Gens du pays

Gaultier, Jean-François

Gaultier, Jean-François

Le médecin du roi Gaultier

Jean-François Gaultier est né à La Croix-Avranchin, en France, le 6 octobre 1708.

Au cours de l’été 1742, M. Gaultier, nommé médecin du roi au Canada, arrive à Québec

Le chanoine Hazeur de L’Orme, membre du chapitre de Québec, écrit à son frère resté à Paris: « II y a un médecin de nommé (pour remplacer le docteur Sarrazin) qui s’appelle M. Gauthier… Il a étudié et exercé à Paris pendant six ou sept ans. Il m’a paru s’énoncer avec assez de facilité et d’une physionomie assez gracieuse. Je le crois âgé d’environ trente ans au plus ; il ne boit point de vin à ce qu’il m’a dit… »

Gaultier suit bientôt les cours de droit du procureur général Verrier, ce qui lui vaut, le 25 mars 1744, un siège au Conseil Supérieur. Comme son prédécesseur Sarrazin, M. Gaultier est membre correspondant de l’Académie royale des Sciences, et ce depuis le 27 mars 1745.

En 1747, le docteur Gaultier obtient des commandants des forts et postes de la Nouvelle-France qu’ils recueillent des spécimens de plantes afin de constituer le premier registre des plantes du Canada. On trouve, dans son récit de 1749, une liste de 134 espèces. Une partie de ces espèces avait été décrite par Sarrazin, mais la plupart des plantes ont été répertoriées pour la première fois par Gaultier.

Il se concentre surtout sur les plantes ligneuses et identifie quatre espèces de pins. Il publie le premier mémoire sur le sirop d’érable dans les annales de l’Académie des Sciences française.

Gaultier découvre le thé du Canada et démontre à l’Académie des Sciences la supériorité du thé canadien sur le thé français. Il désigne le thé canadien comme un breuvage excellent, aromatique, sans âcreté ni amertume, et il le croit très utile aux personnes que les affaires ou les infirmités rendent sédentaires, et qui sont par là exposées à l’attaque de la Pierre.

C’est le docteur Gaultier qui fonde la première station météorologique au Canada. Il tient les registres de cette station pendant 15 ans, de 1742 à 1756.

Chaque année, il expédie en France des spécimens d’animaux et des minéraux.

M. Gaultier meurt à Québec le 11 juillet 1756, victime d’une épidémie de fièvre apportée en Nouvelle-France par Le Léopard, une des frégates de l’escadre qui amène M. de Montcalm.

L’Académie des Sciences donna son nom à la plante Gaultheria.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>