Gens du pays

Maisonneuve, Paul de

Maisonneuve, Paul de

Paul de Maisonneuve

La promesse de Maisonneuve: « Il est de mon honneur d’accomplir ma mission, tous les arbres de l’Île de Montréal devraient-ils se changer en autant d’Iroquois. » Paroles de Maisonneuve à M. de Montmagny. Ces mots sont gravées sur le monument dédié au fondateur de Montréal.

Paul de Chomedey de Maisonneuve est né en 1612, à Neuville-sur-Vanne (Champagne), de Louis, seigneur de Chavane, et de Marie de Thomelin, fille d’un conseiller du roi.

Il grandit au manoir de ses parents près du fief de Maisonneuve. Tout jeune, il devient militaire et combat sur divers champs de batailles en Europe.

C’est après la lecture de la Relation des Jésuites, où l’on parlait du père Charles Lalemant, que Paul de Maisonneuve commence à s’intéresser au Canada. Alors que le père Charles Lalemant était en France, il alla le visiter. Le Père le recommanda à M. de Royer de la Dauversière, qui en fit l’un des Associés de Ville-Marie et le commandant en chef de celle-ci.

M.de Maisonneuve arriva à Tadoussac en 1641 avec 50 hommes, femmes et enfants. À Québec, où il passa l’hiver, on fit l’impossible pour l’empêcher de fonder Montréal. Les autorités qualifièrent son projet de « folle entreprise ».

Le 18 mai 1642, l’expédition débarque sur l’île de Montréal. La période de survie commence: des batailles constantes contre les Iroquois, des voyages en France pour obtenir du financement, le gel, la faim, etc.

Ville-Marie manque d’être anéantie en 1643 : le fleuve Saint-Laurent se gonfle et une inondation menace la ville, alors Paul de Maisonneuve promet de porter une croix sur ses épaules vers le sommet de la montagne si les eaux se retirent sans détruire la ville. Le niveau des eaux baisse et Maisonneuve tient sa promesse.

Après vingt-trois ans d’une vie pleine de dangers et de sacrifices, Paul de Chomedey de Maisonneuve est remercié en 1665 et on lui demande de partir. Alors, M.de Maisonneuve retourne à Paris où il vécut dans l’humilité et la discrétion. Il fit don d’une grande partie de ses biens à l’Hôtel-Dieu de Ville-Marie.

Paul de Maisonneuve décéda à Paris en 1676, et sa dépouille fut inhumée dans l’église Saint-Étienne-du-Mont.

monument de maisonneuve

Monument de Maisonneuve sur la place d’Armes de Montréal. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

2 Comments

  1. Harold Blainey

    2011/01/02 at 5:10

    Le fondateur de Ville Marie (Montréal) devraie être enterrer a la baselique de montréal rue Notre-Dame, il appartient a notre histoire et a notre ville

  2. Harold Blainey

    2011/11/04 at 7:02

    Les autoritées gouvernemental de Québec et de Montréal devrait faire les démarches néssaire pour repartrier le fondateur de Montréal dans notre sein puisqu’il appartient a notre l’histoire, qui était autrefois Ville-Marie de la Nouvelle-France

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>