Histoire du Québec

Amérindiens

Amérindiens

Amérindiens

Le territoire du Québec est depuis longtemps occupé par les Amérindiens. On pense que leurs ancêtres, des chasseurs de mammouths et de caribous, sont venus d'Asie et habitent sur le continent américain depuis près de 20 000 ans. Sous l'effet des glaciations, le détroit de Béring reliait alors la Sibérie à l'Alaska.

Les Amérindiens se dispersent peu à peu à travers l'Amérique. Nous trouvons des traces de leur présence dans le Nord-Est du continent datant de plus de 10 000 ans avant J.C.

On juge qu’à l'arrivée des Européens, on comptait plus de 225 000 Amérindiens au Canada, dont près de 20 000 se trouvaient sur l'actuel territoire du Québec.

Iroquoiens : Les basses terres fertiles du Saint-Laurent et des Grands Lacs étaient occupées par des groupes iroquoiens semi-sédentaires dont l’alimentation reposait principalement sur la culture du maïs, de la courge et du haricot. Une palissade de bois protégeait souvent leur village et on la déplaçait après dix ou quinze ans. Ces villages pouvaient contenir jusqu’à cinquante maisons-longues, dirigés par une mère ou ses filles. Chacune de ces maisons logeaient plusieurs dizaines d’individus. Ces groupes pratiquaient la petite guerre dont l’objectif était de ramener des scalps ou des prisonniers de guerre que l’on mettait à mort après de longues cérémonies de torture ou qui étaient adoptés afin de remplacer les guerriers qui ne revenaient pas. Les différentes tribus iroquoiennes, notamment les Iroquois et les Hurons, possédaient des structures politiques assez élaborées dans lesquelles plusieurs clans formaient des vastes confédérations regroupant des dizaines de milliers d’individus.

Algonquiens : De petites bandes de nomades de langue algonquienne chassaient et cueillaient dans les vastes étendus de forêts montagneuses. Ces petites bandes patriarcales se regroupaient l'été le long des cours d'eau afin d'établir et de maintenir des relations diplomatiques et procédaient à de dynamiques échanges commerciaux. La culture matérielle des Algonquiens se devarit d'être facilement transportable. Ils étaient les alliées commerciaux des Français dans les régions de Tadoussac et de Québec au 17e siècle.

village indien

Village iroquoien d'Hochelaga, sur l'actuelle île de Montréal. Photo : © Histoire-du-Québec.ca

À l'arrivée des Européens, un village du nom de Stadacona se dressait à l'emplacement de la future ville de Québec.

Jacques Cartier considérait que ce village était la capitale d'une petite région, le Canada, ou «Kanata», un terme amérindien pour «petite communauté» ou «village».

Il y avait bien sûr d'autres villages dans la vallée du Saint-Laurent, dont le plus connu et peut-être le plus grand était Hochelaga, situé sur l’île de Montréal. Hochelaga était un important centre commercial pour les tribus autochtones, tout comme Stadacona.

Mais avec l’arrivée des «visages pâles», le destin des Amérindiens s'est avéré plutôt sombre… Notre site se réfère aux autochtones à plusieurs reprises, notamment dans l'article :

21 Comments

  1. Jean Guy

    2010/11/25 at 11:05

    Bonjour
    je viens de lire l’histoire des Amérindiens et c très différent de celui déjà trouver dans mes recherches internet. Moi ce que j’ai appris, c’était des norvégiens qui, pris dans une tempête aurait échoué a cet endroit, c’était en 725 après J-C. Ne pouvant retourner puisque leur navire et ne connaissant pas le chemein du retour à cause de la tempête ne savait plus dans quel direction a prendre pour retourner chez-eux et trouvant le climat moins froid que leur pays la norvège ont décidé de vivre avec les Amérindiens et que là ,naquire les Hurons et les Iroquois, mais que ces 2 tribus ne vivait aucunement ensemble. Même que plus tard ils aident au français à combattre les iroquois. Les Hurons était connu pour un peuple pacifiste contrairement au iroquois. Pour déclaré de telles choses des vestiges ont du être trouver et les Asiatiques et les Norvégiens n’avait aucunement le même accoutrement et même une grosse différence. Voilà mon commentaire. Je penche plus pour des Norvégiens pour avoir vécu avec les Amérindiens.

