Gens du pays

Duplessis, Maurice

Duplessis, Maurice

Maurice Duplessis

Maurice Le Noblet Duplessis est né le 20 avril 1890 à Trois-Rivières. Il fait ses études primaires et secondaires au Séminaire Saint-Joseph de sa ville natale. Il obtient un diplôme en droit de l’Université Laval à Montréal (aujourd’hui, Université de Montréal). Il est admis au Barreau du Québec en 1913 et il pratique le droit à Trois-Rivières pendant une dizaine d’années.

Maurice Duplessis devient député pour la première fois lors des élections de 1927, puis il est réélu en 1931. L’année suivante, après la démission de Camillien Houde, le caucus du parti conservateur choisit Duplessis pour être chef de l’opposition officielle. Il est élu chef du parti lors du congrès de 1933.

En 1935, Duplessis forme une coalition avec l’Action libérale nationale. Plus tard, l’ALN et les conservateurs fusionnent en un seul parti, l’Union nationale.

C’est Maurice Duplessis qui mène l’Union nationale à la victoire lors des élections de 1936, mais il perd les élections de 1939.

Il revient au pouvoir en 1944. Puis il occupe le poste de Premier ministre du Québec au cours des quinze années suivantes, jusqu’à son décès. Au total, Duplessis fut député pendant neuf mandats consécutifs et premier ministre durant cinq mandats.

La période du règne de l’Union nationale est parfois appelée la Grande Noirceur, en raison de ses positions anticommunistes et conservatrices. En outre, le gouvernement de Duplessis se caractérise par l’affirmation de la majorité francophone, qui réclamait un contrôle plus important au Québec. Ce mouvement mène également à la montée du syndicalisme et au développement d’une certaine vie intellectuelle. La situation aboutit à la révolution tranquille, lorsque le pouvoir politique change de main après le décès de Duplessis.

Maurice Duplessis dirige le Québec lors d’une longue période de forte croissance économique. Son gouvernement dépose 15 budgets équilibrés consécutifs.

Le 21 janvier 1948, le gouvernement de Duplessis fait adopter le drapeau officiel de la province du Québec, le fleurdelysé, qui remplace l’Union Jack.

Duplessis meurt à Schefferville, dans le Nord-du-Québec, le 7 septembre 1959, région qu’il avait contribué à développer en octroyant à des taux minimes les ressources minières et forestières à des entreprises étrangères.

Maurice Le Noblet Duplessis, premier ministre de 1936 à 1939 et de 1944 à 1959, est celui qui occupa le plus longtemps cette fonction au Québec. Ce personnages politique et ses actions sont controversés. Un grand nombre de Québécois lui ont reproché son anti-progressisme, son anti-syndicalisme et son anti-démocratisme (sa loi du cadenas lui permettait de condamner toute maison abritant des sympathisants communistes). D’autres Québécois voyaient en lui un défenseur acharné de l’autonomie provinciale et des droits du Québec.

maurice le noblet duplessis

Maurice Duplessis, photo du domaine public

Maurice Duplessis

Maurice Duplessis

Monument Duplessis. Dans les pelouses de l’Hôtel du Parlement, du côté de la Grande-Allée, la statue de Maurice Duplessis, installée en 1977, avait été commandée par l’Assemblée législative et réalisée en 1960, mais demeura en entrepôt (des Québécois ont parlé d’un purgatoire) durant dix-sept ans. C’est une oeuvre du sculpteur Émile Brunet qui réalisa aussi les statues de Mgr de Laval, Jean-Jacques Olier, Marie d’Incarnation et Marguerite Bourgeoys installées dans la façade principale de l’Hôtel du Parlement entre 1965 et 1969. Photo : GrandQuebec.com

Voir aussi :

2 Comments

  1. YiLiMe

    2011/02/08 at 4:10

    Je trouve que vos info sur duplessis son très bonne la preuve je les utilise meme pour mon travaille que je dois fair so merci pour avoir pri le temps de ceci ^^

  2. Hervé Bertrand

    2013/07/17 at 12:52

    Il a fait des massacres contres les orphelins de Duplessis en referment des enfants illégalement dans de Hôpitaux pour retirer des subventions du fédéral des enfant assimilées en débiles mental profonde faut le faire il a fait cet action contre
    les lois internationaux loi de sa majesté la reine lois du commun law loi Canadienne loi Québécoise en matière de Santé tout les droit a ses enfants en lever par ses action réfléchit donc je me souviens Fondateur du C.O.O.I.D.
    et du C.O.V.A. deux comité pour les Orphelins (es) de Duplessis institutionnalisés

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>