Histoire du Québec

Attentat contre le Parlement

Attentat contre le Parlement

Attentat contre le Parlement

Une récompense de $3,000 est promise

Cette somme sera remise à ceux qui fourniront des renseignements permettant de retracer les coupables. – Attentat contre le Parlement ou contre M. Taschereau?

Ottawa – À onze heures de matin (28 février 1929), M. Charles Lanctôt, assistant procureur général, a convoqué tous les journalistes dans le bureau du secrétaire du premier ministre et leur a fait la déclaration suivante :

« Nous promettons la somme de $3,000 de récompense à celui ou à ceux qui nous fourniront les renseignements qui pourraient nous conduire à l’arrestation de celui ou de ceux qui ont placé, mardi soir, un bâton de dynamite, avec une mèche allumée, dans l’antichambre du bureau du premier ministre. »

L’honorable M. Taschereau a déclaré :

« Comme l’attentat a été commis contre le Parlement, les députés ont le droit d’en être informés, car je suis convaincu que cet attentat n’était pas dirigé contre moi personnellement. L’auteur savait sûrement que je n’étais pas à mon bureau, en ce moment, puisqu’il a pu se procurer une clef avec laquelle il a ouvert le bureau de l’antichambre.

« Dans quel but l’attentat a-t-il été commis? Naturellement, je l’ignore complètement. Est-ce l’œuvre d’un fou? Je l’ignore également. Ce qu’il a de certain, c’est qu’un bâton de dynamite a été placé dans l’antichambre de mon bureau, avec préméditation et avec l’intention de causer une explosion, puisque le bâton était allumé et qu’il devait éclater, quelques minutes après que je l’eus découvert. »

On se perd en conjectures sur la provenance de ce bâton de dynamite et la police, naturellement fort réticente, craint qu’on ne puisse jamais percer le mystère.

Les indices font complètement défaut. Aucune empreinte digitale n’a pu être découverte sur le bâton de dynamite.

Note : la bombe (ou plutôt le bâton de dynamite allumé, a été trouvée dans la nouvelle aile de l’Hôtel du gouvernement.

(C’est arrivé le 28 février 1929, à Québec).

louis alexandre taschereau

Louis-Alexandre Taschereau, premier ministre de la province de Québec de 1920 à 1936. Photo de l’époque

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>