Histoire du Québec

Guerre entre Indiens

Guerre entre Indiens

Guerre entre les Indiens

En 1535, au cours de son deuxième voyage au Canada, Jacques Cartier prend contact avec les amérindiens qui résident à Stadocona. Lorsque Cartier manifeste son intention de remonter le fleuve, le chef des Indiens s’y oppose vivement et tente de dissuader les Français.

Cartier se rend compte alors que la nation des Hurons est en mauvais termes avec les Iroquois qui habitent plus au sud.

Aujourd’hui, à défaut de documents écrits, les historiens peuvent s’appuyer sur les découvertes archéologiques pour tirer des conclusions sur les tensions qui existaient entre les Amérindiens. Ils se basent, par exemple, sur des découvertes qui montrent le déplacement des populations dans la région des Grands Lacs et du Saint-Laurent.

La majorité des historiens pensent que les guerres sanglantes entre les différentes nations autochtones remontent au début du millénaire.

Les Hurons et les Iroquois sont pourtant issus d’une même famille. Leurs langues se ressemblent. On peut affirmer que, vers les années 1200, eut lieu une grande invasion menée par les nations algonquiennes. Les tribus des Iroquoiens (Hurons et Iroquois) sont mises en déroute par les Algonquins et se dispersent en trois groupes:

  • Un premier groupe remonte le Saint-Laurent pour s’établir sur les rives du lac Ontario. Ce sont les Iroquois des Cinq-Nations.
  • Un deuxième groupe s’installe vers la Georgie actuelle. Ce peuple devient la nation huronne.
  • Le troisième groupe, mixte, demeure sur place: les Iroquois s’établissent sur l’île de Montréal et les Hurons se retirent vers le nord, se fixant dans la région de Québec.

L’historien Beaugrand-Champagne estime que le dernier groupe avait accepté de se soumettre aux Algonquins et aurait donc obtenu la permission de rester sur place.

vilalge amérindien

Village amérindien. Photo prise par © Nadia Fetisova, paysanne de la Nouvelle-France, circa 1610

Au fil des années, les Iroquois de la région du lac Ontario préparent leur retour. Les Hurons, au contraire, concluent des alliances avec les Algonquins. Ainsi, les Hurons deviennent eux aussi les ennemis jurés des Iroquois.

La rupture entre les Iroquois et les alliés Hurons-Algonquins est décisive.

Il est possible que ce soit la cause de l’abandon du village d'Hochelaga par les Iroquois, entre la première visite de Jacques Cartier et le voyage de Samuel de Champlain, 75 ans plus tard.

Les Iroquois d'Hochelaga auraient pris le chemin de l’exil et auraient rejoint leurs frères dans la région des Grands Lacs.

Cinq nations autochtones forment donc la confédération des Cinq-Nations et commencent une longue guerre. Au début du XVII siècle, quand les Français fondent leurs premiers postes permanents au Canada, la nation hurone est pratiquement anéantie, les Algonquins sont chassés un peu partout et les Iroquois sont les grands vainqueurs. Le destin a voulu que les Français aient connus d’abord les Hurons et soient devenus leurs alliés en 1600. 

Les cinq nations qui ont mené la guerre finale contre les Hurons sont :

  • les Mohawks (Agniers),
  • les Oneidas (Onenyouts),
  • les Onondagas (Onontagués),
  • les Cayugas (Goigouens),
  • les Sénécas (Tsonnontouans).

8 Comments

  1. Sirois-Trahan

    2010/08/05 at 7:18

    Ce texte c’est n’importe quoi. Les Amérindiens de Hochelaga (Montréal) et de Canada (Québec) étaient de la même tribu. Cartier précise qu’ils parlent la même langue et que les deuxièmes étaient sujets des premiers. On les appelle aujourd’hui les Iroquoiens du St-Laurent et ils n’étaient ni Hurons ni Iroquois.

    Selon les archéologues, si les Iroquoiens du St-Laurent ont disparu, c’est qu’ils furent victimes des maladies européennes ou de massacre par les Hurons et/ou les Iroquois.

    Pour leur part, les Hurons ne s’installeront à Québec qu’au 17e siècle pour obtenir protection contre les Iroquois.

