Gens du pays

Payette, Julie

Payette, Julie

Julie Payette

Julie Payette naît le 20 octobre 1963 à Montréal, où elle fait ses études primaires et secondaires. En 1980, elle est admise  à l’United World College of the Atlantic, au pays de Galles, Grande-Bretagne, grâce à une bourse, et en 1982, elle y obtient son premier baccalauréat. Ensuite, elle obtient son diplôme avec distinction en génie électrique de l’Université McGill, à Montréal, en 1986. En 1990, Julie obtient la maîtrise en sciences appliquées de l’Université de Toronto.

Après s’être graduée, Mme Payette participe à des activités de recherche en informatique, en traitement du langage naturel et en reconnaissance vocale automatique. Elle travaille chez IBM Canada comme ingénieure de systèmes entre 1986 et 1988, d’assistante à la recherche à l’Université de Toronto (1988-1990). Ensuite elle est scientifique invitée au IBM Research Laboratory, à Zurich, en Suisse et d’ingénieure de recherche chez BNR/Nortel à Montréal.

En 1992, Julie Payette a été sélectionnée par l’Agence spatiale canadienne pour faire partie du groupe de quatre astronautes canadiens. Elle a suivi sa formation de base et elle a travaillé comme conseillère technique pour le système d’entretien mobile (MSS), un système robotique développé par le Canada pour la Station spatiale internationale.

En avril 1996, elle obtient son brevet de plongée en eaux profondes dans un scaphandre pressurisé à une atmosphère. La même année, elle termine son entraînement de pilote militaire et obtient son grade de capitaine sur le jet Tutor CT-114 « Snowbird ».

En août 1996, Mme Payette se joint au Corps d’astronautes de la NASA. Après avoir terminé sa formation au Centre spatial Johnson à Houston au Texas, elle est affectée aux dossiers techniques concernant la robotique et les télémanipulateurs utilisés dans l’espace.

Mme Payette a participé à deux missions à bord de la navette spatiale et compte 611 heures de vol dans l’espace :

Du 27 mai au 6 juin 1999, elle a pris part à la mission STS-96 à bord de la navette spatiale Discovery. Au cours de sa première mission spatiale, Julie Payette occupait les fonctions de spécialiste de mission, était responsable des systèmes de la station, a supervisé une sortie dans l’espace et a manœuvré le bras robotique Canadarm. La navette Discovery a décrit 153 orbites autour de la Terre et a parcouru plus de 6 millions de kilomètres en 9 jours, 19 heures et 13 minutes.

Julie Payette est devenue ainsi la première Canadienne à participer à une mission de construction de la Station spatiale internationale et à monter à bord du laboratoire orbital.

Du 15 au 31 juillet 2009, Julie Payette a agi en tant qu’ingénieure de vol au sein de l’équipage de la mission STS-127 STS-127 à bord de la navette Endeavour. Lors de la mission, Mme Payette était aux commandes des trois bras robotiques spatiaux, soit le Canadarm de la navette, le Canadarm-2 de la station et le bras spécialisé japonais équipant le module Kibo. Un nombre record de 13 astronautes, issus de cinq nationalités différentes, se sont réunis à bord du vaisseau constitué de la navette et de l’ISS rattachées l’une à l’autre.

C’était la première fois que deux Canadiens se trouvaient dans l’espace en même temps. Lors de cette mission de 16 jours, les astronautes ont effectué cinq sorties extravéhiculaires, parcourant plus de 10,5 million de kilomètres en 248 orbites autour de la Terre.

Julie Payette est membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec et de l’Académie International d’Astronautique. Elle a été astronaute en chef de l’Agence spatiale canadienne de 2000 à 2007.

Mme Payette pratique la course à pied, le ski, les sports de raquette et la plongée sous-marine. D’ailleurs, elle est pianiste et elle s’est produite avec plusieurs orchestres, dont l’Orchestre symphonique de Montréal, le Piacere Vocale de Bâle, en Suisse, le Tafelmusik Baroque Orchestra Choir, de Toronto, etc. Elle est docteur Honoris causa de plusieurs universités.

Julie Payette est membre du conseil du programme canadien de haute performance olympique « À Nous Le Podium ». C’est elle qui a porté le drapeau olympique à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver, Colombie-Britannique.

Mme Payette a été décorée de NASA Space Flight Médailles, en 1999 et 2009. En 2001, elle devient Chevalier de l’Ordre de la Pléiade de la Francophonie et en 2002, elle est faite Chevalier de l’Ordre National du Québec. En 2010, elle devient Officier de l’Ordre du Canada.

Mme Payette demeure membre du Corps des astronautes de l’Agence spatiale canadienne.

Depuis juillet 2013, Julie Payette est directrice du Centre des sciences de Montréal situé dans le Vieux-Port de Montréal.

Page Facebook de Julie Payette : www.facebook.com/pages/Julie-Payette/85441694523

julie payette

Julie Payette. Photo : www.radiotaiga.com

(Désolés, les gars, elle est mariée et a deux enfants…)

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>