Gens du pays

Belleau, Narcisse-Fortunat

Belleau, Narcisse-Fortunat

Sir Narcisse-Fortunat Belleau

Narcisse-Fortunat Belleau nait le 20 octobre 1808 à Québec, Fils de Gabriel Belleau, un fermier, et de Marie-Renée Hamel, il devient avocat en 1832.

Il épouse Marie-Reine-Josephte Gauvreau, fille de Louis Gauvreau, un marchand, le 13 septembre 1835. Le couple n’a pas eu d’enfant.
M. Belleau devient administrateur de la Banque de Québec en 1848, poste qu’il occupe jusqu’en 1893. Il est élu au conseil municipal de Québec en 1848. Il est maire de Québec de 1850 à 1853. C’est sous son mandat qui est construit l’aqueduc de la ville qui lui vaut l’admiration de ses concitoyens.

Membre du Conseil législatif du Canada-Uni (province du Canada) de 1852 à 1867, il forme conjointement avec John Alexander Macdonald le dernier gouvernement du Canada-Uni de 1865 à 1867, avant la Confédération.

Il est nommé président du Conseil législatif en 1857, fonction qui en fait aussi un membre du Conseil exécutif. Il est nommé ministre de l’Agriculture et des Statistiques en 1862. En 1865, il appuie le projet de confédération canadienne.

À la Confédération, il devient le premier lieutenant-gouverneur du Québec, poste qu’il occupe de 1867 à 1873. Il est fait Chevalier (sir) commandeur de l’Ordre de Saint-Michel et Saint-Georges (K.C.M.G.) en 1860.

Narcisse-Fortunat Belleau, conciliant gentilhomme de la rue Saint-Louis de la ville de Québec a eu peu d’ennemis au cours de sa longue carrière politique.

Il meurt le 14 septembre 1894 et est inhumé dans la crypte de la Chapelle des ursulines.

Narcisse-Fortunat Belleau

Portrait de Narcisse-Fortunat Belleau, premier lieutenant-gouverneur du Québec

Narcisse-Fortunat Belleau

Narcisse-Fortunat Belleau

On peut apercevoir dans la Salle des séances du conseil à l’Hôtel de Ville de Québec le grand portrait de Sir Belleau, œuvre du peintre Théophile Hamel. C’est en janvier 1853 que le conseil décide de faire réaliser ce portrait qui constitue de nos jours le plus beau souvenir de l’ancien Hôtel-de-Ville du coin des rues Saint-Louis et Saint-Ursule, où le conseil a siégé de 1840 à 1896

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>