  2. dansi

    2012/02/19 at 10:50

    Connaissez vous le grand historien Dr. Georges Sioui de Wendake? Ils a reecrit l’histoire de son peuple a la facon de l’Amerindien. Huron-Wendat lui meme et ce, de pere et mere, il vous fera connaitre.. Pour une auto-histoire Amerindienne,; Sur le dos de la tortue et autres livres qu’il a ecrit et vqui se rapporte a la VRAIE HISTOIRE Amerindienne. Il est a l’ecriture d’un autre lovre qui sortira l’automne prochain….Bonne Lecture.

  3. Jean Guy Duchesne

    2012/08/11 at 12:40

    BONJOURS À TOUS…Je connais bien Georges Sioui..Wendat doux gentil affable..très calme Connaissant bien son peuple ..sa nation…Il venait ici à notre maison..pour jaser un peu…Sur la terrasse arrière,qui fait face aux bois.Il aimait bien ça et nous aussi d`ailleur…Ma femme Louisette Sioui étant une Wendat..Ils se connaissaient depuis toujours..Ensuite,George s`en alla à Ottawa…

  4. jean

    2012/10/21 at 11:43

    Bonjour a tous je suis d’origine iroquoise mais pas pur de 3e génération,et je peux vous affirmer que le texte n’est pas complet mon arrière grand mère était une iroquoise de la région de chateaugay ny et selon mon grand père les iroquois n’ont pas tous participer a la coalition des 5nation les ancêtre de mon arrière grand mere aurait simplement quitter le territoire pour s’installer dans la région de new york et fesait souvent des déplacement nomade enfin se sont c’est dirent merci de votre intérêt pour les amerindien.

  5. Michel Turcotte

    2012/11/18 at 3:03

    Quelle piètres histoires. Jamais je n’utiliserai d’autre expression que innus, déné ou autochrone des premières nations pour parler de ces gens merveilleux.
    La grand mère d’une innue de race pure que j’ai rencontré sur l’ile Madame en 1952 et d’autres innus m’ont raconté une histoire du Canada totalement différente de tout ce que j’avais entendu à date.
    Je n’ai pas le gout d’en parler.
    MAIS il n’y a jamais eu de guerre entre les autochtones avant l’arrivé des dénégaii. (Puants sales aux dent jaunes) Ce n’est que vers l’an 1500 que la presque totalité des autochtones sont morts de maladies apportées par ces étrangers sur leurs iles flottantes. avec les cadeaux empoisonnés de poudre à canon,pollution,religion,civilisation et quoi de pire encore
    Ils ont par la suite découvert les amériques mon oeil.
    Quelle histoire pauvre, fausse et triste.

    • Mathieu

      2017/01/27 at 8:51

      Vraiment, vous croyez sincèrement qu’il n’y a jamais eu de conflits armés entre les nations autochtones avant l’arrivée des Européens. Réveilliez-vous, quand les blancs sont arrivés, les Amérindiens étaient déjà en guerre et ils avaient des armes, etc.

  6. marcel pelletier

    2014/01/03 at 12:51

    le père de brebeuf madeleine de verchere c a fait tu partie de ces faussetes ou bien la verite pour chaque cas

  7. Ghislaine.

    2017/01/06 at 8:06

    Bonjour.Je pense que il ne faut pas se quereller pour savoir qui connaît bien l’histoire des premiers habitants de notre si beau pays.Il faut humblement se dire nous les blancs d’origine européenne nous avons conquis
    un pays qui avait déjà son histoire.Nous l’avons simplement modifiée à notre convenance en s’appropriant un continent qui appartenait déjà à quelq’un.Nous avons au nom de la soit dit civilisation et à la « religion »
    fait nôtre un continent merveilleux.Un continent rempli de richesses appartenant à ceux que l’on nomme nous les blancs « indigènes. » ou indiens.
    Nous les blancs avons trés vite nommé ce peuple de sauvages.Pourquoi?
    Parceque nous avions la bêtise de se croire supérieurs au nom de la fameuse
    civilisation.Nous étions civilisés.Civilisés au point de prendre de force
    ce qui nous appartenait pas.Je dis humblement merci à tous ceux qui ont des ancêtres des Premières Nations.Nous avons fait main basse et de façon sanglante sur un continent qui avait déjà une histoire.Nous avons brisé tout sur notre passage.Nous avons fait de ce continent;une autre Europe.
    Malheureusement c’est¸ça notre histoire.Ce n’est pas si glorieux.Mais c’est ça.Il faut vivre avec.Merci oui.Il est trop tard pour s’excuser.
    Humblement je signe Canadienne-française.Ghislaine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>