  2. Sylvie

    2011/01/04 at 3:37

    Bonjour Jean-Guy,

    Je sais que ma réponse est tardive mais je viens tout juste de découvrir ce site.

    Je suis présentement de retour à l’université (à distance) dans un cours d’Introduction à l’histoire du Québec (entre autres). Je ne sais pas où tu as trouvé ton histoire, j’aimerais bien la consulter si tu veux bien.

    Donc, dans ce cours, j’ai appris la version officielle des Asiatiques ayant traversés le détroit de Béring, descendus le long de la Baie d’Hudson et s’étant installés sur les rives du St-Laurent et le grand territoire aujourd’hui appelé Nouvelle-Écosse (pratique pour la pêche même si le climat est très difficile pour eux dans les maritimes). C’est là qu’ils devinrent les Autochtones, plus familièrement les Amérindiens. Ceci dit, on ne peut passer sous silence le fait que cette appellation provient des Français qui ont envahi le territoire canadien.

    Il y a effectivement des vestiges qui ont été trouvés. Mais tu devines bien, impossible de savoir où ils sont exactement! Il ne faudrait pas dévoiler la vraie histoire embarrassante pour nos gouvernements même actuels!

    Les Iroquois nous paraissent plus « méchants » car les Français – encore eux! – les détestaient purement et simplement. L’Alliance des Français avec les Algonquins, les Hurons et autres – doit-on préciser que ceux-ci ont eu un peu beaucoup la main forcée? – pour des raisons strictement monétaires, a augmenté le nombre des guerres entre les Hurons et cie et les Iroquois.

    Chaque clan autochtone avait ses raisons pour entrer en guerre contre son voisin d’un autre clan.. Que ce soit pour une dette d’honneur, un outrage à un membre d’un clan ou l’autre, etc. Ils attendaient l’été pour ce faire. Les Iroquois n’étaient donc pas plus méchants que leurs voisins.

    Voilà! J’espère que ça t’aide un peu.

    Bonne Année Jean-Guy,
    Sylvie.

  3. George

    2011/01/04 at 5:36

    Bonjour Sylvie.

    Combien de Français se trouvaient au Canada au moment de l’alliance avec les Hurons? Combien de Hurons vivaient au pied du Cap Diamante? Comment les Français ont forcé la main aux Hurons? Quelle était la situation des Hurons en 1600? (quelles terres occupaient-ils, disons, en 1535 et au moment de conclure l’alliance?).

    Quel, à ton avis, serait le scenario pour les Hurons, si Champlain ne signait pas l’alliance? Quelles étaient les raisons monétaires qui l’ont poussées à signer avec les Hurons? Pourquoi n’a-t-il pas choisi les Iroquois?

    Merci de répondre.

    (je suis d’accord que les Iroquois n’étaient pas plus méchants que les autres, mais beucoup plus guerriers, c’est une autre chose).

  4. Sylvie

    2011/01/06 at 12:56

    Bonsoir George!

    Wow! J’ai combien de temps pour répondre à tout ça??? lolll

    Je rappelle que j’en suis à l’Introduction à l’histoire du Québec… 😛

    Il faut mentionner que le Québec (Canada) était déjà connu des Français depuis longtemps avant l’arrivée de Champlain.

    D’ailleurs, ce n’est pas Champlain non plus qui aurait dû « fonder » Québec mais plutôt Pierre Du Gua de Monts. L’Église catholique – et ses pouvoirs! – ne pouvait accepter qu’un Protestant bien que français, soit le fondateur de la ville de Québec. Alors, ils ont nommé Champlain – qui était sous les ordres de Du Gua de Monts – pour ce rôle. L’élite bourgeoise française et le clergé sauvaient ainsi la face au yeux de l’Empire français.

