Gens du pays

Bourgeoys, Marguerite

Bourgeoys, Marguerite

Sainte Marguerite

Marguerite Bourgeoys, septième fille d’une famille de douze enfants, vit le jour à Troyes (France) en 1620. En 1652 elle fait la connaissance de Paul de Maisonneuve et décide de partir pour la Nouvelle-France où elle arrive l’année suivante.

Il n’y a alors à Montréal que quelques enfants, la maladie en ayant décimé un grand nombre, et Marguerite Bourgeoys commence à seconder Jeanne Mance dans son œuvre de charité.

En 1657, Marguerite se lance dans l’enseignement. À cette fin, le gouverneur lui fait don d’une étable “de pierre de trente-six pieds de long sur dix-huit de large, proche de l’Hôpital Saint-Joseph” et d’un terrain adjacent de 48 perches. Cette bâtisse se trouve au sud de la rue Saint-Paul près de la rue Saint-Dizier.

En 1659, elle reçoit 32 filles du roi, des protégées de Louis XIV, en vue de leur établissement dans la colonie.

C’est en 1671 qu’elle sollicite du roi des lettres patentes pour sa congrégation, à laquelle Mgr de Laval donne l’approbation canonique en 1676. La même année, elle ouvre un pensionnat pour jeunes filles à Ville-Marie, où elle fonde la première école ménagère du Canada.

En 1697, la Congrégation compte 60 membres ; Marguerite Bourgeoys avait renoncé à ses fonctions quatre ans auparavant. Elle est décédée en 1700 à l’âge de 80 ans.

Marguerite Bourgeoys fut béatifiée en 1950.

sainte_marguerite

Un tableau dédié à Marguerite Bourgeoys à l’intérieur de la basilique Notre-Dame de Montréal. Photo : © GrandQuebec.com.

tombeau de ste marguerite

Le tombeau de sainte Marguerite à l’intérieur de la Chapelle de Bon-secours. Photo : © Grandquebec.com.

Troyes

Traversée par la Seine, au coeur du département de l’Aube, dont elle est la préfecture, à environ 150 km au sud-est de Paris, s’étend la ville de Troyes. Appelée Augustobona, ou ville d’Auguste, par les Romains, au IIe siècle, elle devint la civitas Tricassium, ou cité des Tricasses, habitants de la région qui en firent leur capitale au IVe siècle. Détruite par les Normands au IXe siècle, elle fut la capitale des comtes de Champagne, avant que celle-ci ne intégrée au royaume de France, en 1284.

Pour en apprendre plus :

1 Comment

  1. udon

    2011/12/18 at 9:15 pm

    ses la 7 dune famille de 12 enfants!!

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *