Histoire du Québec

Date clé

Date clé

Une date clé de l’histoire du Québec

(Texte publié dans la Presse le 15 novembre 1986).

Le 15 novembre 1976 est l’une des dates clés de l’histoire du Québec. Ce soir là, il y a dix ans aujourd’hui, des dizaines de milliers d’électeurs québécois, surtout les plus jeunes et les plus instruits, célébraient la victoire du Parti québécois.

Si la plupart d’entre eux se réjouissaient de l’arrivée au pouvoir d’un parti social-démocrate, c’était surtout l’étape franchie sur le chemin de l’indépendance – ou de la souveraineté-association – qui les comblait de joie.

La lutte électorale, commencée en 1966 avec le RIN, produisait sa première victoire.  Les armes qui avaient accueilli les défaites amères de 70 et 73, alors que le chef bien-aimé, René Lévesque, était chaque fois battu dans sa circonscription, laissaient la place à une joie presque sans limite.

Presque, parce que le PQ, pour gagner, s’était engagé à ne pas considérer son élection comme un mandat pour mettre en route l’accession à la souveraineté. Il était là d’abord pour bien gouverner. L’indépendance viendrait ensuite, si les Québécois en manifestaient le désir lors d’un référendum que le PQ s’était quand même engagé dans le cours de son mandat.

Le PQ a par contre réussit à bien gouverner malgré l’opposition des anglophones et des milieux d’affaires.

Les grandes reformes du premier mandat – moeurs électorales, langue, assurance-automobile, zonage agricole – sont venues compléter la révolution tranquille dont René Lévesque avait été un des pères entre 60 et 65.

celebrations

Tous les peuples ont fixé des anniversaires à la célébration de leurs triomphes, de leurs désordres, ou de leurs malheurs. (François René, vicomte de Chateaubriand, 1768-1848, écrivain romantique et homme politique français). Photo : © GrandQuébec.com

Voir aussi :

2 Comments

  1. Michel Lebrun

    2018/06/16 at 4:56

    Vous ne mentionnez nulle part que lors de l’élection du 13 avril 1981, 122 députés ont été élus alors que la loi sur la législature ne spécifiait que de 110 sièges. Voir admission en commission permanente de l’A.N.Q. de M. Lalonde sous le projet de loi 90)
    C’est ce qui a amené l’adoption de la loi sur l’assemblée nationale du 18 déc. 1982 (L.Q. 1982, c.62 et 66) notamment de l’article 1 de cette loi… Peut-on demander un peu d’intégrité… et la diffusion de ces informations. C’est probablement une des premières fois dans le mode moderne qu’une loi quasi-constitutionnelle repose sur une irrégularité qui a été cachée par ses députés, juges et historiens… N’oubliez jamais que cette irrégularité a été avalisée par le fédéral…qui y a vu son profit..
    Sans la vérité ce peuple…cette nation disparaîtra dans l’opprobre..C’est d’ailleurs bien commencé. Prière de me faire part de vos commentaires.

  2. admin

    2018/06/16 at 12:05

    Merci pour les ajouts, on a mis a jour notre texte Ligne du temps 1981: http://grandquebec.com/ligne-du-temps-xx-siecle/ligne-du-temps-1981

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *