Gens du pays

Lavallée, Calixa

Lavallée, Calixa

Lavallée, Calixa

Calixa Lavallée (baptisé Calixte), célèbre compositeur, auteur du hymne national du Canada, naît le 28 décembre 1842 à Verchères, fils d’Augustin Paquet dit Lavallée, forgeron, puis facteur d’orgues chez les Casavant de Saint-Hyacinthe, et de Marie-Caroline Valentine.

En 1855, Calixte est conduit à Montréal pour y étudier la musique. Deux ans plus tard, le gars s’enfuit à la Nouvelle-Orléans avec une troupe de théâtre. Ses succès dans des compétitions musicales lui valent un engagement pour une tournée au Brésil, aux Antilles et dans plusieurs États des États-Unis.

Il s’engage comme chef d’orchestre dans l’armée unioniste au cours de la Guerre civile américaine et il est blessé dans un combat sur les bords de la rivière Potomac.

Rétabli, Lavallée rentre au Canada. Il donne des cours de piano et participe à des concerts à Montréal, mais il se lasse de la lenteur des événements dans le domaine artistique et décide de retourner aux États-Unis. Il s’établit en Californie et ensuite au Massachusetts où il épouse en Joséphine Gently, en 1867.

En 1870, il devient directeur du Grand Opera de New York, poste qu’il occupe jusqu’en 1872. Cette année, il revient à Montréal où il est acclamé comme artiste de calibre.

En 1873, son mécène Léon Derome et un groupe d’amis décident de lui financer des études musicales à Paris, où il a la chance d’étudier avec des maîtres de la trempe de Bazin, Boieldieu fils, et Marmontel. De retour au Canada, Calixa Lavallée se fait le promoteur infatigable des producteurs d’opéra à Montréal et à Québec.

C’est à Québec qu’il compose la musique de Ô Canada.

Il semblerait que c’est M. Ernest Gagnon, un des meilleurs pianistes de son temps, qui a suggéré à Calixa Lavallée de composer la musique d’un chant national pour le Congrès des Canadiens-français de 1880 et à Adolphe-Basile Routhier d’en écrire les mots. Lavallée aurait insisté auprès de Routhier pour composer la musique en premier, ce qui permit à Routhier d’écrire son poème en tenant compte de la mesure et du rythme du chant.

Alors, c’est dans sa résidence du 22, rue Couillard à Québec que Lavallée compose la musique de ce qui sera l’hymne national officiel du Canada.

Le chant devait d’abord être jouée à la fin de la grand’messe de la Saint-Jean, le 24 juin 1880. Cependant, on décida de reporter l’audition au lendemain, lors d’une réception du lieutenant-gouverneur en l’honneur du gouverneur général, le Marquis de Lorne, dans les jardins de Spencer Wood (aujourd’hui, Bois-de-Coulonge), près de Québec.

Selon une autre version, c’est le gouverneur général de la province de Québec, l’honorable Théodore Robitaille qui a commandé le chant.

Une légende entoure l’histoire de la composition d’Ô Canada. Selon cette légende, un jour que Lavallée s’était rendu à Saint-Hyacinthe pour y donner un concert, il s’isola le long de la rivière Yamaska. À un endroit précis le long du rivage, il aurait entendu des sons musicaux mystérieux venus du ciel. C’est à ce moment qu’il aurait été inspiré pour écrire Ô Canada.

Déçu dans son espoir de fonder un conservatoire de musique au Canada, le compositeur retourne aux États-Unis à la fin de 1880 et s’établit à Boston en 1882, où il passe ses dernières années, enseignant la musique et participant à divers concerts.

Calixa Lavallée  est mort à Boston le 21 janvier 1891. La dépouille mortelle du grand compositeur canadien, a été transportée à Montréal au mois de juillet 1933, et mise en terre du cimetière de la Côte-des-Neiges.

Le 1er juillet 1980, le gouverneur général, Son Excellence le très honorable Edward Schreyer, proclame la loi sur l’hymne national faisant Ô Canada un des symboles officiels du pays.

calixa lavallée monument

Pierre tombale de Calixa Lavallée, cimetière Notre-Dame-des-Neiges. Épitaphe: Mon but est de tâcher de réveiller notre cher peuple par petites doses de temps à autre. Peut-être arriverons nous, un jour, à lui faire comprendre qu’il faut apprendre à marcher avant de courir. photo : © GrandQuebec.com

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>