Gens du pays

Bourassa, Robert

Bourassa, Robert

Robert Bourassa

Robert Bourassa, homme politique qui a grandement contribué au développement du Québec, est né en 1933.

L’expérience académique de Bourassa est impressionnante. Il a étudié au collège privé Brébeuf de Montréal, à l’Université de Montréal, à Oxford en Angleterre, et à Harvard aux États-Unis.

Au cours de ses études il obtient une maîtrise en sciences économiques et politiques en 1959, ainsi qu’une maîtrise en fiscalité et droit financier en 1960.

Beaucoup plus tard, en 1987, on lui décerne un doctorat honoris causa en philosophie de l’Université de Tel-Aviv.

Par ailleurs, Bourassa était aussi un excellent professeur. De 1961 a 1963, il enseigne à l’université d’Ottawa et de 1966 à 1969 aux Universités de Montréal et de Laval. En 1977 il occupe le poste de professeur invité a l’Institut européen d’administration des affaires à Fontainebleau et il donne des conférences à l’Institut des affaires européennes de Bruxelles. L’année suivante, il enseigne au Center of Advanced International Studies à la Johns Hopkins University de Washington. Trois ans plus tard, il se joint au personnel enseignant des universités de Caroline du Sud et de New Haven, un département de la Yale University.

Robert Bourassa

La carrière politique de Bourassa débute en 1966, alors qu’il est élu député libéral à Mercier. Le 17 janvier 1970, il devient Chef du Parti libéral du Québec. Il occupe ce poste jusqu’au 19 novembre 1976, car il est réélu en 1973.

Par la même occasion, il est simultanément premier ministre du Québec et Président du Conseil exécutif, Ministre des Finances et Ministre des Affaires intergouvernementales. Il remplit ces fonctions du 12 mai 1970 jusqu’au 25 novembre 1976, du 12 mai au 1er octobre 1970, ainsi que du 11 février 1971 au 2 février 1972 et du 12 octobre au 25 novembre 1976 (ouf…)

De plus, le 15 octobre 1983, il est réélu pour un deuxième mandat en tant que Chef du Parti libéral du Québec. Le 3 juin 1985, lors de l’élection partielle, il est élu député libéral dans Bertrand. Puis, du 14 juin au 2 décembre 1985, il est Chef de l’Opposition. L’année suivante, lors de l’élection partielle du 20 janvier, il est élu à Saint-Laurent et il y sera réélu en 1989. Bourassa redevient Premier ministre et président du Conseil exécutif le 12 décembre 1985. Son règne s’achève le 11 janvier 1994, alors qu'il décide de se retirer de l' arène politique.

En outre, ses nombreux ouvrages immortalisent sa conception du Québec. En 1970 il publie Bourassa/Québec, en 1973 la Baie James, suivis de Deux fois la Baie James en 1981, l’Énergie du Nord : la force du Québec en 1985, le Défi technologique en 1985, et finalement Gouverner le Québec en 1995.

Robert Bourassa est décédé dans sa ville natale le 2 octobre 1996 et repose au cimetière Nôtre-Dame-des-Neiges.

Naturellement, son talent lui vaut plusieurs distinctions: il reçoit la médaille du gouverneur général du Canada en 1956, est admis au barreau du Québec en 1957 et se voit remettre l’ordre du Mérite des diplômés de l’Université de Montréal en 1987. Il reçoit l’insigne de Grand Officier de la Légion d'honneur le 21 février 1997, évidemment à titre posthume, après son décès.

(Par Elena)

bourassa

Tombeau de Robert Bourassa au cimetière de Notre-Dame-des-Neiges. Photo : © GrandQuebec

Voir aussi :

1 commentaire

  1. pierre-paul roy

    2011/08/24 at 6:59

    Pierre Vadeboncoeur dans Fragments d’éternité dit ceci : « La forme peut être considérée comme une géométrie vivante, infiniment complexe et infiniment variable. La géométrie comme la forme, la forme comme la géométrie, ne parlent jamais que de la perfection.
    Un nombre illimité d’exemples illustreraient cela. Ils se présentent pêle-mêle à l’attention. En voici un, inattendu, fortuit : le monument de Robert Bourassa au cimetière Notre-Dame-des-Neiges, sans doute la plus belle sculpture tombale du lieu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>