Histoire du Québec

Canonisation de sainte Marguerite Bourgeoys

Canonisation de sainte Marguerite Bourgeoys

Canonisation de sainte Marguerite Bourgeoys

C’était le 31 octobre 1982 que Sa Sainteté le pape Jean-Paul II élevait Marguerite Bourgeoys au rang de sainte. Mère de la colonie, première enseignante de Ville-Marie, pionnière des œuvres sociales en Nouvelle-France et fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame, Marguerite Bourgeoys devenait la première sainte du Canada (sainte Marguerite d’Youville, canonisée en 1990, fut la première sainte née au Canada).

La cause de sainte Marguerite Bourgeoys avait été initiée à Montréal en 1869 par Mgr Ignace Bourget puis introduite en cour de Rome en 1878. Marguerite Bourgeoys fut béatifiée par S. S. le pape Pie XII le 12 novembre 1950. Le vote du Consistoire en faveur de la canonisation eut lieu le 24 mai 1982.

À la veille de la canonisation en la Basilique Sainte-Marie-Majeure, à Rome, Monseigneur Paul Grégoire, Archevêque de Montréal, résumait ainsi l’œuvre de Marguerite Bourgeoys : « elle fut éducatrice et fondatrice »* (1). S. S. le pape Jean-Paul II saluait « sa ferveur missionnaire, son souci d’épanouir tous les dons de la jeunesse, de préparer des familles saines et chrétiennes »* (2). De fait, ces valeurs si chères à Marguerite Bourgeoys ont été soulignées par maints orateurs tout au long des célébrations entourant la canonisation. Nombreux furent les pèlerins à participer aux évènements organisés à Rome, à Troyes, ville natale de Marguerite Bourgeoys et lieu de son premier engagement apostolique, et, bien sûr, à Montréal. Le 26 novembre 1982, les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame accueillaient parents, amis et anciennes élèves pour une célébration eucharistique au Forum. 20 000 personnes avaient alors répondu à cette invitation.

logo de la congégation de notre dame

Sainte Marguerite Bourgeoys, une pionnière

Voici quelques extraits de l’homélie prononcée à cette occasion par Son Excellence Monseigneur Paul Grégoire, Archevêque de Montréal* (3) :

« Sainte Marguerite Bourgeoys est la première femme, en ce pays, à être proclamée sainte. Il fallait nous réjouir ensemble de cette dignité insigne qui lui échoit. Il fallait dire notre admiration pour elle, notre action de grâce au Seigneur, notre désir de marcher sur ses traces. (…)

Une profonde inspiration missionnaire est au point de départ de l’œuvre considérable accomplie par sainte Marguerite Bourgeoys. (…)

Mère Bourgeoys est celle qui se met sans cesse en route, qui part et qui repart, forte de sa seule confiance en Dieu et de l’appui de la Vierge visiteuse, pour ouvrir des chantiers nouveaux, des “missions” nouvelles. (…)

Elle accomplit toutes ces fondations parce qu’un jour, selon sa propre expression, elle a “embrassé le parti de Dieu”. (…) Ce trait de la pensée de sainte Marguerite Bourgeoys s’exprimera dans l’établissement d’une institution religieuse non cloîtrée (…) dont les membres adopteront une vie “voyagère” accordée aux temps et aux lieux. C’est précisément le Mystère de la Visitation de Marie que Mère Bourgeoys retiendra comme un des fondements de la spiritualité de son Institut des “Filles séculières de la Congrégation de Notre-Dame”. (…)

Pensant à Marguerite Bourgeoys, c’est assurément à l’éducatrice que nous songeons d’abord. (…) Elle ne se contente pas de transmettre aux jeunes filles un savoir humain. Elle veut les préparer à leur vie chrétienne, à devenir de bonnes mères de familles (…).

Il serait long de relever les traits spirituels qui modèlent l’âme de sainte Marguerite Bourgeoys. Je retiens pour ma part celui de son adhésion totale au double commandement de l’amour de Dieu et du prochain. (…) »

Le legs de Sainte Marguerite Bourgeoys

« Sa mission fut d’agir de telle sorte que sa vie attire et transforme des milliers d’autres vies, qu’elle soit féconde dans l’espace et dans le temps, qu’elle se prolonge dans une œuvre permanente »* (4). Fidèle au charisme de sa sainte fondatrice, la Congrégation de Notre-Dame poursuit aujourd’hui son œuvre d’éducation libératrice dans huit pays et sur quatre continents. Au service de l’Église et de la société, les sœurs de la Congrégation participent activement à la transformation de la société en vue d’un monde plus juste.

  * (1) Sainte Marguerite Bourgeoys, Canonisation, 31 octobre, album souvenir, Montréal, Les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, Imprimerie Notre-Dame inc., p. 18.

* (2) Message de S.S. Jean-Paul II lors de l’audience accordée aux pèlerins le 30 octobre 1982, cité dans Sainte Marguerite Bourgeoys, op. cit., p. 4.

*(3) Ibid. p. 56 à 59.

 *(4) Homélie de son Éminence la Cardinal Maurice Roy, prononcée à Rome le 1er novembre 1982 en l’église des Saints-Martyrs-Canadiens,  Ibid. p. 36.

baniere canonisation marguerite bourgeoys

Bannière de la canonisation

Pour en apprendre plus :

Les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame
2330, Sherbrooke Ouest
Montréal, QC H3H 1G8

Téléphone : 514 931-5891 poste 236

www.cnd-m.org

www.archivesvirtuelles-cnd.org

www.heritagecnd.org

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>