Gens du pays

Beaupré, Édouard

Beaupré, Édouard

Le Géant Beaupré

Édouard Beaupré est le géant le plus célèbre de l’histoire canadienne.

Né le 9 janvier 1881, dans le village de Willow Bunch du sud-ouest de la Saskatchewan. À la naissance il pèse 4,09 kilos (9 livres). Il se développera normalement jusqu’à l’âge de trois ans.

Édouard Beaupré se mit à grandir rapidement à cause d’une tumeur à l’hypophyse. À l’âge de neuf ans, il mesurait déjà six pieds et à 17 ans, quand il entra au cirque Barnum, il atteignait sept pieds.

Avec cette taille, Édouard possède aussi une certaine force physique. Un jour, il lance un défi à un Américain réputé pour sa force. Il attira alors les regards d’un public intéressé aux épreuves de force et curieux de le voir à l’oeuvre.

Comme homme fort faisant partie de la troupe de son cirque, il doit lancer des barils de farine à des dizaines de mètres, et soulever un cheval.

Édouard rêve de devenir cow-boy. C’est ainsi qu’en 1902, il gagne le Montana. Malheureusement, sa taille gigantesque l’empêche de pratiquer ce métier.

Il devait mourir de tuberculose à 23 ans au cours de l’Exposition universelle de St.Louis (États-Unis), le 3 juillet 1904.

Édouard Beaupré mesurait 2 m 52 (8 pieds, 2 pouces) à sa mort. Ses parents, qui n’avaient pas les moyens de ramener son corps au Canada, acceptèrent la promesse du directeur du cirque de lui faire un bel enterrement à St. Louis.

Mais le corps embaumé du géant fut exposé au public, d’abord à Saint-Louis, puis dans un musée et un cirque à Montréal qui déposa le corps momifié dans un hangar de Montréal. On découvre par hasard la momie et le professeur Louis-Napoléon Delorme, qui souhaite créer un musée d’anatomie, le fait transporter à l’Université de Montréal en 1907, où le corps sera exposé en vitrine au laboratoire d’anatomie.

Le neveu du géant, Ovila Lespérance pensait que son oncle était enterré depuis longtemps, fut indigné lors d’un voyage à Montréal en 1990 de le voir exposé dans sa nudité. M. Lespérance a entrepris donc une campagne pour ramener le corps embaumé de son oncle dans son village natal.

Il essaya alors de reprendre possession de la dépouille mortelle, mais sans argent il ne put intenter des poursuites en justice. L’université de Montréal accepta finalement de rendre le corps à la famille Beaupré, à condition qu’il soit incinéré pour réduire la possibilité de le voir de nouveau exposé en public.

Le 8 juillet 1990, le service religieux mit fin à l’odyssée. Plus d’une centaine de parents du géant Édouard Beaupré ont enterré les cendres de leur aïeul, au cours d’une cérémonie religieuse à Willow Bunch, en Saskatchewan, d’où il était originaire. Ses nièces, neveux et autres parents plus éloignés, ainsi que 200 personnes sont venus rendre un dernier hommage à l’illustre Canadien français.

Les cendres d’Édouard Beaupré ont été enterrées à côté du musée de Wilow Bunch, non loin d’une statue grandeur nature en fibre de verre, qui a été inaugurée à la même occasion. L’artiste de la Caroline du Nord qui a sculpté la statue de 5000$ l’a transportée à Willow Bunch attachée sur le toit de sa Cadillac.

edouard beaupré

Le corps du Géant Beaupré était conservé à Montréal depuis 1907. Photo : vers 1900, domaine public

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>