Gens du pays

Pomerleau, René

Pomerleau, René

René Pomerleau

René Pomerleau, grand biologiste, mycologue et phytopathologiste québécois, est né à Saint-Ferdinand, le 27 avril 1904.

Il est diplômé en agronomie à l’Université Laval. Ensuite, il poursuit ses études à l’Université McGill, à Montréal, pendant deux ans. De 1927 jusqu’en 1930, il étudie à la Sorbonne et à l’École des Eaux et Forêts de Nancy, en France, en qualité de boursier du gouvernement du Québec. Il obtient sont doctorat en 1937 à l’Université de Montréal.

René Pomerleau dirige les recherches en pathologie forestière dans les laboratoires du gouvernement du Québec. Il est le premier scientifique canadien à faire ces recherches et à décrire plusieurs maladies dont sont victimes les arbres, ainsi que les agents qui causent ces maladies. À la même époque, il enseigne la pathologie forestière et la mycologie. Il a fondé également de nombreux cercles de mycologie.

En 1952, il devient l’un des fondateurs du Centre de foresterie des Laurentides, à Québec, où l’on conserve l’Herbier René Pomerleau, consacré aux champignons.

René Pomerleau est l’auteur de 250 articles scientifiques et de sept livres. Il fut un remarquable vulgarisateur. Son ouvrage Champignons de l’est du Canada et des États-Unis, paru en 1951, fut le premier livre dédié à ces plantes, qui ne fut surpassé que par sa Flore des champignons du Québec, en 1980.

Remarquons qu’avant René Pomerleau, les Québécois croyaient que les champignons qui abondent dans leurs sous-bois et clairières étaient vénéneux. Pratiquement personne ne connaissait leurs noms ou leurs caractéristiques, à part certains immigrants.

Pomerleau fut membre de la Société royale du Canada à partir de 1948. Il a été élu président de l’Acfas (Association canadienne française pour l’avancement des sciences, qui sera renommée en Association francophone pour le savoir, mais garde l’acronyme Acfas) en 1952. Il a reçu: le prix Athanase-David en 1937 pour ses travaux sur la tache gnomonienne des feuilles de l’orme; le prix David en 1947; la médaille Parizeau de l’Acfas en 1955; la médaille de la Société botanique de France en 1954; la médaille de la Société de géographie de Québec en 1969; le prix de la North American Mycological Society en 1971; le prix Marie-Victorin, décerné par le gouvernement du Québec, en 1981.

En 1970, René Pomerleau fut nommé Officier de l’Ordre du Canada. En 1988, il a été nommé Chevalier de l’Ordre du Québec et en 1991 il devient Chercheur émérite du Centre de recherche en biologie forestière.

René Pomerleau meurt à Québec le 11 octobre 1993.

René Pomerleau

René Pomerleau

René Pomerleau, Chevalier de l’Ordre du Québec. Photographie : Site Web de l’Ordre national du Québec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>