Gens du pays

DeLamarre, (l’abbé DeLamarre)

DeLamarre, (l’abbé DeLamarre)

L'Abbé Elzéar DeLamarre

Elzéar DeLamarre est né le 8 septembre 1854 à Sainte-Brigitte-de-Laval, dans le comté de Montmorency. Dès l’âge de quatre ans, il va habiter avec ses parents, des gens aux ressources modestes, à Hébertville, dans le comté du Lac-St-Jean, région à laquelle il restera fort attaché.

Sa vive intelligence, sa piété précoce et ses succès à l’école paroissiale le signalent à l’attention de son curé, et l’on décide alors de l’envoyer au séminaire de Québec. Le jeune Elzéar s’y distingue par sa bonne conduite et sa réussite dans les études.

En 1878, après quelques mois de repos nécessité par une santé fragile, il entre au grand séminaire de Chicoutimi.

Ses brillants talents littéraires sont mis au service des élèves du petit séminaire où il est chargé du cours de Belles-Lettres.

Ordonné prêtre en 1883, Elzéar DeLaMarre est, pendant cinq ans, vicaire à La Malbaie, Charlevoix, où il use inlassablement ses forces qu’il doit refaire au cours d’un séjour en Floride. À son retour, de 1888 à 1889, il exerce son ministère à la paroisse des Éboulements.

Envoyé à Rome en 1889 pour y compléter ses études de théologie, il en revient deux ans plus tard avec le grade de docteur en théologie.

Durant dix-huit ans il exerce alors une carrière de prêtre éducateur au Grand Séminaire de Chicoutimi, tout en assumant successivement les fonctions de directeur, de préfet des études et de supérieur.

Parallèlement, l’abbé DeLamarre participe à la fondation du journal « La Défense » et du périodique du collège « L’oiseau-Mouche ».

Il crée l’œuvre du Petit Séminariste pour aider les écoliers pauvres et, marquant sa dévotion pour saint Antoine de Padoue, établit l’œuvre du Pain de Saint Antoine.

abbe deLamarre

En 1892, il est nommé aumônier des Sœurs de l’Hôtel-Dieu de Chicoutimi, petite communauté qui vit de la charité. Au pied de ces statues, les dons pour les pauvres et les orphelins affluent.

L’abbé DeLamarre est désormais directeur diocésain de l’œuvre du Pain de Saint Antoine.

En 1904, l’abbé DeLamarre fonde la Congrégation des Sœurs de Saint-Antoine-de-Padoue, alors qu’il est supérieur du Séminaire. L’appellation sera changée seulement lors du 25ième anniversaire de fondation pour devenir «Les Sœurs Antoniennes de Marie».

Au cours de l’année 1909, épuisé par ses nombreuses activités et par son inlassable dévouement, l’abbé DeLamarre se retire dans son Ermitage Saint-Antoine, qu’il avait fondé en 1907 et qui est devenu par la suite le lieu de pèlerinage que l’on connaît aujourd’hui.

Souffrant depuis plusieurs mois, l’abbé DeLamarre vient demeurer en 1925 à l’Hôtel-Dieu Saint-Vallier où il remet son âme à Dieu, le 21 avril.

La biographie de l’abbé est reproduite d'après le site www.soeursantoniennes.org avec la permission de la Congrégation des Sœurs Antoniennes de Marie. Nous recommandons aux lecteurs de se rendre sur le site de la Congrégation afin d’en apprendre plus sur la personnalité et la cause de l’abbé DeLamarre.

abbe deLamarre

Source des photographies : www.soeursantoniennes.org, avec l’autorisation du site.

Vous pouvez consulter également :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>