    Pour le reste, je te reviens plus tard…

    C’est un test que tu me fais passer??

    Bonne soirée George,
    Sylvie.

  5. George

    2011/01/06 at 2:46

    Mais non, Sylvie. C’est pas un test. C’est plutôt ma réponse à ce que tu dis:

    Par exemple, tu es d’avis que les Français ‘ont forcé la main aux Hurons » pour les faire signer l’Alliance. Mais il n’y avait qu’une trentaine de Français, dont 20 moururent le premier hiver de Québec (la même situation du second hiver de Cartier à Québec).

    Alors, de quelle pression peut-on parler sur les Hurons qui étaient au nombre de 5 mille ou plus, sans compter les Algonquins, etc. C’étaient les Hurons qui forcèrent Champlain de conclure l’Alliance, comme leur dernier recours contre les Iroquois.

    En fait, il y avait au moins 20 mille Hurons au temps de Cartier et Roberval (un protestant nommé quand même commandant en détriment de Cartier). La moitié périt sous les attaques iroquois qui décimèrent également des tribus entières d’Algonquins, de Micmacs, d’Atikameks, etc. Au temps de Cartier, les Hurons occupaient les rives du St-Laurent jusqu’à Montréal. Au temps de Champlain, c’était l’estuaire du St-Laurent, leur limite sud, ils n’avaient plus où aller. C’était le vrai génocide et les Français tombent par miracle pour les sauver.

    Attention, Siyvie, je suis loin d’accuser les Iroquois et de vanter les Français. Les guerres entre les Indiens étaient la monnaie courante, tout comme les guerres entre les tribus européennes, africaines, asiatiques, etc. Et plusieurs guerres terminaient avec la disparition totale d’une bande. Personne ne se souciat des enfants ni des femmes. Les Français, quant à eux, sont venus pour chercher de l’or et le passage vers la Chine. Champlain a préféré signer avec les Hurons par la simple raison: ceux-ci étaient « propriétaires » des terres où les Français débarquaient. Signer avec les Iroquois, signifiait avoir à combattre toujours contre les Hurons chaque fois qu’un navire accostait.

    Si Champlain refusait l’entente avec les Hurons? Eh, oui, ceux-ci seraient exterminés par les Iroquois. Et les Français? Qui sait. Peut-être, les vies de centaines auraient été épargnés (la moitié de tous les colons furent tués par les Iroquois pendant la guerre dite de Cent ans).

    C’est-ce peut-être pourquoi les Français appelaient les Iroquois « méchants »? Mais si on se met à côté des Iroquois, on verra leur point de vue et leur vérité. Par exemple, ils torturaient les prisonniers. Oui, ils les faisaient brûler vifs (v. la destinée du père Jean de Brébeuf, par exemple). Mais!!! Pour un Huron, être épargné de la torture, c’était un insulte (« tu n’est pas un guerrier, tu ne mérites pas une épreuve de vrai homme, tu est lâche, on ne te traite comme à un grand guerrier capturé, alors, on ne te torture pas, on te laisse vivre comme à une femme et on te laisse partir pourque toute ta tribu se rie de toi! »). Les Hurons torturaient également aux Iroquois et ceux-ci le prenaient comme un signe de respect. C’est pourquoi ils torturèrent aux Français qui étaient horrifiés par les coutumes « sauvages ».

    Ce que je dis, Sylvie, c’est que la situation était beaucoup plux difficile qu’elle ne paraît. Il est dangereux de prendre la partie dans un conflit d’une autre époque. C’est pourquoi je te recommande de ne pas juger les gens d’autrefois (mais c’est un conseil personnel et tu n’es bien sûr obligée de le suivre).

    Merci et bonne chance!

