Histoire du Québec

Mort tragique de M. Comtois

Mort tragique de M. Comtois

M. Comtois meurt dans les flammes

Québec – Le lieutenant-gouverneur du Québec, M. Paul Comtois, n’a pu échapper aux flammes qui ont détruit avec une extrême rapidité, la nuit dernière (21 février 1966), la luxueuse résidence de Bois-de-Coulonge, en banlieue de Québec.

Mme Comtois a été sauvée de justesse par le gardien de nuit, M. Adrien Soucy, tandis que deux invités, M. et Mme Mac Stearns, de Sherbrooke, ont été forcés de sauter d’une fenêtre du deuxième étage pour échapper au sinistre.

Selon les premières informations, l’incendie a pris naissance dans le vestibule de l’entrée principale et s’est propagé avec une telle rapidité à la vieille construction de bois que les pompiers de Sillery n’ont eu aucune chance de porter secours à M. Comtois qui s’était retiré dans l’un des petits salons du manoir, résidence officielle du lieutenant-gouverneur de la province.

Le chef des pompiers de Sillery, M. Gérard Tobin, a dit à un journaliste que M. Comtois avait été aperçu sur un balcon du deuxième étage, mais qu’il était par la suite retourné à l’intérieur de l’immeuble. On pense que le lieutenant-gouverneur a vainement tenté de porter secours à Mme Comtois, laquelle était déjà en sécurité à ce moment.

La fille de Mme Comtois, Mireille, a dû être hospitalisée, souffrant de brûlures aux mains et au visage. Elle a été blessée en s’échappant du brasier.

Mireille Comtois qui, en effet, ne s’est échappée que difficilement du brasier, a dit à son frère Jean avoir entendu une explosion avant d’apercevoir des flammes au début du sinistre de la nuit dernière.

Son frère Jean a déclaré à un journaliste que Mireille avait même précisé que cette explosion aurait fait voler des vitres en éclats et ouvrir violemment les portes de la luxueuse résidence.

Mireille, qui est âgée de 35 ans, a divulgué ces renseignements à son frère du lit de l’hôpital où elle a été transportée peu de temps après le début de l’incendie.

Selon ce qu’elle a ajouté, elle était en train de lire dans sa chambre lorsque l’explosion secoua le vieil édifice. Elle quitta rapidement sa chambre, mais déjà le hall d’entrée était rempli d’une épaisse fumée.

Au premier étage, au pied de l’escalier principal, elle a dit avoir aperçu un « grand trou » dans le plancher et des flammes qui s’en échappaient.

Le système de chauffage de l’historique demeure était logé au sous-sol, tout juste sous l’escalier du premier.

Comme une boîte d’allumettes

C’est à 12 h.05 du matin exactement que le feu éclata. La résidence officielle des lieutenants-gouverneurs, située à un demi-mille environ de toute voie de circulation, ne prit que quinze minutes en tout à se transformer en brasier. Le manoir, construit uniquement de bois, flamba comme une boite d’allumettes.

La résidence de Bois-de-Coulonge, détruite par un premier incendie en 1860, avait été reconstruite en 1862. Jusqu’en 1865, ce manoir servit aux différents gouverneurs généraux du Canada. Il fut alors cédé à la province de Québec et, quelque temps avant l’incendie de cette nuit, avait été complétement rénové.

M. Comtois, qui était âgé de 70 ans au moment de sa mort, avait été nommé lieutenant-gouverneur du Québec le 6 octobre 1961, après avoir passé quatre ans dans le cabinet Diefenbaker en tant que ministre des Mines et des Relevés techniques. Il avait épousé Mlle Irène Gill, et en avait eu cinq enfants : Pierre, Odette, Yves, Mireille et Jean.

paul comtois

Le lieutenant-gouverneur du Québec Paul Comtois. Photo du domaine public

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Pierre Brunet

    2012/12/17 at 4:45

    Je cherche une photo des militaires en station près de son cerceuil, lors que j’étais prèsent comme cadet de la marine dans mon jeune âge. merci.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>