Gens du pays

Barbeau, Charles Marius

Barbeau, Charles Marius

Charles Marius Barbeau

Notre art moderne ne pourra se développer de façon originale si nos artistes, nos créateurs d'aujourd'hui ne connaissent pas leur folklore, leur traditions.

Charles Marius Barbeau

Charles Marius Barbeau est un grand ethnologue québécois, pionnier des études professionnelles sur le folklore au Canada.

Il est né en 1883, à Sainte-Marie de Beauce. Sa mère Virginie Morency avait étudié le piano et le chant et son père Charles était amateur de chansons et de contes et jouait du violon.

En 1897 il entre au séminaire, puis étudie le droit à l'Université Laval et est admis au Barreau.

Il obtient la bourse de la Fondation Cecil Rhodes, et commence ses études à Oxford, puis à la Sorbonne, à Paris. C’est à Oxford qu’il commence à s'intéresser à l'anthropologie.

Après avoir finir ses études, en 1911, Charles Marius Barbeau commence à travailler au nouveau Musée national d'Ottawa et il entreprend des études sur les dialectes des Amérindiens.

Barbeau a collectionné, répertorié et mis en lumière des traditions folkloriques québécoises, et il a diffusé ce patrimoine par le biais d’environ mille publications, sans compter plusieurs milliers de textes et de chansons inédits qui sont conservés en archives.

Il a consacré ses efforts à la sauvegarde et à la diffusion des traditions du Québec rural. Il a recueilli de nombreux contes populaires et des chansons folkloriques à Loretteville, dans Charlevoix, dans Kamouraska et en Beauce.

Édouard-Zothique Massicotte et Charles Marius Barbeau réunissent plus de deux mille chansons à Montréal et dans le Richelieu qu’ils transcrivent et publient.

Il travaille aussi aux États-Unis et un peu partout au Canada, et plus particulièrement en Colombie-Britannique.

C’est Charles Marius Barbeau qui fonde les Archives folkloriques de l'Université Laval, ainsi qu'un certain nombre d’associations folkloriques. Grâce à lui, le Québec et l'ensemble du Canada comprennent l’importance et le rôle de l'ethnologie et du folklore.

Plusieurs décorations et titres honorifiques lui ont été conférées, dont des doctorats des Universités Laval, de Montréal et d'Oxford.

Marius Barbeau est décédé le 27 février 1969 à Ottawa.

Au Québec, le Musée Marius-Barbeau illustre la vie et l’oeuvre de cet anthropologue, ethnologue, spécialiste des cultures autochtones, linguiste, folkloriste et historien de l'art.

marius barbeau

Charles-Marius Barbeau

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>