  6. Yann

    2011/01/11 at 5:39

    Bonsoir,

    Je me permets de vous envoyer ce message car j’ai moi aussi une petite question sur l’histoire du Québec et des Amérindiens. J’ai lu quelque part que les Iroquoiens qui vivaient à l’époque de Cartier le long du Saint Laurent et qui ont assez vite disparus (maladies…) n’ont pas grand chose à voir avec les Iroquois (dont il est très souvent question dans l’histoire ensuite)…Est-ce vraiment le cas ?
    Merci de votre réponse,

    Yann

  7. admin

    2011/01/12 at 1:30

    Bonjour Yann. Il se peut, cet article t’aidera à comprendre un peu mieux la différence: http://grandquebec.com/misteres-du-quebec/iroquois-et-iroquoiens

    Bonne recherche!

  8. Sylvie

    2011/01/25 at 2:01

    Bonjour George,

    Qu’est-ce qui te permet de croire que je juge? Es-tu dans mes pensées? Je n’ai fait que transmettre les écrits d’autres personnes pour un début de réponse à tes questions. Écrits que tu trouveras dans le livre de John A. Dickinson et Brian Young sous le titre : Brève histoire socio-écnomique du Québec.

    Dieu merci, je n’aurai jamais le culot de me croire supérieure en faisant la morale aux autres…

    Bonne chance à toi aussi George.

  9. George

    2011/01/25 at 10:28

    Salut Sylvie.

    Toutes mes exuses si je t’ai offensé. Je ne lis pas dans tes pensées. Mais c’est toi qui a dis:

    « …cette appellation provient des Français qui ont envahi le territoire canadien… »

    « …Il ne faudrait pas dévoiler la vraie histoire embarrassante pour nos gouvernements même actuels!… »

    « …Les Iroquois nous paraissent plus “méchants” car les Français – encore eux! – les détestaient purement et simplement… »

    « … L’Alliance des Français avec les Algonquins, les Hurons et autres – doit-on préciser que ceux-ci ont eu un peu beaucoup la main forcée? – pour des raisons strictement monétaires, a augmenté le nombre des guerres entre les Hurons et cie et les Iroquois…. »

    Ce choix de mots et d’opinions sur le sujet m’a semblé un peu opiniaitre et une sorte de jugement de ta part,

    Attention, je ne te fais pas de morale ni te juge pas. Je ne suis pas d’accord avec toutes ces opinones, mais c’est mon droit, celui de ne pas partager ta vision tout comme ton droit à toi, c’est celui d’avoir tes propres idées et d’exprimer ton propre avis. J’ai essaie tout simplement de te dire qu’à mon avis (« à mon avis », cela n’est pas égal à « c’est une vérité que tu es obligée d’accepter), alors, à mon avis, tu te trompes : les Français n’ont pas envahi cette terre; la vraie histoire on ne la cache pas et elle est beaucoup plus complexe que ça; les Français ne détestaient pas les Iroquois; l’Aliance des Français avec les Hurons, les Algonquins et les autres n’était pas forcée, sinon le seul moyen pour les Indiens de se sauver du génocide des Iroquois; la guerre entre les Hurons et les Iroquois fut une guerre de génocide (quoque les raisons qui ont poussées les Français à conclure l’alliance n’étaient pas humanitaires), etc.

    Ne prends pas tout ce que je dis comme une attaque personnelle. On doit se limiter toujours à une discussion sur le thème et non sur les qualités de la personne avec qui on discute. Tu mérites tout le respect du monde pour le simple fait d’être intéressée à ces thèmes et de ton désir de trouver la réponse. Personne n’est supérieur ici, ni inférieur.

    Es-tu au courant de cette petite histoire « de haine » entre les Français et les Iroquois: http://grandquebec.com/histoire/iroquois-magnanimes.

    Cordialement,
    George

  10. Sylvie

    2011/02/16 at 6:22

    Facile de sortir chaque phrase de son contexte quand elles ne sont pas indépendantes les unes des autres et font partie d’un RÉSUMÉ.

    Tant qu’à mon avis, il se dit comme ceci : tout le monde aurait dû rester chez eux. Français, Hollandais et le reste de la clique. Maintenant qu’on est ici, qu’est-ce qu’on fait avec ça pour assumer les cruautés de ceux qui nous ont précédés sans léser personne? Je n’ai malheureusement pas de réponses à ça.

