Gens du pays

Urfé, F.-S.-L. d’

Urfé, F.-S.-L. d’

Père d’Urfé 

François-Saturnin-Lascaris d’Urfé est né à Bauge, France, en 1641. Son père, le marquis d’Urfé et de Bauge, était maréchal des armées du roi. Sa mère s’appelait Marguerite d’Allègre.

François-Saturnin d’Urfé est ordonné prêtre Sulpicien vers 1665. En 1668, il demande à être envoyé au Canada pour évangéliser les Indiens. Il travaille dans différentes tribus, entre autre parmis les Iroquois.

En 1674, il remplace son confrère et cousin, Salignac de La Mothe–Fénelon, à la mission de Gentilly, à Dorval.

Puis il se rend en France où il passe quelques années, mais après ce séjour, il revient au Canada. Il voyage sur le même bateau que le nouvel évêque de la Nouvelle-France, Mgr de Saint-Vallier.

En 1686, le père d’Urfé fut le curé fondateur de «Saint-Louis du Haut de l’île». Il y bâtit la chapelle Saint-Louis qui s’élevait à la Pointe–à-Caron, dans la baie qui aujourd’hui porte son nom: baie d’Urfé.

En 1687, la paroisse de l’abbé d’Urfé est la proie d’un assaut des iroquois. Plusieurs paroissiens sont tués au cours de l’affrontement, dont le marguillier, Jean de Lalonde, dit l’Espérance.

L’abbé d’Urfé fut épargné et il inhuma les victimes.

Après ces tragiques événements, à l’automne de cette même année, ses supérieurs lui demandent de retourner en France, où il meurt en 1701 dans le château familial.

Voir aussi :

  • Missions religieuses – I
  • Missions religieuses – II
  • Missions religieuses – III
  • Les Sulpiciens
  • Religion au Québec
  • La ville de Baie-D’Urfe
  • Laissez un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>