Histoire du Québec

Catastrophe du pont – 1916

Catastrophe du pont – 1916

Catastrophe du pont de Québec en 1916

Le terrible malheur du mois d'août 1907 survint alors que la travée centrale du pont de Québec, qu’on venait d’installer, s’écroule avec fracas.

Une nouvelle catastrophe se produit le matin du 11 septembre 1916, à 10 heures et 30 minutes. Le tablier central du pont de 5000 tonnes, long de plus de 200 mètres et qui s'élève à 150 pieds au-dessus de l'eau, s’effondre soudainement et disparaissait dans le Saint-Laurent.

Un cri de stupeur s'élève de la poitrine des 100 000 spectateurs venus de l'ensemble du Canada et des États-Unis pour être témoins de cette gigantesque entreprise, merveille du génie civil moderne.

Les spectateurs horrifiés peuvent voir flotter dans le courant les ouvriers qui, au moment de l'effondrement. travaillaient sur le tablier du pont. L'accident fait 12  morts.

Le 11 septembre 1916 est donc une nouvelle journée fatidique dans l’histoire du pont de Québec, tout comme celle du 29 août 1907, alors que s'écroulait, pour la première fois, la gigantesque construction métallique. À l'époque, 70 ouvriers trouvèrent une mort tragique dans le Saint-Laurent.

En effet, depuis qu'avait été fixée la date où l'on devait procéder à l'élévation et à la mise en place de la travée centrale du pont de Québec (qui forme par elle-même un pont complet), la plus grande appréhension régnait dans le public; on avait encore présent à l'esprit l'effroyable catastrophe du mois d'août 1907, et aussi les sombres prédictions de personnes plus ou moins versées dans les choses du génie civil.

Cette catastrophe fut imputée à la faiblesse de la solive servant à lever la travée centrale.

Précisons qu'il n'y a pas de relations entre les deux accidents. En août 1907, la construction du pont décidée en 1899 était sous la responsabilité de la Phoenix Bridge Company, de Phoenixville, en Pennsylvanie. A la suite de ce premier accident, le dessin du pont subit d'importantes modifications, et sa construction fut confiée à une société canadienne, la St. Lawrence Bridge Co., société incorporée en 1910 et formée de deux entreprises canadiennes, la Dominion Bridge Co. Ltd., de Lachine, et la Canadian Bridge Co. Ltd., de Walkerville, en Ontario.

(D'après La Presse, 12 septembre 1916).

travée du pont de québec

Pont de Québec aujourd'hui. Photo : © E. et V. Petrovskiy

Pour compléter la lecture :

1 commentaire

  1. michel poliquin

    2012/08/17 at 9:52

    Il y a ERREUR. En 1907,c’est la PARTIE SUD ,Du pont,qui est tombé.Pas la Partie CENTRALE. Il y avait une locomotive sur cette partie (petite locomotive) L’ingénieur en chef,était parti aux USA,et…..ça tombé. La PARTIE CENTRALE,TOMBÉ EN 1916,est tombé,alors qu’on la hissait en place. Hélas,quelque chose,s’est passé et…… Et,c’est le Gouvernement d’OTTAWA ou de QUÉBEC ( les 2,peut-être) qui ont pris la chose EN MAIN,et ont TERMINÉ une AUTRE PARTIE CENTRALE a LAUZON-LÉVIS.
    PUIS,transporté sur un CHALAND…..ils ont pris LEUR TEMPS!!!,pour la REMONTER. Un peu a la fois. Il n’y a donc qu’une SEULE PARTIE CENTRALE,qui est tombée. Pas 2. Cette partie,serait toujours au fond du fleuve. Rendez-vous du Côté-SUD,au bord de l’eau. A marée BASSE,on voit des pièces de fer,qui sont toujours là,depuis 1907. VOILÀ.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>