    Pour le reste, je n’ai pas vécu à ces époques et je ne peux me fier qu’à ce qui nous en est raconté et interprété par tout un chacun.

  11. Chayton

    2011/02/19 at 8:58

    Salut,
    Je viens d’arrivé au quebec est je suis Français
    Je suis passonié de culture autochtones
    Selon Marie Helene Fraïssé son livre http://www.deslivres.com/livre/9782226055866/Decouvreurs-dAmeriques-1492-1550.html
    Selon elle les Français du premier voyage de Cartier on emmenés avec eux 2 Iroquois du village de Stadaconé(Quebec ville) les 2 Fils du Chef du Village Donaconna, pour leur apprendre a parler Français pour mieux communiquer et évident trouver de l’or probleme les Autochtones veulent aussi 2 Français mais Cartier refusa deja l’Europeen fait preuve de « non respect » vis a vis de ses hotes …
    De retour a Stadaconé les 2 Fils du Chef comprennent que les Français qui troc des clochettes des haches et des couteaux contre la nourriture et reste des Autochtones n’ont aucune valeurs pour les Français les Autochtones echangeants leurs nourriture qui pour eux et le fruit de la terre est donc trés sacré a leurs yeux bref …
    Depuis ce jour les Iroquois se mefient des Français car ils ont comprient qu’ils n’etaient pas la amicalement mais pour l’or …
    Sachant que les Algonquins sont en conflient avec les Iroquois …
    Peut etre le probleme vient il de là ….
    Dans tout les cas la Françe etaient içi dans un seul but L’or comme tout les Européens qui ont conquis l’Amerique !

  12. Marie-Lou

    2011/03/03 at 6:34

    Les français cherchaient un passage plus court vers les épices dont les Rois Européins étaient friands ils ont trouvés au Canada.
    Paradis sauvages ,des forêts de pêches et commerce de fourrures déja existant entre les tributs autochtones avant l’arrivée des français ils y avait déja des compagnies forêstières
    et des chantier navals qui construisaient des vavires pour europe et les États-Unis

  13. alla

    2011/06/01 at 4:41

    Bonjour,
    dites-moi, s’il vous plaît,
    quelle est la différence entre les Amérindiens et les Iroquois?
    Merci

  14. mario poulin

    2011/06/15 at 5:46

    Bonjour,

    À Allla : Les Iroquois sont un peuple amérindien.

    À marie-lou : Tu as raison , le commerce existe déjà. Mais, il n’y a pas de chantiers naval et les états-unis n’existe pas encore,, il n’y a m^eme pas de colons en nouvelle-Angleterre.

    À Sylvie : Le commerce existait déjà en amérique et les Hurons, qui vivaient aux abords de la baie géorgienne en Ontario étaient la plaque tournante de ce commerce, ils contrôlaient les échanges entre le nord et le sud et l’est et l’ouest, les Iroquois leur enviaient cette siruation et étaient déjà en guerre contre eux AVANT L’ARRIVÉE DES FRANÇAIS.
    Quand ceux-ci arrivent , il n’y a personne dans la vallée du St-Laurent , p-e tous morts des maladies apportées par cartier et ses hommes 75 ans auparavant. Les Hurons, Algonquins, Abénaquis et Montagnais y viennent sporadiquement. Les Français font alliances avec les peuples qu’ils rencontrent, dont les Hurons, ennemis des Iroquois. Ce sont les Hurons qui incitent les Français à la querre contre les Iroquois. Champlain part en guerre contre les Iroquois pour sceller son alliance avec les Hurons et les Algonquins. Pas par humanisme comme le dis George, mais pour avoir des partenaires commerciaux pour les fouurrures. Pour ls Hurons c,est plus pour avoir un allié contre les Iroquois, chacun son intérêt. Massacrés par ;es ùIroquois, les Hurons viennet se réfugiier à Québec. Ensuite, les guerres Iroquoises n’ont qu’un seul but, contrôler les routes commerciales avec l’ouest et le nord. Les Anglais et les Hollandais veulent en avoir le profit, alors ils arment les Iroquois. George a raison, les Français n’ont pas forcé la main des amérindiens, ils n’avaient pas intérêt à se mettre à dos des milliers de querriers qui les auraient massacrés, d’ou leurs politique d’alliance et de métissage S’ils avaint été méchant comme tu dis comment auraient-ils faits pour partir à deux ou trois et explorer la moitié de l’amérique du nord ? et celà, sans être inquiétés ! EN Nouvelle -France, il était interdit de tuer un Indien sous peine d’être pendu ! Les Indiens étaient considérés comme sujet du roi de ùFrance conmme tout un chacun. En Nouvelle-Angleterre , il y avait des primes donnés aux colons pour chaque indien tué ! Politique d’extermination, les indiens n’étaient pas considérés comme des humains par les Anglais. D’ou la disparition de plusieurs peuples qui vivaient en Nouvelle-Angleterre. Ne lis pas les historiens Français pour qui les Anglais étaient les méchants, ne lis pas les historiens Anglais pour qui les Français étaient eles méchants, lis Histoire du canada-francais, par Mason Wade, un historien américain impartial.

