Gens du pays

Hays, Charles Melville

Hays, Charles Melville

Charles Melville Hays

Charles Melville Hays est né le 16 mai 1856 à Rock Island, États-Unis. Il grandit et fait ses études à St. Joseph, dans l’État du Missouri. À l’âge de 17 ans, il est engagé par la compagnie Atlantic & Pacific Railway, à St. Louis, toujours dans l’État du Missouri.

En 1878, il devient assistant du directeur général de l’entreprise Missouri Pacific.

En 1889, Charles Melville Hays est directeur général de l’entreprise des chemins de fer Wabash, St. Louis and Pacific Railroad.

En janvier 1896, Hays s’établit à Montréal en tant que directeur général du Grand Trunk Railway (Grand Tronc). Il est nommé président de cette compagnie en 1909. Quatre ans plus tard, il est élu président du Chemin de fer du Grand Trunk Pacifique ou GTP.

Notons que Hays arrive au Québec au moment d’une grave crise économique et qu’il réussit à sauver sa compagnie d’une banqueroute certaine qui menaçait d’entraîner la chute du système financier canadien. En effet, la prospérité de l’économie canadienne vers la fin du XIXe siècle est basée sur le développement de la région des Prairies qui dépend dans une large mesure du bon fonctionnement des chemins de fer.

Mais au cours de sa carrière au Canada, Charles Melville Hays est confronté à de violents conflits de travail. Il est d’ailleurs décrit par certains de ses collègues comme un homme sans coeur, tyrannique, qui n’éprouve pas un respect démesuré pour les opinions de ses employés.

Pourtant, on doit à cette figure controversée le développement des chemins de fer au Canada, ainsi que la survie de l’économie du pays grâce à ses méthodes agressives et peu scrupuleuses.

En avril 1912, Charles Melville Hays s’embarque à destination de New York sur le plus grand paquebot du monde qui part pour son premier (et dernier) voyage. Et c’est ainsi que le président du Chemin de Fer du Grand Tronc perd la vie, de même que son gendre, le 15 avril, lors du naufrage du Titanic. Son épouse et sa fille font partie des survivants.

Charles Melville Hays est enterré au cimetière Mont-Royal, à Montréal. Deux villes canadiennes portent son nom (la ville de Melville et celle de Hays).

charles_hays

Charles Melville Hays, portrait de l’époque

Voir aussi :


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>