Gens du pays

Groulx, Lionel (l’abbé Groulx)

Groulx, Lionel (l’abbé Groulx)

L’Abbe Lionel Groulx

Lionel Groulx est né le 13 janvier 1878 à Vaudreuil. Ses parents étaient agriculteurs.

Il fit ses études primaires à l'Académie de Vaudreuil, puis, en 1891, il entre au petit Séminaire de Sainte-Thérèse. Ensuite, il reçoit une formation théologique au grand Séminaire de Valleyfield et au grand Séminaire de Montréal. En juin 1903, Lionel Groulx est ordonné prêtre. Dès 1901, il enseigne au Collège de Valleyfield les belles-lettres et la rhétorique. Il part en Europe, où il obtient un doctorat en Philosophie et en Théologie à Rome, et un autre en Lettres et en Philosophie à l'Université de Fribourg, en Suisse.

En 1909, de retour au Québec, il continue à enseigner au Collège de Valleyfield jusqu’en 1915, quand il prend la chaire d’histoire du Canada à la faculté de Lettres de l'Université Laval de Montréal. Il enseigne aussi à l'École des Hautes Études.

En octobre 1920, Lionel Groulx devient directeur de la revue L`Action française. La publication regroupe l'élite de la pensée canadienne-française et l'abbé Groulx en est l’une des figures les plus connues.

En 1922, l'abbé Groulx publie son premier roman L'Appel de la race, où il présente ses idées nationalistes. Un deuxième roman, Au cap Blomidon, paraît dix ans plus tard.

L’abbé Groulx publie des œuvres sur l’histoire canadienne et il diffuse la pensée des Canadiens d'expression française. Il devient membre de la Société Royale du Canada, de la Société Historique de Montréal et de la Société Historique du Canada.

Ses cours sont célèbres et son oeuvre écrite est appréciée par un grand nombre de ses compatriotes.

Au cours de sa vie, Lionel Groulx a publié des dizaines de recueils, dont: Nos luttes constitutionnelles, La Confédération canadienne, La Naissance d'une race; Lendemain de Conquête; Vers l'Émancipation et plusieurs autres œuvres sur l’histoire, la formation de la jeunesse et un roman, L'appel de la race, publié en 1922 sous le pseudonyme d'Alonié de Lestres. Ce roman a suscité, lors de sa publication, de vives discussions.

Lionel Groulx occupe la charie d'histoire de l'Université Laval à Montréal (aujourd'hui, l'Université de Montréal) pendant une trentaine d'années, ce qui lui laisse assez de temps pour rédiger l'Histoire du Canada français depuis la découverte. L'oeuvre paraît en quatre tomes entre 1950 et 1952.

Parmi d'autres prix et titres reçus au cours de sa vie, l’Académie Française lui a décerné son grand prix littéraire pour l’ensemble de son oeuvre historique.

En 1940, à l’âge de 62 ans, il déménage dans une maison d'Outremont, à Montréal, offerte par les Amis de l'abbé Groulx, une association qui a recueilli des fonds grâce à une collecte populaire. Aujourd’hui, cette maison abrite la Fondation et le Centre de recherche Lionel-Groulx.

L’abbé Lionel Groulx s’éteint le 23 mai 1967, à Vaudreuil.

L’œuvre de l’abbé Groulx a suscité une vive polémique dans les années 1920, et on peut dire qu'elle provoque toujours une certaine controverse du fait de ses prises de position qui sont parfois discutables, voire choquantes.

lionel groulx

Lionel Groulx. Photo prise vers 1930, à Montréal. Cette photographie est du domaine public

Voir aussi :

4 Comments

  1. Pop

    2013/12/06 at 6:07

    Intéressant! Ça m’aide pour mon devoir.

  2. Jasmine Bertrand

    2016/01/20 at 3:19

    Ce site est vraiment utile pour ma recherche. Merci!

    • Saskia Rondeau

      2016/01/26 at 4:18

      tu as raison

  3. Saskia Rondeau

    2016/01/26 at 4:18

    ce site m’aide mais il est compliquer et je l’aime quand même. Il est utile pour mon travail

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>