  15. Sylvie Bergeron

    2011/07/15 at 7:30

    C’est tellement typique des blancs (Francais, Anglais, Americains etc..) de penser que notre version est la seule vérité! Un historien américain impartial ??? Les versions Amérindiennes sont très différentes, peut-être que les mieux placés pour parler de leur histoire serait eux! Ils sont plusieurs nations a raporter l,arrivée des blancs. Ils ont aussi leurs propres musés, centre d’interprétations, et universités en Saskatchewan, Alberta, & C.B. . Allez aux sources!

  16. mario poulin

    2011/08/13 at 5:05

    Il ne s’agit pas de LEUR histoire, il s’agit de NOTRE histoire à TOUS, et oui, il y a des historiens impartiaux. Dans toute l’histoire de l’humanité il y a eu des invasions et migrations, dire que tout le monde aurait du rester chez eux, ca na pas de sens puisque que ça vaudrais pour tout le monde ; la Grande-Bretagne serais encore peuplée de Bretons puisque les Angles et les Saxons serais restés sur le continent, les Romains auraient dû rester chez eux et ne pas envahir la Gaule, les Iroquois n’auraient pas dû envahir la Huronnerie, et tant qu’à faire les amérindiens auraient dû rester chez eux en Asie, puisqu’is viennent de là. Nous sommes tous des descendants d’immigrants, nous sommes tous des autochtones, je suis né ici ! NOS ancêtres Français étaient ici(Vallée du St-Laurent) avant(1608) NOS ancêtres Hurons(1648) et NOS ancêtres Abénaquis et après NOS anc^tres Montagnais et Alguonquins.
    En 1610, j’avais 8 192 ancêtres 2 X 2(13), des FRançais, des Amérindiens, des Irlandais, des Anglais, d’autres Européens, des Africains p-e, des asiatiques, c’est excellent le brassage génitique pour l’humanité. Il faut qwue tu étudie toutes les versions, quand tu dis vas aux sources, il y a un S. si tu te contente de’une, ta vision vas être biaisée. Savais-tu que la déportation des Acadiens n’étais pas dans les livres d’histoire des anglophones ? Pour les Français et les Amérindiens Louis Riel est un héros, pour les Anglais c,est un criminel…alors…Et n’oublies pas une chose, la gande majorité de nos ancêtres amérindiens sont morts à cause des maladies apportées par nos ancêtres européens, et celà serait arrivé tôt où tard, sinon par les européens, par les chinois ou japonais, ils n’auraient pas p^vivrent dans une bulle à part du reste du monde indéfiniment.

  17. POL

    2012/01/29 at 9:07

    j’ai beaucoup aimé votre site, mais je vous informe que dans ma trilogie Des hommes et des loups, je contribue aussi d’une certaine manière à faire connaître une petite partie de leur histoire qui s’est réellement passée au milieu du 19ème siècle. Ces ouvrages représentent 1880 pages dont 270 illustrations à l’aquarelle. Bien que romancé, j’ai respecté la culture, l’époque, les lieux et la longue histoire des premiers peuples ayant vécus autour des loups, je propose un regard assez vrai tiré d’un fait divers authentique d’après l’article d’un journaliste de l’époque, le procès du loup qui eût vraiment lieu fit scandale, mais le Maïgan, le grand loup blanc arctique concerné saura trouver le moyen de sauver sa descendance, cela se passait à l’époque de John Muir…

  18. antoine

    2012/04/05 at 6:42

    Bonjour a tous. J’aime les commentaires de Sylvie, George, chayton, Marie-Lou, mario poulin et POL. Je suis à l’écriture d’un livre d’aventure qui raconte l’histoire d’un français qui embarque pour la nouvelle-France, sous le règne de Louis le quatorzième. Je suis heureux de constater l’intérêt que vous portez à cette période. POL semble avoie écrit une œuvre passionnante que je vais me procurer. Mario Poulin est Quebecois et possède des origines amérindiennes , quelle richesse. A bientôt

  19. Yobi Kum Paul

    2012/10/18 at 1:08

    notre impression est bonne, pour tout ce que vous avez mis dans votre site concernant l’habillement des amérindiens, mais notre recherche n’a pas été comblée. car, je m’attendais à voir l’évolution des accoutrements, voire des dessous; combien ils étaient gros, consistants et couvrants pendant les périodes de froid et comment progressivement ils ont commencé à mincir jusqu’à avoir les dessous très légers

  20. Ghislain Miville

    2012/12/09 at 11:15

    Heureux d’être tombé sur ce site et voir l’intéret de notre histoire.

    Mario Poulin j’aime ton commentaire pas qu’il est mieux que les autres mais parce qu,il est plus près de ce que je ressent. Je vais répondre à Sylvie pour son impuissance face à rétablir la justice envers les premières nations. J’espère que ça intéressera quelques uns d’entre vous. Un jour ce suis tombé sur un lien qui préconisait la décolonisation, probablement comme vous en ce moment j’ai bien trouver inapproprié cette situation qui d’après moi n’était pas du tout fait pour nous et surtout que ça concerne tout l’Amérique du nord, rien de moins ! Mais à quoi bon jeter du revers de la main sans vérifier le sujet.Je commence donc par le début et je pitonne décolonisation:oups je tombe à l’ONU bon ça ne veux rien dire mais on parle du Canada aussi, donc je fouille et je retourne au lien principale qui m’a fait découvrir cette opportunité et j’apprends sur son site que l’Amérique du Nord a été à sa découverte enregistrée par le pape comme terra nullius, là j’ai compris pourquoi elle parlait de l’Amérique du Nord au complet. Maintenant on connait l’histoire de la colonisation,des déportations autochtones américains vers le Canada, le traité de Paris,la proclamation royale etc etc. Les droits autochtones ne sont pas respectés mais ils sont là quand même au niveau internationale n’en déplaise au parti québécois qui vend du rêve pour une éventuelle séparation du Québec sans les autochtones comme si ceux- ci ne répliqueraient pas à un référendum gagnant sur leur territoires jamais cédés encore contre vent et marées. Moi je vois la décolonisation avec les peuples du Québec pour commencer,on est déjà habitué aux référendum nous autres alors si dans l’éventualité que les autochtones du Québec avec la complicité des autres habitants de la province venait à mettre sur pied un modèle unique et réalisable en référendum une avenu plus réalisable que celle du parti québécois qui n’est pas capable de préparer un budget à temps et qui essaie de nous faire croire qu’il est prêt à s’occuper de la population si on se sépare. J’en aurais beaucoup à dire sur le sujet mais je manquerai de place venez me visiter et je vous partagerai bien des infos sur le sujet.

  21. Louise

    2014/03/23 at 10:02

    Bonjour, les québécois d’origine française qui sont au Québec depuis 3 siècles, ont beaucoup de sang indien dans les veines. Pour cela, il a fallu que les ancêtres amérindiens et français soient proches.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>