Histoire du Québec

Biographie de Richard Montgomery

Biographie de Richard Montgomery

Richard Montgomery

Descendant du comte français de Montgomery qui, ayant blessé mortellement le roi Henri II au cours d’une joute, avait dû s’exiler, Richard Montgomery est originaire d’Irlande.

Il nait le 2 décembre 1738 à Swords, dans l’actuel comté de Fingal. Après avoir fait ses études à l’université de la trinité (Dublin). en 1754, il entre dans le 17e d’infanterie comme enseigne. Montgomery participe comme officier britannique à la guerre de la Conquête. En 1757, il est placé à Halifax en Nouvelle-Écosse et participe au siège de Louisbourg par James Wolfe. En 1759, il accompagne Jeffrey Amherst, lors de la prise des forts français sur le lac Champlain. En 1760, il est nommé Adjudant major et accompagne le colonel William Haviland, lors de la prise de Montréal. En 1762, il est promu capitaine et participe à la campagne contre la Martinique et Vancouver. En 1763, il est à New York et retourne en Angleterre. Par la suite, il s’installe à King Bridge dans l’État de New York, où il exploite une ferme. Toutefois la guerre dans les colonies le force à choisir son camp. En 1775, il est délégué au premier congrès provincial de New York et promu général de brigade dans l’armée continentale.

La même année, à la tête d’une troupe de mille cinq cents hommes, Montgomery se la lance à la conquête de la « province of Quebec ». Il s’empare de Montréal et avance vers la ville de Québec qu’il assiège avec 1200 hommes pendant 28 jours.
C’est par une terrible tempête de neige, dans la nuit du 31 décembre, qu’il tente d’escalader la rude falaise du cap Diamant. Il perd la vie en voulant s’emparer de la ville que défend le gouverneur Guy Carleton qui avait jadis été un ami de Montgomery et un compagnon d’armes.

En 1818, les restes de Montgomery sont transportés à New York pour être inhumés à la St. Paul Chapel, rue Broadway, où un monument, installé dès 1776 par le Congrès américain, perpétue encore sa mémoire. L’épée de Richard Montgomery, conservée dans une famille de Québec jusqu’en 1878, est aujourd’hui exposée au National Museum à Washington, D.C.

La plaque dans la falaise du cap Diamant : Quelques plaques commémoratives rappellent la tentative d’invasion de Québec par les troupes américaines en 1775. Dans la falaise du cap Diamant, le long du boulevard Champlain, une plaque indique l’endroit où le général Richard Montgomery et ses hommes ont été repoussés. Montgomery y a trouvé la mort. Sur le bureau de poste au coin des rues des Barricades et du Sault-au-Matelot, une autre plaque marque le site des barricades su Sault-au-Matelot, où Benedict Arnold et ses soldats ont été repoussés. Le Château Frontenac porte une plaque qui souligne les mérites du régiment des 7th Royal Fusilers qui ont défendu la ville contre les troupes américaines.

Richard Montgomery

Général Montgomery

Le général Richard Montgomery, gravure de l’époque

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>