Gens du pays

Bethune, Norman

Bethune, Norman

Norman Bethune

Henry Norman Bethune naît le 30 mars 1890 à Gravenhurst, Ontario.

Le grand-père de Norman Bethune était chirurgien militaire pendant la Guerre de Crimée. Plus tard, son petit-fils décide de suivre l’exemple de son aïeul et de s’engager dans l’armée canadienne. Pendant la Première Guerre mondiale, Norman Bethune est brancardier. Il est blessé à Ypres, en Belgique, après quoi il rentre au Canada et fait ses études de médecine à l’Université de Toronto. Il devient ainsi médecin militaire dans l’aviation canadienne et il retourne combattre au printemps 1918.

Après la grande guerre, Bethune travaille comme médecin à Montréal. Témoin des difficiles conditions de vie, de l’injustice sociale et de la pauvreté, notamment à la suite de la crise de 1929, il commence à donner des soins médicaux gratuits. Norman Bethune met sur pied une clinique médicale gratuite pour les gens démunis de montréal et élabore des projets pour le développement de la médecine sociale au Québec. À la même époque, le docteur Bethune invente plusieurs instruments chirurgicaux, dont certains sont encore utilisés de nos jours.

En 1935, Norman Bethune fait un voyage en URSS et après son retour au Québec, il entre au Parti communiste du Canada. En 1936, il part pour l’Espagne et s’engage comme volontaire dans les unités internationales de l’armée républicaine. Il est le premier à organiser un service mobile de transfusion sanguine sur la ligne de front.

En mai 1937, Norman Bethune retourne au Canada, mais après un court séjour, il part pour la Chine. Il semblerait qu’en route pour la Chine, il soit resté quelques mois à Moscou, à l’école des cadres internationaux du parti communiste.

Arrivé en Chine, Norman Bethune, devient médecin en chef de l’armée communiste de Mao Tsé-Toung, soutenue par l’Union Soviétique (toutes les bases d’entraînement, une grande partie des hôpitaux, des centres de repos et des unités de logistique de cette armée se trouvaient alors sur le territoire de l’URSS).

Toute la partie nord de la Chine est sous l’administration des communistes et Bethune met sur pied un service chirurgical mobile dans cette vaste région. Il voyage ainsi un peu partout dans le nord du pays avec du matériel médical transporté à dos de mulet.

C’est Norman Bethune qui développe la structure des MASH (Mobile Antenna of Surgical Hospital), des hôpitaux de campagne mobiles qui seront au cœur du service médical militaire pendant les futures guerres en Asie.

Norman Bethune consacre une attention particulière à la formation d’infirmiers en temps de guerre. Il conçoit des cours de six mois pour les infirmiers, et des cours d’un an pour les médecins, afin de faire face à la pénurie de personnel spécialisé. Ces cours ont été utilisés par les alliés pendant la Seconde guerre mondiale. L’idée générale et l’approche didactique de Bethune dans le domaine de la médecine dans des conditions difficiles sont toujours à l’œuvre dans les pays en développement. Au Québec, les CLSC ont été organisés d’après l’expérience et les idées du Dr.Bethune qui a conçu une structure de centres locaux de santé repartis dans les quartiers éloignés des villes, offrant ainsi une polyvalence de services médicaux, juridiques et psychologiques.

En octobre 1939, alors qu’il opère sans gants chirurgicaux (dont on ne trouve plus une seule paire à l’hôpital), le docteur Bethune se coupe une main. Il contracte alors une infection et la blessure se transforme en septicémie qui empoisonne son sang. Norman Bethune décède le 12 novembre 1939. Ses cahiers et journaux de bord sont envoyés aux services de santé du Canada qui les étudient et appliquent certains de ses préceptes dans l’organisation des services médicaux.

Au centre-ville de Montréal, à la sortie du métro Guy-Concordia, se trouve un monument à Norman Bethune, copie d’un monument installé à Shanghai. Norman Bethune est membre du Temple de la renommée médicale canadienne. En Chine, un musée lui est consacré et des écoles et des hôpitaux portent son nom.

Notons qu’un célèbre acteur canadien, Donald Sutherland, a interprété le rôle du personnage de Norman Bethune dans le film Bethune, tourné en 1977, une production canadienne et dans Bethune, the Making of a Hero, tourné en 1990, une co-production canado-franco-chinoise.

Mao Tsé-Toung a écrit un article à la mémoire de Norman Bethune qui fait partie des lectures obligatoires dans les écoles chinoises.

Remarquons en passant que le nom de Norman Bethune se prononce «à la française», le docteur affirmant que son nom vient de la ville française de Béthune, dans le Pas-de-Calais.

norma bethune

Monument à Norman Bethune, en face de la station de métro Gui-Concordia, à Montréal. Photo : © Grandquebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>