Gens du pays

Caboto, Giovanni

Caboto, Giovanni

Giovanni Caboto 

A Giovanni Caboto les Italiens du Canada.
XXIV Civono MCCCCXCVI.

To Giovanni Caboto the Italians of Canada.
II Maggio MCCCCXCVM.

Giovanni Cabote gli Italiani del Canada.
XXV Maggu MLAIXXXV à XIII.

Ce sont les mots gravés sur le monument à Giovanni Caboto, sis dans le centre-ville de Montréal.

Né à Gênes (Italie) vers 1450, Giovanni Caboto obtient la citoyenneté de Venise en 1476.
Citoyen et homme d’affaires, Caboto fréquente des marins, des constructeurs navals et des cartographes.

Il participe à plusieurs expéditions commerciales en Europe et il semble qu’il s’occupe de transactions immobilières. En 1488, à la suite de mauvaises affaires, il doit quitter Venise pour fuir ses créanciers. Il trouve alors refuge en Espagne au début des années 1490.

giovanni caboto

En 1495, Caboto était en Angleterre où le roi Henry VII, par lettres patentes en date du 5 mars 1496, lui accorda, à lui et à ses fils Louis, Sébastien et Santius, « autorité complète et gratuite, permission et pouvoir de faire voile à leurs propres frais pour toutes les parties, contrées et mers de l’Est, de l’Ouest et du Nord ».

Au fil de ses expéditions commerciales et des connaissances accumulées, Caboto élabore une théorie sur la voie la plus courte pour atteindre l’Asie : une route maritime en direction du nord-ouest.

À la suite du voyage de Colomb, Caboto pense que l’Angleterre représente une base de départ logique pour atteindre les richesses de l’Asie. Il persuade le roi Henry VII de financer une expédition vers ces terres.

Le 2 mai 1497, depuis le port de Bristol, il part à la conquête du passage du Nord-Ouest à bord du Matthew, un vaisseau à voiles carrées d’une capacité de 50 tonnes avec 19 hommes à son bord. 

Caboto atteint le littoral de Terre-Neuve le 24 juin 1497 et en prend possession au nom du roi Henry VII. Il découvre des eaux riches en poissons, des traces d’habitations et le «Brazil» ou arbre à teinture. Certains croient toutefois qu’il se trouvait sur les côtes du Labrador ou du Cap Breton.

Caboto revient à Bristol, le 6 août suivant. Bien qu’il ne rapporte pas les richesses escomptées, il est reçu en héros à son retour en Grande-Bretagne en tant que premier explorateur de l’ère moderne à toucher le sol de l’Amérique du Nord. La découverte fut déclarée au profit du roi d’Angleterre.

Il fit un autre voyage, en 1498, encore vers l’ouest. Puis, on n’entendit plus parler de lui.

Les Italiens, voulant souligner leur présence au Canada, firent les démarches requises pour ériger ce monument, le 25 mai 1935, en hommage à leur compatriote.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Jacob Caboto

    2014/01/03 at 6:48

    Vous avez bien décrit l’histoire de mon ancêtre. Malheureusement, vous n’avez pas dit qu’il a découvert le Grand Nord québécois quand tous le monde le croyais mort.

    Merci

    Jacob Caboto

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>