Gens du pays

Bougainville, L.-A. de

Bougainville, L.-A. de

Louis-Antoine de Bougainville

Parmi les célébrités qui reposent au Panthéon de Paris, Louis-Antoine de Bougainville est le seul Français à s’être distingué en Nouvelle-France et son nom est gravé dans l’histoire du Canada.

Il naît à Paris le 11 novembre 1729. Fils d’un notaire, il fait ses études au collège de l’Université et se distingue en mathématiques. En 1752, à l’âge de 23 ans, il publie le premier volume du Traité du calcul intégral, suivi d’un second volume en 1756. Il étudie aussi le droit, mais il quitte finalement les études pour la carrière militaire.

En 1756, lors de la guerre de Sept Ans, il est envoyé en Nouvelle-France comme capitaine des dragons. À Québec, il est nommé aide-de-camp du général Louis-Joseph de Montcalm.

Bougainville dirige la retraite des troupes françaises des plaines d’Abraham après la mort de Montcalm. Toutefois, certains historiens questionnent la conduite de Bougainville le 13 septembre 1759, quand ses unités demeurèrent inactives au Cap-Rouge, alors qu’à quelques milles se jouait la destinée de la colonie. Aurait-il eu le temps de se rendre au secours de l’armée française ? Personne ne l’accuse de manquer de courage, mais plutôt de calculs erronés. D’aucuns pensent qu’il a passé la nuit à l’extérieur de son camp et que c’est la raison de l’inactivité de ses régiments. Si Bougainville était resté parmi ses troupes cette nuit-là, la Nouvelle-France serait-elle restée entre les mains de l’ancienne France ?

En 1761, Bougainville combat en Europe, notamment sur les bords du Rhin. En 1763, il entre dans la marine et il occupe avec deux navires, l’Aigle et le Sphinx, les îles Malouines afin d’y établir une colonie française. En 1766, suivant l’ordre de Louis XV, il remet les Îles Malouines aux Espagnols, puis les Anglais en prennent possession et leur donnent le nom de Falkland Islands.

En 1766-1768, Bougainville est le premier Français à effectuer un voyage autour du monde à bord de la frégate la Boudeuse (le navire de charge l’Étoile accompagne la frégate). Le botaniste Philibert Commerson, qui fait partie de l’expédition, nomme une fleur qu’il a découverte «la Bougainvillée». De plus, une île du Pacifique est nommée en l’honneur de Louis-Antoine.

Entre décembre 1779 et septembre 1781, Bougainville commande plusieurs vaisseaux pendant la guerre d’indépendance des États-Unis. Il prend part, le 5 septembre 1781, à la bataille de la baie de Chesapeake.

Il reste fidèle au roi Louis XVI lors de la Révolution française et il se retire du service en 1791. Puis Bougainville est emprisonné par les jacobins, mais il est libéré après que Robespierre ait malencontreusement perdu la tête. Il est élu sénateur en 1799 et nommé grand officier de la Légion d’honneur en 1804. C’est lui qui préside le conseil de guerre qui juge les responsables du désastre de Trafalgar en 1809.

Bougainville est décédé à Paris le 31 août 1811.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>