Oncle- tante alors tout est un grand secret alors j’ai pas d’informations autres que elle a été envoyé au pensionnat dès 4 ans.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>