Histoire du Québec

Premier évêque de Québec

Premier évêque de Québec

Mgr de Laval, premier évêque de Québec

François de Laval se préparait à partir en mission au Tonkin quand on le nomme évêque de la Nouvelle-France.

Mgr de Laval part de La Rochelle le jour de Pâques 1659 et il arrive à Québec le 16 juin. La population de la colonie le reçoit sur le quai et de nombreux Hurons sont présents.

Lors de sa première journée à Québec, Mgr de Laval baptise un petit Huron et il se rend à la cabane d’un malade pour lui administrer les derniers sacrements.

À peine débarqué, l’évêque constate les effets désastreux de l’alcool qui est cédé aux Amérindiens en échange de fourrures.

Mgr de Laval décide de mettre fin à la traite de l’eau-de-vie, mais les marchands ne l’entendent pas de cette oreille. L’évêque décide alors d’excommunier ceux qui continueront de se livrer à ce misérable commerce. Plusieurs notables et d’illustres gouverneurs s’opposent à l’évêque.

Cette lutte acharnée contre la vente de l’eau-de-vie a duré vingt ans! Ce n’est qu’en 1679 que Mgr de Laval obtient du roi Louis XIV l’interdiction de la vente de boissons aux Indiens.

Puis le Séminaire de Québec est fondé afin de former des penseurs, des chefs spirituels et des religieux.
Durant les dernières années de sa vie, le premier évêque du Québec ne pouvait plus marcher. Auparavant, il faisait de longs pèlerinages à pied, été comme hiver, mendiant son pain et cachant son nom, imitant de cette façon les premiers apôtres de l’Église.

Chaque jour, il se levait dans sa chambre du Séminaire où il couchait sur des planches, et se rendait seul à la basilique à 4 heures du matin. Il ouvrait les portes, sonnait la cloche et préparait l’autel pour y célébrer la messe du matin.

À sa mort, Mgr de Laval avait déjà donné toutes ses possessions aux pauvres.

La pape Jean-Paul II a béatifié Mgr de Laval en 1980.

mgr de laval

Mgr de Laval, portrait de l’époque, image du domaine public

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Albert Dugas

    2012/12/30 at 12:11

    Mgr de Laval était également l’évêque de l’Acadie.

    Je trouve votre site intéressant. J’y reviendrai car j’y trouve des choses intéressantes. J’ai donné un cours à l’UMCS sur l’Église en Acadie, ce qui m’a étonné c’est que les évêques du Québec considéraient les Acadiens comme peu nombreux et anglicisés. Après la déportation et la conquête on envoyait des prêtres anglais. Une page d’histoire à revoir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>