Gens du pays

Lesage, Colette

Lesage, Colette

Le courrier de Colette

Édouardina Lesage, mieux connue sous le pseudonyme littéraire de Colette Lesage, fut la créatrice du «courrier du coeur», formule aujourd'hui répandue. Édouardina naît le 7 août 1875 à Saint-Léon-le-Grand en Mauricie. Son père était Euchariste Lesage et sa mère Henriette Fortin.

Elle commence à écrire pour différentes publications québécoises en 1898.

Le 23 mars 1903, à l’âge de 27 ans, Édouardina Lesage remplace Gaétane de Montreuil à la direction de la page féminine «Entre-nous Mesdames» du journal La Presse, où elle entretient la rubrique «Petite correspondance» qui porte sur les divers problèmes et multiples tracas de l’amour.

En 1906, cette rubrique se nomme Le courrier de Colette et ce fut un succès sans précédent au Québec.

Intelligente, cultivée, philosophe, elle recevait jusqu’à quatre cents lettres par jour de la part des lecteurs et rédigeait les réponses avec un soin extrême.

Les femmes du Québec ont trouvé en Colette, non seulement une confidente, mais aussi une grande conseillère. Délicate, perspicace, parfois catégorique si le problème exigeait une solution tranchée, Colette possédait l'art d'associer la bonté à la rigueur.

Elle devinait les angoisses des générations nouvelles, elle savait traiter les problèmes les plus délicats. 

Colette détestait la sottise et la friponnerie. Celles qui venaient pour trouver chez elle des doléances étaient déçues, mais celles qui cherchaient une oreille attentive ne le regrettaient pas.

Colette n'a jamais donné un conseil qui n'ait été longuement mûri.

Le cardinal Paul-Émile Léger, archevêque de Montréal, lui remit la médaille Bene Merenti, accordée par sa Sainteté le pape Pie XII, le 14 mars 1953, pour le cinquantième anniversaire de sa rubrique.

Laure Hurteau, une des collègues de Colette, a qualifié sont travail de «véritable apostolat social».

Colette Lesage s'est éteinte en 1961, à l'âge de 85 ans.

colette lesage
 
Colette Lesage, photographie du domaine public

Lisez aussi notre note :

3 Comments

  1. Robert Lesage

    2011/09/04 at 9:58

    Édouardina n’est pas née en 1876 tel que mentionné, mais bien le 7 août 1875 à Saint-Léon-le-Grand en Mauricie. Son père était Euchariste Lesage et sa mère Henriette Fortin.

    Robert Lesage
    généalogiste

  2. admin

    2011/09/04 at 10:13

    Merci, M. Lesage,
    La date a été corrigée et les noms de son père et de sa mère ajoutés.

  3. Marie Louise Monast

    2013/05/10 at 1:03

    J’aimerais savoir si Édouardina avait des frères et des soeurs. J’aimerais connaître les dates de naissance et de décès de toute sa famille: parents, grand-parents oncles, tantes, frères, soeurs. L’arbre généalogique, finalement. Pourriez-vous transmettre ce message à monsieur Robert Lesage, généalogiste.
    C’est pour un projet d’écriture très sérieux.
    un gros merci
    Marie Louise Monast, auteure

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>