Histoire du Québec

Duplessis : chef de son parti

Duplessis : chef de son parti

Duplessis demeure chef de son parti

Sherbrooke. – M. Maurice Duplessis est le chef élu de la convention provinciale qui s’est terminée ici, hier soir, 4 octobre 1933. Il l’a emporté sur son concurrent, M. Onésime Gagnon, par 332 voix contre 214, soit une majorité de 118 voix, ce qui confirme d’assez près les prédictions auxquelles les médias faisaient écho dès le premier jour de la convention, les partisans du vainqueur ayant annoncé qu’il recueillerait 60% du vote.

« La convention est terminée et la lutte commence », a déclaré M. Duplessis après qu’il fut proclamé chef de son parti.

Les deux candidats, auxquels M. Hortensius Béique, président, avait accordé 30 minutes d’allocution, ont parlé immédiatement avant le vote, et dans l’ordre prévu, c’est-à-dire, M. Gagnon le premier, puis M. Duplessis. L’un et l’autre ont prononcé de vigoureux discours tout en restant dans les limites de la plus parfaite courtoisie.

M. Gagnon a parlé exactement trois quarts d’heure et M. Duplessis, un peu moins d’une demi-heure.

MM. Gagnon et Duplessis ont aussi adressé la parole, une fois le résultat du scrutin connu, de même que l’honorable Alfred Durandeau, arrivé à Sherbrooke sur la fin de la soirée, et M. Armand Crépeau, ex – M. P.P., président du comité de réception de la convention.

(Cette nouvelle date du 4 octobre 1933).

Maurice Duplessis. Source de la photo : Université Laval. Domaine public

onésime gagnon

Onésime Gagnon. Source de la photo : domaine public

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>