Histoire du Québec

Fondation de la Nouvelle-France

Fondation de la Nouvelle-France

Fondation de la Nouvelle-France

L’édit de Nantes de 1598 met fin aux guerres de religion en accordant des droits civils aux protestants. Ainsi, la Nouvelle-France est fondée sous le signe de la tolérance religieuse.

Le roi Henri IV, protestant converti au catholicisme, incapable de s’y taller un empire colonial, se décharge de la colonisation sur des commerçants auxquels il accorde en retour le monopole du commerce. Ainsi il laisse les comptoirs de traite du Nouveau Monde à la convoitise des marchands de Saint-Malo et aux héritiers de Jacques Cartier.

En 1603, Samuel de Champlain participe à une expédition à titre privé mais dans l’intention de faire rapport au roi. Il explore Tadoussac et remonte le Saint-Laurent jusqu’aux rapides de Lachine, dans l’espoir de trouver le passage vers l’Asie. Ses recherches n’aboutissent pas et de retour en France, il forme le projet de revenir en Amérique pour y implanter une colonie.

Cependant c’est le protestant Pierre Du Gua de Monts qui obtient le monopole du commerce des pelleteries et décide d’établir une colonie en Acadie en 1604. Chargé par Du Gua de Monts de trouver le site de la colonie, Samuel de Champlain explore les côtes acadiennes et porte provisoirement son choix sur l’île Sainte-Croix.

Champlain explore la côte atlantique de l’Amérique du Nord, sans jamais dépasser le cap de Cape Cod.

En 1607, le monopole de Du Gua de Monts est supprimé et il semble que l’implantation française. Toutefois, Du Gua de Monts réussit de l’année suivante à faire renouveler son monopole pour un an. Sur les instances de Champlain, il se dirige vers le fleuve Saint-Laurent, moins exposé aux ennemies et aux pirates.

En 1608, à la pointe de Québec, Champlain fonde le fort de Québec à l’endroit même, où environ trois quarts de siècle plus tôt, Cartier découvrait le village amérindien de Stadaconé.

La justesse de choix se confirmera quelques années plus tard : les habitations de l’Acadie seront détruites par Samuel Argall, venu de Jamestown (Virginie) affirmer les droits territoriaux de l’Angleterre. Cette confrontation marque la première d’une longue série de confrontations féroces auxquelles les Français et les Anglais se livreront dans cette partie du continent.

En 1713, les Anglais prendront définitivement l’Acadie et en 1755, ils déporteront les Acadiens français.

fondateurs de la nouvelle france

Fondateurs de la Nouvelle-France… (la Fête de la Saint-Jean) Photo : © Serge Keln

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>