Gens du pays

Tracey, Daniel

Tracey, Daniel

Daniel Tracey

Daniel Tracey est né vers 1794 en Irlande, probablement dans le comté de King.

Il fait ses études primaires au Trinity College et les poursuit à l’Université de Dublin, où il étudie la médecine. Il est probable qu‘il étudia au Royal College of Surgeons, à Dublin, dès 1814.

Il exerce ensuite un certain temps la médecine et la chirurgie à Dublin.

Daniel Tracey immigre au Canada et s’établit à Montréal en 1825.

En 1828, Daniel Tracey fonde The Irish Vindicator, l’un des plus violents organes de presse antigouvernementaux. Dès sa parution, cette publication est la voix de la Society of the Friends of Ireland. De plus, ce journal soutient la levée de fonds pour le député Irlandais Daniel O’Connell au Parlement britannique.

Dès 1830, Tracey réussit à élargir l’influence de son journal à l’ensemble de la communauté irlandaise. À cette époque, son journal devient la seule voix du Parti Patriote dans la communauté anglophone du Bas-Canada. Les Patriotes font donc du journal de Tracey leur organe officiel en langue anglaise.

En mai 1829, Daniel Tracey se consacre à la politique canadienne et commence à appuyer les revendications des Canadiens français.

Au début de janvier 1832, Tracey est emprisonné durant 35 jours pour une attaque contre les autorités dans son éditorial où il appelle à l’abolition du Conseil Législatif. Il est condamné pour diffamation, tout comme Ludger Duvernay, propriétaire de La Minerve.

Le 21 mai 1832, Daniel Tracey est élu député de Montréal-Ouest par les Patriotes et dans son numéro du 22 mai 1832,, le Vindicator attaque les autorités après que trois personnes aient été tuées par l’armée lors d’une manifestation politique sur la Place d’Armes.

Le 18 juillet 1832, Daniel Tracey est terrassé par le choléra qui s’abat sur le Québec, causant des dizaines de milliers de morts. Au cours de l’épidémie, Tracey retourne à sa première profession et contracte la maladie en soignant ses patients.

Irish Vindicator

Irish Vindicator

The Irish Vindicator, la première page de l’édition du mois de décembre 1828

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>