Gens du pays

Penfield, Wilder

Penfield, Wilder

Docteur Penfield

Wilder Penfield est né à Spokane, dans l’État américain de Washington, le 26 janvier 1891.

Il obtient son baccalauréat à Princeton en 1913 et il commence ses études au Merton College d’Oxford, où ses professeurs sont les éminents sir William Osler et le neurophysiologiste Charles Sherrington. Ces deux docteurs l’initient à l’étude du système nerveux. En 1918, Wilder Penfield obtient son doctorat en médecine à Johns Hopkins et devient chirurgien au Presbyterian Hospital, affilié à l’Université Columbia. Entre 1921 et 1922, il est chirurgien au New York Neurological Institute.

Dans les années 1920, le docteur Penfield élabore les techniques de coloration métallique qui permettent de faire avancer les connaissances sur la «glie», soit l’ensemble des cellules de soutien du système nerveux.

En 1928, Wilder Penfield vient au Canada et commence à travailler comme clinicien dans l’équipe de chercheurs de l’hôpital Royal Victoria de Montréal. Il fait équipe avec le neurologue Colin K.Russel. Il poursuit des recherches sur le traitement de l’épilepsie et en 1934, il fonde, avec le soutien financier de différentes fondations et organismes gouvernementaux, l’Institut de neurologie de Montréal, associé à l’Université McGill. Le docteur Penfield dirige cet établissement jusqu’en 1960.

L`Institut de neurologie de Montréal devient un centre international réputé pour le traitement des maladies du système nerveux, ainsi que pour l’enseignement des médecins et pour la recherche dans le domaine des troubles du cerveau et des nerfs.

On doit au docteur Penfield le protocole de Montréal, appliqué dans le traitement chirurgical de l’épilepsie.

On raconte que le docteur Wilder Penfield voyait dans chaque patient un défi personnel et il a ainsi réussi à créer une atmosphère stimulante dans son institution.

Au cours de sa carrière, le docteur Penfield a reçu plusieurs prix et distinctions. Il a été le premier président de l`Institut Vanier de la famille. Ayant pris sa retraite, le docteur Penfield commence une seconde carrière et il publie des romans historiques, biographiques et de vulgarisation. Parmi ses ouvrages les plus connus, on trouve The Mystery of the Mind et No Man Alone.

Le docteur Wilder Penfield meurt le 5 avril 1976.

En 1993, le gouvernement du Québec a institué en son honneur un prix scientifique, le prix Wilder-Penfield. Il récompense la carrière d’un scientifique qui travaille dans le domaine biomédical. Une rue du centre-ville de Montréal porte son nom.

Penfield

Docteur Penfield

Le futur docteur Penfield en 1913, étudiant du Princetown University. Photo de l’époque, libre de droits

Voir aussi :

1 commentaire

  1. AUBERT GENEVIEVE

    2011/01/31 at 6:40

    De retour d’un séjour à Montréal je m’interesse à l’oeuvre de PENFIELD et serait intéressée par les textes qu’il a écrit : romans, biographies, nouvelles, etc… si ils sont traduits en français !
    Merci de me renseigner.
    Cordiales salutations.
    G. AUBERT

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>