Gens du pays

Bourget, Mgr Ignace

Bourget, Mgr Ignace

Mgr Ignace Bourget

Mes enfants, gardez le dépôt sacré des traditions, souvenez-vous de mes labeurs. (Dernières paroles de Mgr Bourget dans son mandement d’adieu).

Ignace Bourget est né à Pointe-Lévis en 1799.

Il fait ses études au Séminaire de Québec, puis il devient professeur au Collège de Nicolet. Plus tard Mgr Plessis, premier archevêque du Québec, le nomme secrétaire de Mgr Lartigue, évêque de Montréal. 

En 1840, il est nommé évêque de Montréal.

Mgr Bourget participe à la fondation d’une succursale de l’Université Laval à Montréal. Il est aussi un ardent partisant des ultramontains traditionalistes, une tendance qui mêne une lutte acharnée contre le Parti libéral qui prône la séparation de l’Église et de l’État. Selon lui, la subordination de l’État à l’Église doit être absolue.

Mgr Ignace Bourget

En 1876 Mgr Bourget démissionne, mais il continue à jouer un rôle important dans l’éducation, domaine où l’Église est alors omniprésente.

Il est décédé en 1885.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>