Gens du pays

Paton, Hugh

Paton, Hugh

Hugh Paton

Né en Écosse, dans la ville de Johnstone, Renfrewshire,  le 5 octobre 1852, Hugh Paton  est le fils de William Paton et Mary Shedden Paton. Il fait ses études arrive au Canada en 1871 à la demande de son oncle John Shedden, riche propriétaire de la Shedden Forwarding Company.

Pendant deux ans, Hugh travaille avec son oncle. En 1873, Shedden décède, écrasé par un wagon. À 21 ans, Hugh Paton hérite ainsi d’une fortune colossale et de la direction de l’entreprise de chemin de fer.

Un homme d’affaires doué et avise, Hugh Paton s’installe à Montréal, dans le Golden Square Mile, sur la rue Sherbrooke.  Grand propriétaire terrien et membre de plusieurs clubs privés de la ville, ce représentant de la haute bourgeoisie anglo-protestante transforme et développe l’économie montréalaise, exerçant une influence importante auprès de la communauté d’affaires.

Le 7 décembre 1880, Hugh Paton achète du cultivateur Arthur Brosseau une parcelle de terre communément appelée « l’île à Bourdeau » sur la rivière des Prairies, à côté de l’île Jésus. Pour la somme de 2800$, Paton devient propriétaire de 60 arpents de terre, d’une maison en bois et d’une grange. Le nouveau maître des lieux la rebaptise de son nom et la transforme en un site de villégiature.

En 1884, Paton s’unit à Isabella Robertson, fille d’un notable écossais. Ensemble, ils entreprennent des travaux colossaux afin de transformer l’île Paton en un domaine enchanteur.

Un gigantesque manoir de 50 pièces, une serre, d’immenses écuries, un terrain de tennis, un vaste parcours de golf, ainsi que de magnifiques jardins sont aménagés sur le site. Ce lieu de plaisir et de tranquillité est couru par toute la bourgeoisie anglophone montréalaise, par plusieurs célébrités ainsi que par les membres du Montréal Hunt Club, qui y participent à des parties de chasse à courre grandioses.

Au cours de sa carrière, Paton a été le directeur des compagnies suivantes : The Bell Telephone Company of Canada, the Royal Bank of Canada, The Canadian Transfer Company, Limited, the Montreal Trust Company, the Canadian Express Company, London & Lancashire Assurance Co., The Northern Electric Manufacturing Co., Ltd., the Wire & Cable Company and the Sincennes-McNaughton Co. Il a investi dans la William Paton, Ltd., de la ville de Johnstone, Scotland, une compagnie appurtenant à son frère. Il a été secrétaire et trésorier de Montreal Tandem Club et de Montreal Hunt Club, ainsi que de nombreuses autres institutions, sociétés et clubs.

Hugh Paton s’éteint en 1941, à l’âge de 88 ans. Comme il est décédé sans enfants, sa fortune revient à ses héritiers écossais. Son domaine de l’île Paton est vendu à la famille Berthiaume-Du Tremblay, alors propriétaire du journal La Presse, qui le conservera plusieurs années.

paton hugh

Hugh Paton en 1888, photo libre de droits

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>