Histoire du Québec

Début du conflit

Début du conflit

À l’aube de la première confrontation entre Français et Iroquois

C’est au cours du printemps et de l’été 1603 que Samuel de Champlain entreprend sa première exploration du Saint-Laurent. Il découvre ainsi les vastes terres de l’arrière pays. Il envoie également une expédition vers la Baie d’Hudson qui remonte la rivière des Outaouais en quête du passage du Nord-Ouest, la grande route vers le Pacifique. À la même époque, Champlain établit des alliances avec des Algonquins, des Hurons et des Montagnais qui sont alors en guerre contre les Iroquois.

Grâce à cette alliance, les Français développent le commerce des fourrures avec les tribus qui occupent des territoires qui sont déclarés comme faisant partie du domaine du roi de France. Cependant, la situation est parfois dangereuse du fait des conflits entre les différentes tribus Amérindiennes.

Le 7 juin 1609, Champlain entreprend un voyage de 2 mille kilomètres vers Tadoussac, où il s’entretient avec Gravé Du Pont, son ami et administrateur de la Nouvelle-France. Les deux hommes concluent qu’une paix durable ne serait possible qu’après une démonstration de force. Ils estiment que les Iroquois voient dans le refus français de se joindre à la guerre, un signe de faiblesse. Ils considèrent également que cette politique de neutralité peut mener à une rupture des relations entre les Français et leurs alliés autochtones. Il semble, sous toute réserve, que c’est à cette occasion que Champlain décide de s’attaquer aux Iroquois.

Le mois suivant, Champlain remonte le Saint-Laurent. Il est accompagné de deux marins français (leurs noms demeurent inconnus) et d’un groupe de Montagnais, de Hurons et d’Algonquins (dont les noms ne nous sont pas parvenus…). L’expédition a officiellement pour but d’explorer le lac de Caniaderiguaronte, dont le nom se traduit comme “l’entrée dans le pays de l’intérieur”, de même que la rivière qui part de ce lac. Champlain espère trouver ainsi le début du passage du Nord-Ouest.

Mais l’expédition a un autre but. En effet, Champlain sait parfaitement qu’il fait une incursion à l’intérieur des terres iroquoises. Il est accompagné de représentants de trois peuples alliés qui ne s’intéressent guère à l’hypothétique passage du Nord-Ouest, mais qui se doutent bien de la réaction de leurs ennemis communs face à cette démonstration de force.

L’expédition arrive sur les bords du lac vers la fin du mois de juillet. Champlain, qui l’avait déjà vu en 1603 mais ne l’avait pas exploré, rebaptise le plan d’eau. Modestement, il choisit de lui donner son propre nom, et c’est ainsi que le lac de Caniaderiguaronte devient le lac Champlain. Samuel est maintenant prêt pour affronter les Iroquois.

Le 30 juillet 1609 a lieu la première bataille entre les Français et les Iroquois. C’est le début d’un conflit qui durera près de cent ans et qui anéantira la moitié des colons français et un grand nombre d’autochtones.

Certains considèrent à tort cette expédition comme le coup d’envoi des guerres franco-iroquoises, mais à défaut d’avoir trouvé le fameux passage du Nord-Ouest dont il rêve, Champlain réussit à ouvrir les voies du continent américain aux future explorateurs en inaugurant la route de l’Ouest.

samuel de champlain

 Samuel de Champlain surveille la construction de l’Abitation de Québec en 1608. Source : Charles William Jefferys. Licence : Aucune. L’image fait partie du domaine public

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>