Gens du pays

Paradis, Marie-Léonie

Paradis, Marie-Léonie

Marie-Léonie Paradis

Marie-Léonie Paradis est née à Montréal (paroisse de L’Acadie à l’époque, aujourd’hui paroisse de Saint-Jean-de-Longueuil) le 12 mai 1840. Son nom de baptême est Alodie-Virginie, mais on l’appelle Élodie.

En 1849, elle entre comme pensionnaire chez les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, à Laprairie, où elle fait ses études primaires.

En 1854, à l’âge de 14 ans, elle entre comme postulante au couvent des Marianites de Saint-Laurent. En 1857, elle prononce ses vœux et devient sœur des Marianites. Ensuite, elle enseigne à Montréal jusqu’en 1862, puis elle est envoyée à l’Orphelinat Saint-Vincent-de-Paul de New York, où elle travaille pendant huit ans. En 1870, elle se rend dans l’Indiana, où elle s’occupe des malades chez les Sœurs de Sainte-Croix. Pendant son séjour, Sœur Léonie enseigne aussi les travaux à l’aiguille et le français à l’Académie Sainte-Marie.

En 1874, Marie-Léonie est appelée au Nouveau-Brunswick par le père Camille Lefebvre pour enseigner au Collège de Memramcook.

C’est au Nouveau-Brunswick qu’elle fonde en 1880 l’Institut des Petites Soeurs de la Sainte-Famille, voué au service des prêtres.

En 1895, la communauté déménage à Sherbrooke. Vers 1912, plus de 600 religieuses suivent mère Léonie au service du Sacerdoce.

Mère Marie-Léonie meurt le 3 mai 1912. Le souper terminé, elle s’endort après avoir dit à une malade: «Au revoir au ciel!». Ses funérailles sont suivies par de nombreuses personnes. Son corps est précieusement gardé près de la chapelle de la Maison Générale, au Mont Sainte-Famille, à Sherbrooke.

On lui attribue plusieurs guérisons. Sa vie a fait l’objet d’un film, Les Servantes du Bon Dieu, tourné en 1979 par Diane Létourneau. Le Centre Marie-Léonie Paradis a été établi en son honneur à Sherbrooke.

Le 11 septembre 1984, Marie-Léonie Paradis a été béatifiée lors de la visite de Jean-Paul II au Canada.

bureau marie paradis

Bureau de travail de Mère Marie-Léonie Paradis. Photo : © Centre Marie-Léonie Paradis

Lire aussi :

1 commentaire

  1. JOS.LADORA

    2010/06/15 at 1:46

    On devrait plus en parlé dans toutes le régions…après tout nous avons nous aussi nos saintes et saints

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>