Histoire du Québec

Recherche des coupables

Recherche des coupables

Recherche des coupables

Durant la guerre de la Conquête, certains se sont enrichis, tandis que des milliers d'autres, dans les deux camps, sont morts. Mais c’est ainsi dans toutes les guerres. On remarque toutefois que plusieurs protégés de l’intendant Bigot amassèrent des fortunes colossales.

Consternées par la perte de la Nouvelle-France, ou plutôt affichant leur consternation, les autorités françaises décident de mener une enquête.

Montcalm est mort, Lévis ne peut être blâmé puisqu’il est un héros de guerre, les soldats ne peuvent être tenus pour coupables, il ne reste donc que le gouvernement de la colonie.

Le marquis de Vaudreuil est accusé d’avoir ordonné la capitulation de Montréal trop rapidement. Mais son ennemi politique et héros de cette guerre, le duc de Lévis, agit noblement et déclare que le gouverneur a capitulé pour épargner des souffrances, des morts et des destructions inutiles. Selon les propos de Lévis, «Vaudreuil avait mis en usage jusqu'au dernier moment toutes les ressources dont la prudence et l'expérience humaine pouvaient être capables». Vaudreuil est donc acquitté.

De son côté, François Bigot avait réussi, profitant de la guerre et de la situation politique, à amasser une énorme fortune. Il est donc jugé et condamné avec ses complices à de lourdes peines.

Ses biens sont confisqués et il est banni à vie du royaume de France. Jusqu’à sa mort, Bigot vécut en exil en Suisse, grâce au soutien financier de ses amis.

la cage de la corriveau

Une cage pour les coupables des crimes (la cage de la Corriveau). Photo : © Grandquebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>